Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le samedi 30 octobre 2010, 20 h

Soirée gala de l’École de musique Schulich
Afin de célébrer une décennie de succès, l’École de musique Schulich présente une soirée gala mettant en vedette le Canadian Brass, Anton Kuerti, Jens Lindemann et le Cecilia String Quartet

L’École de musique Schulich célèbre dix années de croissance et de transformation durant le décanat du visionnaire Don McLean, le samedi 30 octobre 2010 à la salle Pollack à 20h, au cours d’un gala mettant en vedette l’Orchestre symphonique de McGill, l’Orchestre de jazz 1 de McGill et Opéra McGill, en plus de remarquables solistes invités dont le Canadian Brass, le pianiste Anton Kuerti et le trompettiste Jens Lindemann, ainsi que le Cecilia String Quartet.

Réunissant un grand nombre de nos étudiants et diplômés exceptionnels, le concert présente des interprétations de jazz, d’opéra, de musique de chambre ainsi que de musique baroque, orchestrale et contemporaine dans des œuvres de Sibelius, Schumann, Puccini, Carmichael et autres.

On peut se procurer des billets pour le concert seulement (100 $), le concert et la réception post-concert (250 $) ou pour le souper, le concert et la réception post-concert (500 $) par courriel à laudatoria.music@mcgill.ca ou par téléphone au 1-514-398-2865. Toute l’information se trouve sur le site
http://www.music.mcgill.ca/laudatoria

Tous les fonds recueillis seront destinés à la Salle Multimédia de l’École de musique Schulich, une installation réputée « qui représente pour la musique ce que l’accélérateur de particules représente pour la physique, ce que le tunnel aérodynamique représente pour l’ingénierie ou ce que l’appareil d’imagerie par résonance magnétique représente pour la médecine. » (Don McLean)

Renseignements sur l’événement : http://www.music.mcgill.ca/laudatoria

Programme :

Orchestre symphonique de McGill, Alexis Hauser, directeur
Jean Sibelius, Finlandia
Anton Kuerti, piano
Robert Schumann, Novelettes Op. 21 (extraits)
Quatuor à cordes Cecilia et Anton Kuerti
Robert Schumann, Quintette avec piano (1er mouv.)
Canadian Brass
Don Gillis, Just a Closer Walk with Thee
Samuel Scheidt, Galliard Battaglia
Luther Henderson, The Saints Hallelujah
Jens Lindemann, trompette
Claude Debussy, La Fille aux cheveux de lin
Georges Enesco, Légende
Opéra McGill
Giacomo Puccini, Quando m’en vo plus (La Bohème)
Orchestre de Jazz de McGill I et Jens Lindemann, Gordon Foote, directeur
Carmichael/Parish, Stardust (arr. by Tommy Newson)
W.C. Handy, St. Louis Blues (arr. by Bill Holman)

Information sur les artistes :

Don McLean : Au cours d’un décanat visionnaire et grâce à sa persévérance, le doyen sortant Don McLean a redéfini l’École de musique Schulich de l’Université McGill qui est régulièrement citée comme l’une des dix meilleures écoles de musique dans le monde. Secondé par une équipe extraordinaire, Don McLean a permis la construction du Nouveau pavillon de musique, créant ainsi de nouveaux espaces de performance et de recherche de classe internationale dans une école qui encourage des programmes et des recherches interdisciplinaires extrêmement réussis dans les domaine de l’interprétation musicale, ainsi que la recherche scientifique et la création. Sous sa gouverne, les inscriptions aux études supérieures ont doublé, le nombre de concerts est passé de 425 en 1999-2000 à 700 en 2009-2010, et les chercheurs ont obtenu la somme total de 19 millions de dollars.

Le légendaire Canadian Brass, qualifié d’« ensemble de cuivres de renommée mondiale » par le Washington Post, réunit cinq musiciens extraordinaires, chacun un virtuose en soi. Jouissant d’une réputation internationale comme étant actuellement l’un des ensembles de cuivre les plus connus, le Canadian Brass a pleinement mérité la distinction d’« ensemble de cuivres le plus populaire du monde ». Liens avec McGill : Keith Dyrda (baccalauréat en musique, McGill, 2011) : Âgé de 21 ans seulement, et toujours en train de poursuivre ses études en interprétation à l’École de musique Schulich de l’Université McGill, il occupe déjà une place de premier plan sur la scène musicale du Canada, notamment grâce à son interprétation récente du Concerto pour trombone de Tomasi avec l’Orchestre symphonique de Montréal. Jeff Nelson (baccalauréat en musique, McGill, 1994) : En tant qu’interprète, M. Nelson est mieux connu comme étant le corniste du célèbre Canadian Brass avec qui il continue de donner des concerts partout dans le monde. Selon Keith Lockhart, chef d’orchestre du Boston Pops Orchestra, Jeff Nelsen est « un artiste qui dénote beaucoup de finesse. Il a interprété le trio pour cor de Brahms avec une subtile maîtrise et beaucoup de musicalité. »

Jens Lindemann (baccalauréat en musique, McGill, 1988) est considéré comme l’un des plus célèbres solistes de l’histoire de son instrument. Récemment, le magazine The Brass Herald l’a nommé Personnalité internationale de l’année.
Sa riche carrière l’a mené aux quatre coins du monde, invité comme soliste par des orchestres. Il a joué aux Jeux olympiques de 2010 devant trois milliards de téléspectateurs, a pris part au grand événement de la dernière soirée des Proms à Londres. Il a en outre participé à un enregistrement du Mormon Tabernacle Choir et joué comme première trompette au sein du réputé Canadian Brass et comme soliste lors d’un concert pour la reine d’Angleterre. M. Lindemann a également reçu de prestigieuses distinctions, dont une nomination aux Grammy et aux Juno, le prix Echo Klassik en Allemagne et un doctorat honorifique.

Éminent pianiste, Anton Kuerti (doctorat honorifique en musique, McGill, 2004) est l’un des artistes qui comptent le plus d’enregistrements, notamment tous les concertos et sonates de Beethoven, de même que les sonates de Schubert, les concertos de Brahms et les œuvres de bien d’autres compositeurs. La CBC diffuse presque chaque jour ses enregistrements. Prochainement, il lancera un CD comprenant des œuvres pour piano et orchestre de Schumann et, en primeur mondiale, des œuvres pour violon et piano de Czerny.

Le quatuor Cecilia (diplômes d’études supérieures en musique, McGill, 2010) est un ensemble d’une immense cohérence dont l’extraordinaire complicité, l’intonation, les idées et la concentration envoûtent le public (Claude Gingras, La Presse, Montréal). Gagnant du premier prix 2010 du Concours international de quatuor à cordes de Banff et du deuxième prix 2008 du Concours international de musique de chambre d’Osaka, le quatuor Cecilia compte parmi les jeunes ensembles canadiens les plus prometteurs.

Salle Pollack de l’Université McGill
555, rue Sherbrooke Ouest
Montréal

On peut se procurer des billets pour le concert seulement (100 $), le concert et la réception post-concert (250 $) ou pour le souper, le concert et la réception post-concert (500 $) par courriel à laudatoria.music@mcgill.ca ou par téléphone au 1-514-398-2865. Toute l’information se trouve sur le site
http://www.music.mcgill.ca/laudatoria

Tous les fonds recueillis seront destinés à la Salle Multimédia de l’École de musique Schulich, une installation réputée « qui représente pour la musique ce que l’accélérateur de particules représente pour la physique, ce que le tunnel aérodynamique représente pour l’ingénierie ou ce que l’appareil d’imagerie par résonance magnétique représente pour la médecine. » (Don McLean)

Renseignements sur l’événement : http://www.music.mcgill.ca/laudatoria