Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

En supplémentaire jusqu’au 19 août
Du mardi au samedi, 20 h

La TOHU présente la compagnie française les Arts Sauts
dans le spectacle Ola Kala

Lorsque vous allez voir le spectacle des Arts Sauts, vous entrez littéralement dans leur bulle. Une grosse bulle gonflée où vous accédez par une porte empêchant les transferts d’air. Attachez votre tuque ou vos lunettes si vous ne voulez pas les perdre.


À l’intérieur de la bulle, d’immenses échafaudages de métal, sur lesquels, tout en haut, sont situés les trapèzes. Votre siège : une chaise longue avec oreiller de mousse. Une fois installé, vous ne voyez que le sommet de la bulle. Alors tant pis si vous aviez mis vos plus beaux atours, personne ne les verra.

Les musiciens iront se percher tout là-haut, la chanteuse, habillée en Marie-Antoinette, monte au sommet de la bulle elle aussi. La musique est féerique et la voix de Marie-Antoinette superbe.

Et les trapézistes font leur entrée. Aucun n’a le même costume; certains sont vêtus en court, d’autres portent des jupes formées de lisières de tissus colorés, d’autres le pantalon ample, quelques-uns portent un vêtement formé de bandelettes blanches sur un maillot noir, l’effet est saisissant. Peu importe le costume, la forme physique est évidemment de mise et c’est un plaisir de voir tous ces corps musclés escalader les tours.

Le spectacle commence. Les artistes retenus par une corde au sommet de la structure en forme de croix volent d’un pilier à l’autre et nous offrent un très joli ballet aérien. Les trapézistes s’élancent d’un trapèze à l’autre avec une facilité déconcertante en augmentant le degré de difficulté tout au long du spectacle.


Au début, les trapèzes volants s’exécutent vers le trapèze d’en face. Mais les artistes n’en restent pas là. Ils font et refont ce que je n’ai jamais vu auparavant. Ils changent leur trajectoire en plein vol et terminent leur course en ayant viré à un angle de 45°. Tout simplement époustouflant.

Soudain, un très long voile descend et une acrobate s’y love comme s’il n’y avait aucun effort à fournir, elle y monte, redescend, s’y contorsionne, se jette dans le vide mais ses jambes demeurent bien accrochées à son voile. Un numéro empreint de sensualité.

À un autre moment, un couple se rencontre sur un trapèze. Leurs mouvements de l’un vers l’autre ou se balançant l’un tenu par l’autre m’ont fait penser au Kama Sutra, tant les mouvements semblaient difficiles.

Le ciel de la bulle est si rempli d’activités que j’ai eu l’impression de manquer des moments d’action, mon attention ayant été trop longtemps retenue par un vol particulièrement éblouissant.

Un spectacle magnifique où nous n’avons qu’à nous laisser porter par l’illusion de voler. Et de grâce, respectez la limite d’âge, à moins de 7 ans, vos enfants risquent de s’ennuyer et de gâcher votre plaisir.

Âge recommandé – 7 ans et plus

À la TOHU

Pour s’y rendre :

2345, rue Jarry Est (angle d’Iberville)
Métro Jarry (autobus 193 – Est) – Métro D’Iberville (autobus 94 – Nord)

Billets en vente à la billetterie de la TOHU au (514) 376-TOHU (8648) ou encore via le réseau Admission au (514) 790-1245 ou 1-800-361-4595 ou sur le site Admission

Information sur le site de la Tohu

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément