Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

J’ai participé avec enthousiasme à la deuxième édition des Correspondances d’Eastman, qui se tenaient du 20 au 22 août.

Quelle merveilleuse idée que d’offrir à chacun le loisir d’écrire des lettres dans des sites enchanteurs! Pour la deuxième année, les résidants d’Eastman ont ouvert leurs portes aux visiteurs.

La modique somme de 5 $ donne droit à un crayon, passe-partout pour les treize chambres et jardins d’écriture aux noms évocateurs : La Chambre du temps qui passe, Le Jardin d’ambroisie, Les Jardins de l’utopie, tous plus inspirants les uns que les autres. Vos hôtes, propriétaires des lieux, vous fournissent enveloppe et papier à en-tête des Correspondances. On poste gratuitement votre lettre, à moins que vous ne désiriez participer au concours de la poste restante. Le dimanche, au spectacle de clôture, Jacques Allard présente les lettres gagnantes, et Louise Portal les lit.

Les lettres sont à l’honneur tout le week-end, et la programmation offre des lectures-spectacles de lettres d’amoureux connus tels Georges Sand et Frédéric Chopin ou de père à fille, Marcel Portal à Louise, qui en fait la lecture. Les artistes invités Marie Tifo et Pierre Curzi prêtent leurs voix à certains textes. Un cabaret présente des chansons inspirées par la correspondance d’Édith Piaf et Marcel Cerdan.

On vous convie à l’écriture sous différentes formes : cafés littéraires, lettres gagnantes du concours des écoliers, cinécorrespondances, atelier de création d’une lettre dessinée, oeuvres d’art inspirées des grands récits de la Nouvelle-France…

Les Correspondances offrent une si belle programmation que le choix d’une activité s’avère parfois difficile. La Société des nuits d’Eastman, présidée par Jacques Allard, s’est donné comme mandat principal d’assurer l’animation culturelle de la municipalité d’Eastman et de sa région. Les Correspondances ne sont qu’une des activités de la Grande Fête des lettres.

Des lettres primées à la poste restante cette année, j’ai particulièrement aimé celle qu’une fillette de huit ans adressait à ses chaussures bleues…

À l’an prochain, peut-être… On trouvera plusieurs photos sur le site des Correspondances d’Eastman.