Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Les Idées heureuses : Une 20e saison variée et festive !

Découverte du répertoire baroque et concerts aux thématiques multiples et séduisantes sont l’apanage des Idées heureuses depuis sa création en 1987. Après quelques saisons particulièrement consacrées à refléter l’avancée extraordinaire du projet Graupner, la claveciniste et musicologue Geneviève Soly, toujours portée par le même enthousiasme musical, a concocté une 20e saison anniversaire variée qui allie plaisirs, émotions et découvertes, en compagnie d’invités de renom tels la soprano Karina Gauvin, l’alto Matthew White, la violoniste Viktoria Mullova et la comédienne Pascale Montpetit.
D’octobre 2006 à mai 2007, cinq concerts seront présentés à Montréal.

Les Idées heureuses rentrent tout juste d’une première tournée européenne exclusivement consacrée à l’interprétation d’oeuvres de Graupner avec six concerts et trois programmes différents, tous rendus avec succès. L’ensemble s’est surpassé selon sa directrice ; le public et les directeurs de festivals ont été conquis. Les critiques ont été unanimes à reconnaître l’importance de la redécouverte de Graupner. « Le projet Graupner. Geneviève Soly lève le voile sur un contemporain de Bach. Une idée heureuse qui ne manquera pas d’avoir des suites » titrait Antonio Mafra du Progrès de Lyon qui ajoutait : « Ce n’est pas tous les jours qu’on découvre un musicien de la trempe et de la classe de Graupner. » Martine Dumont Mergeay quant à elle titrait, dans La Libre Belgique de Bruxelles, « La meilleure idée : Graupner ». Et d’ajouter « Une somptueuse ouverture avec Hélène Plouffe en soliste (raffinée) et un trépide concerto pour violon mené Olivier Brault… Geneviève Soly seule mêlant virtuosité et grâce… Des oeuvres vocales stupéfiantes. »

Les festivités de la série montréalaise débutent le mardi 24 octobre 2006 à 20 h 15 par le concert MOZART BAROQUE ! à la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours. Bien qu’il soit né six ans après la mort de Bach, Mozart n’a rencontré la musique du cantor qu’à trois reprises : d’abord à Londres, auprès de son ami Johann Christian Bach, dernier fils du compositeur; puis à son arrivée à Vienne, où il a découvert le Clavier bien tempéré; enfin à Leipzig même, par les Motets du maître. L’oeuvre de Mozart en portera désormais la trace profonde : Bach lui a révélé sa propre grandeur. Les oeuvres au programme et une conférence donnée à 19 h par Gilles Cantagrel, éminent spécialiste de Bach, apporteront un éclairage sur cet aspect moins connu du grand Mozart, dont nous célébrons le 200e anniversaire de naissance.

Le mercredi 10 janvier 2007 à 20 h, à la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau, place à DEUX POÈMES, QUATRE CANTATES, avec Karina Gauvin et Matthew White qui prêteront leur magnifique voix à l’interprétation de cantates de Bach et de Graupner écrites sur les mêmes poèmes. Le public pourra apprécier la sensibilité et la vision des deux compositeurs contemporains ayant abordé cette musique par des textes identiques pour en faire de véritables moments de grâce.

Le samedi 17 février 2007 à 14 h, à l’Église anglicane St-Georges, le récital MULLOVA ET SOLY JOUENT BACH, proposera la rencontre exceptionnelle de deux musiciennes passionnées, Geneviève Soly et Viktoria Mullova acclamée de par le monde. Deux Partitas pour violon seul et deux Sonates pour violon et clavecin de Bach sont au programme qu’elles viendront tout juste de présenter à Aspen (Colorado) et à Chicago.

Le vendredi saint 6 avril 2007 à 15 h, à la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, sera un moment de recueillement et de réflexion avec LES SEPT PAROLES DU CHRIST EN CROIX de Graupner, dans un concert traditionnel autour de la passion du Christ. Le public pourra être témoin de l’évolution de l’interprétation que Les Idées heureuses fait de cette ¦uvre magistrale, interprétation qu’a salué par des ovations les publics averti des Festivals d’Ambronay et de Pontoise, en France, les 6 et 8 octobre dernier. Parmi les solistes invités, soulignons la présence du jeune ténor Frédéric Antoun, figure montante du monde musical.

Cette saison anniversaire se clôturera par LE SIÈCLE DE JEAN DE LA FONTAINE, à la Salle Pollack de l’Université McGill, le mercredi 16 mai à 20 h. Que Jean de La Fontaine se soit intéressé à la musique, qu’il l’ait aimée et recherchée, est un fait avéré. Il fréquenta les milieux intimes des salons où l’on raffole d’oeuvres galantes, ce qui a inspiré l’adjointe à la directrice artistique, Natalie Michaud, recréant une soirée musicale dont on se régalait à l’époque. De plus, la comédienne Pascale Montpetit, accompagnée par un petit groupe d’enfants, prêtera sa voix à la lecture de fables, anecdotes et autres textes choisis évoquant des épisodes de la vie du célébrissime auteur de fables. Ce concert sera précédé d’une conférence à 19 h.

20e SAISON, 2006-2007 / Cinq concerts à Montréal
Sous la présidence d’honneur de Pascale Montpetit

Programmation détaillée

Mozart baroque!
Mardi 24 octobre 2006 à 20 h 15

Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours
400, rue Saint-Paul Est (métro Champ de Mars)

Ce concert est précédé d’une conférence de Gilles Cantagrel, de 19 h à 20 h, à la crypte de la CNDBS.

Les Idées heureuses rend hommage au Conseil des arts de Montréal à l’occasion de son 50e anniversaire et tient à saluer le rôle essentiel qu’il joue dans le développement de la vie artistique montréalaise. Bon anniversaire au Conseil des arts de Montréal!

Le programme présente des aspects fascinants mais moins connu du divin Mozart : ses premières publications, l’intérêt qu’il porta à J.S. Bach et sa relation avec la musique de l’époque baroque. Nous y entendrons entre autres les deux sonates qu’il composa à l’âge de 7 ans, lorsqu’il s’était rendu à Versailles avec sa famille pour jouer devant le roi Louis XV et la reine Marie Leczinska, de même que celle avec flûte dédiée à la reine d’Angleterre qu’il a visité à l’automne 1764 : de pures merveilles !

Le programme comporte aussi des transcriptions de Fugues de Bach réalisées par Mozart, précédées des préludes originaux qu’il a composés pour ces pièces. La version originale d’un de ces préludes et fugues pour le clavecin de Bach sera entendue en première partie.

Programme
Bach : Prélude et fugue no 8, en mi bémol/ré dièse mineur (BWV 853) (extrait du Clavier bien tempéré, Premier Livre (1722))
Bach-Mozart : Adagio et fugue en ré mineur (fugue d’après la fugue no 8, BWV 853, de Bach) ; Largo et fugue en sol mineur (d’après le largo et l’allegro de la 2e Sonate en trio pour orgue, BWV 526, de Bach) ; Adagio et fugue en fa majeur et ré mineur (Adagio d’après l’adagio de la 3e Sonate en trio pour orgue, BWV 527, et fugue d’après le 8e contrepoint de L’Art de la fugue, BWV 1080, de Bach) ; Adagio et fugue en fa majeur (fugue d’après la fugue no 13, BWV 882, de Bach) (K.404a)
Mozart : Sonates pour clavecin avec accompagnement de violon en do majeur, Oeuvre I, no 1 (K.6) et en ré majeur, ‘uvre I, no 2 (K.7) ; Allemande en do mineur pour clavecin (K.385i)
Avec
Olivier Brault violon ; Hélène Plouffe alto et violon ; Karen Kaderavek violoncelle ; Geneviève Soly clavecin

Deux poèmes, quatre cantates
Mercredi 10 janvier 2007 à 20 h

Salle Pierre-Mercure, Centre Pierre-Péladeau
300, boulevard de Maisonneuve Est

Ce concert présente quatre cantates, deux de Bach et deux de Graupner, chacune composée sur des textes identiques du poète Georg Christian Lehms, offrant ainsi au public une occasion de pouvoir apprécier la sensibilité de chacun des compositeurs mis en regard. Fait remarquable, Bach et Graupner ont traité ces textes en les destinant pour une voix soliste.

Programme
Graupner : cantates Vergnügte Ruh, beliebten Seelenlust et Mein Hertz schwimmt in Blut
Bach : cantates Vergnügte Ruh, beliebten Seelenlust (BWV 170) et Mein Hertz schwimmt in Blut (BWV 199)
Avec
Karina Gauvin soprano et Matthew White alto
Hélène Plouffe violon ; Olivier Brault violon ; Jacques-André Houle alto ; Karen Kaderavek violoncelle ; Nicolas Lessard violone ; Mathieu Lussier basson ; Geay flûte ; Christopher Palameta, hautbois ;Geneviève Soly orgue positif et direction

Mullova et Soly jouent Bach
Samedi 17 février 2007, à 14 h

Église St-Georges
1101, rue Stanley (métro Bonaventure ou Peel)

On la réclame de par le monde, elle a joué avec les plus grands orchestres et les plus grands chefs. Depuis 2000, Viktoria Mullova nourrit une véritable passion pour le répertoire baroque qui s’est traduit par des enregistrements en collaboration avec d’éminents ensembles spécialisés tel Il Giardino Armonico. C’est avec Geneviève Soly qu’elle a choisi de donner des récitals à Aspen (Colorado) ainsi qu’à Chicago (Illinois), avant de venir dévoiler au public Montréalais sa vision du baroque. Une rencontre exceptionnelle qui promet d’être un des événements phares de la saison musicale montréalaise.

Programme
Bach
Deux Partitas pour violon seul
Sonates clavecin obligé et violon no 1, en si mineur (BWV 1014) et no 2 en la majeur (BWV 1015)
Avec
Viktoria Mullova violon et Geneviève Soly clavecin

Grand Événement bénéfice : Bach Graupner. Enfin ensemble. II
Vendredi 16 mars 2007 à 20h

Salle Pierre-Mercure, Centre Pierre-Péladeau

Sous la présidence d’honneur de Pascale Montpetit

Pour ses 20 ans, Les Idées heureuses offre au grand public l’entrée à ce concert seulement au prix exceptionnel de 20$. Les billets bénéfices sont à 150$ et comprennent les réceptions.

Les Idées heureuses offre un banquet d’oeuvres de Bach et de Graupner : pièces incontournables de Bach en version originale ou revisitée par les artistes-surprises participants, des petits trésors de Graupner récemment découverts par Geneviève Soly… le tout ponctué de moments pour se retrouver, causer, manger et prendre un verre. Une soirée stimulante pour les sens !

Avec François Dompierre animateur et piano; Musiciens des Idées heureuses; Geneviève Soly clavecin solo et commentaires

Concert annuel de la Passion
Vendredi saint 6 avril 2007, à 15 h

Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours
400, rue Saint-Paul Est (métro Champ de Mars)

La Passion de Jésus a inspiré nombre de compositeurs depuis la Renaissance, et plusieurs chefs-d’oeuvre en ont résulté, particulièrement en Allemagne où le mystère du Christ en croix a suscité un genre musical particulier. C’est au cours de la semaine sainte, consacrée traditionnellement à la commémoration de la Passion, que l’ensemble Les Idées heureuses présente le cycle des sept cantates sur Les Sept paroles du Christ en croix. Cette oeuvre, contribution capitale à la musique religieuse du XVIIIe siècle, est sans doute l’une des oeuvres religieuses maîtresses de Christoph Graupner.

Programme
Les Sept paroles du Christ en croix de Christoph Graupner
Avec Normand Richard baryton ; Frédéric Antoun ténor ; Claudine Ledoux alto ; Dorothéa Ventura soprano
Hélène Plouffe violon ; Olivier Brault violon ; Jacques-André Houle alto ; Karen Kaderavek violoncelle; Nicolas Lessard violone ; Chris Palameta hautbois ; Óscar Argüelles chalumeau ; Nina Stern chalumeau; Geneviève Soly orgue positif et direction

Le siècle de Jean La Fontaine
Mercredi 16 mai 2007 à 20 h

Salle Pollack, Université McGill
500, rue Sherbrooke ouest (métro McGill)

Ce concert est précédé d’une conférence, de 19 h à 20 h.

Jean de La Fontaine se décrit en ces termes :
Je m’avoue, il est vrai, s’il faut parler ainsi
Papillon du Parnasse, et semblable aux abeilles
À qui le bon Platon compare nos merveilles.
Je suis chose légère, et vole à tout sujet ;
Je vais de fleur en fleur et d’objet en objet
(1685 – vers dédiés à Madame de la Sablière)

Que Jean de La fontaine se soit intéressé à la musique, qu’il l’ait aimée et recherchée, est un fait avéré. Ne possédait-il pas, dans son appartement rue Saint-Honoré, un clavecin ? Il fréquenta les milieux des arts de la scène : pas tant les salles d’opéra car l’association souhaitée un jour auprès de Lully n’a jamais eu lieu, mais plutôt les milieux intimes des salons où l’on raffole de galanteries et d’airs sérieux. On ne s’étonne pas de compter parmi ses amis le compositeur Michel Lambert.

Obéissant à sa nature «qui aimait beaucoup de choses», on découvre à la lecture de son oeuvre et des nombreuses biographies aussi, un La Fontaine aux multiples facettes.

Au programme de cette soirée seront entendues des oeuvres françaises du XVIIe siècle qui évoqueront la personnalité paradoxale du grand poète : La Fontaine théâtral, celui qui égaye et épate, représenté par des musiques de Marais et Lully interprétées aux cordes et clavicythérium ; La Fontaine spirituel, qui élève et saisit, avec Charpentier chanté à quatre voix et joué à l’orchestre ; La Fontaine intimiste, qui touche et transforme, par des oeuvres de Du Mont et Chabanceau de la Barre jouées à la basse de viole, aux flûtes et au théorbe.

La comédienne Pascale Montpetit, accompagnée par un petit groupe d’enfants, prêtera sa voix à la lecture de fables, anecdotes et autres textes choisis évoquant des épisodes de la vie de ce grand bonhomme.

Le concert inaugurera le clavicythérium (clavecin droit) de Natalie Michaud construit par Yves Beaupré en 2006.

Programme
Lully : Ouverture d’Amadis, Chaconne et choeur « C’est Médor qu’une Reine si belle » (extrait de l’opéra Roland (1685))
Marais : La Rêveuse et Le Badinage (extrait du 4e livre de trios (1717)), extraits de l’opéra Alcide
Charpentier : Troisième Magnificat
DuMont : solo d’orgue et pièces instrumentales
Chabanceau de la Barre : Rondeau sur le mouvement de la chaconne « Si c’est un bien que l’espérance » avec Pascale Montpetit récitante ; Jean-Pierre Harel récitant ; Carole Therrien, soprano, ; Pascale Charbonneau, alto ; Dominique Gagné ténor ; Normand Richard baryton ; Éléonore Lagacé, chant Hélène Plouffe et Olivier Brault violons ; Jacques-André Houle alto ; Émily Walhout basse de violon ; Nicolas Lessard violone ; Sylvain Bergeron théorbe ; Elin Soderström basse de viole ; Dorothéa Ventura clavicythérium continuo ; Geneviève Soly orgue et clavicythérium solo ; Ziya Tabassian, êrcussions, ; Sophie Larivière flûtes à bec ; Natalie Michaud flûtes à bec et direction

TARIFS ABONNEMENT
5 CONCERTS (20% DE RÉDUCTION SUR LE PRIX DU BILLET INDIVIDUEL)
Régulier : 125 $ – Aîné (65 ans et plus) : 105 $

CARTES FORFAITAIRES
[donnant droits à de multiples combinaisons d’entrées seul ou en groupe, excepté pour le concert Mullova et Soly jouent Bach et pour la soirée bénéfice]
Carte 8 entrées (15% de réduction sur le prix du billet individuel)
Régulier : 205 $ – Aîné (65 ans et plus) : 170 $
Carte 4 entrées (10% de réduction sur le prix du billet individuel)
Régulier : 110 $ – Aîné (65 ans et plus) : 90 $

BILLETS À L’UNITÉ
[à l’exception du concert Mullova et Soly jouent Bach]
Régulier : 30 $ – Aîné (65 ans et plus) : 25 $ – Étudiant : 10 $
Concert Mullova et Soly jouent Bach
Régulier : 40 $ – Aîné (65 ans et plus) : 35 $
Étudiant (sur présentation d’une carte valide) : 15 $
Bénéfice
TARIF UNIQUE : 20 $

Plus de détails sur le site
ou à / www.info@ideesheureuses.ca

Les Idées heureuses reçoit l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts de Montréal, du Conseil des Arts du Canada.
Commanditaires principaux de la 20e saison : Hydro-Québec, Société financière Bourgie Inc.