Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

KENT NAGANO DIRIGE LA QUINZIÈME SYMPHONIE DE CHOSTAKOVITCH

GIDON KREMER FAIT UN RETOUR ATTENDU AVEC L’OSM DANS
LE CONCERTO DE TCHAIKOVSKI

MARC-ANDRÉ HAMELIN INTERPRÈTE
DEUX ŒUVRES CONCERTANTES FRANÇAISES

VALERY GERGIEV DIRIGE L’ORCHESTRE DU MARIINSKY DANS
DEUX SYMPHONIES DE TCHAÏKOVSKI

Le directeur musical de l’OSM Kent Nagano dirige son orchestre dans plusieurs programmes différents. Il y retrouve des solistes éblouissants : le violoniste Gidon Kremer qui interprète le célèbre Concerto pour violon de Tchaïkovski, Till Fellner, reconnu pour ses interprétations de Beethoven, interprète le Deuxième Concerto de ce dernier et Marc-André Hamelin interprète deux œuvres concertantes françaises de la fin du 19e siècle : la Ballade de Fauré et les Variations symphoniques de Franck. De plus, l’OSM présente des œuvres de Pierre Boulez, compositeur contemporain parmi les plus salués, et Kent Nagano dirige la Quinzième Symphonie de Chostakovitch et la populaire Symphonie « romantique » de Bruckner.

L’Orchestre du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg sera l’invité de l’OSM pour une soirée inoubliable le 22 octobre. Placé sous la direction de son directeur musical Valery Gergiev, salué tout particulièrement pour ses interprétations du répertoire russe, il jouera les Symphonies nos 1 et 6 de Tchaïkovski.

GIDON KREMER & LE CONCERTO DE TCHAÏKOVSKI
Les Grands Concerts
19 octobre 20 h
La Maison symphonique de Montréal

Kent Nagano, chef d’orchestre
Gidon Kremer, violon
Petit ensemble vocal
BOULEZ, Notation no I pour orchestre
PEROTIN, Organum
BOULEZ, Notation no IV pour orchestre
TCHAIKOVSKI, Concerto pour violon
CHOSTAKOVITCH, Symphonie no 15

La feuille de route du violoniste Gidon Kremer est particulièrement impressionnante : plus d’une centaine d’enregistrements, des milliers de concerts dans les salles du monde entier et des liens rapprochés avec nombre de compositeurs contemporains. Il fait un retour attendu avec l’OSM dans le célèbre Concerto pour violon de Piotr Ilitch Tchaïkovski, rempli de passages de bravoure, mais également de lyrisme romantique.

Ce programme conçu par Kent Nagano se veut également une étude en contraste. En effet, il comprend à la fois de la musique parmi les plus anciennes jamais écrites – l’organum de Pérotin, datant du 12e siècle. À l’opposé du spectre, on entendra également deux Notations de Boulez, dans lesquelles le compositeur a utilisé un orchestre surdimensionné pour la large palette de couleurs obtenue.

Le programme est complété par la Symphonie no 15, ultime symphonie de Dmitri Chostakovitch, qui semble jeter un regard vers l’enfance, mais aussi vers la mort. L’écriture rappelle la transparence de la musique de chambre, même si la section de percussions y joue un rôle exceptionnellement important.

La soirée du 19 octobre est présentée par Dessau.

ORCHESTRE MARIINSKY DE SAINT-PÉTERSBOURG ET VALERY GERGIEV – COMPLET
22 octobre 20 h
La Maison symphonique de Montréal

Valéry Gergiev, chef d’orchestre
Orchestre Mariinsky de Saint-Pétersbourg
TCHAIKOVSKI, Symphonie no 1 « Rêves d’hiver »
TCHAIKOVSKI, Symphonie no 6 « Pathétique »

L’un des plus chefs d’orchestre de notre époque les plus encensés, Valery Gergiev impressionne et séduit par son intensité, son approche du répertoire et sa rigueur. Vivement acclamé sur la scène internationale, particulièrement pour sa maîtrise du répertoire russe, nommé artiste du peuple de Russie en 1996, il revient à Montréal avec le légendaire Orchestre du Théâtre Mariinsky, qu’il dirige depuis 1988.

L’orchestre propose ici une incursion en profondeur dans l’univers de Tchaïkovski, en offrant ses première et dernière symphonies. De « Rêves d’hiver », le compositeur dira en 1883 : « Elle possède fondamentalement plus de substance et est meilleure que n’importe laquelle de mes œuvres plus mûres. » De sa Sixième Symphonie, « Pathétique », véritable testament musical, il déclarera ultérieurement être « plus satisfait que de toutes ses autres œuvres ».

L’OSM reçoit l’Orchestre Mariinsky, une présentation de Show One – Svetlana Dvoretskaia.

MARC-ANDRÉ HAMELIN JOUE FRANCK ET FAURÉ
Les Grands Concerts du Mercredi,
Les Grands Concerts du Jeudi Air Canada
Les Dimanches en musique
26 et 27 octobre 20 h, 30 octobre 14 h 30
La Maison symphonique de Montréal

Kent Nagano, chef d’orchestre
Marc-André Hamelin, piano
SCHUBERT, Symphonie no 5
BOULEZ, Dérive 1, pour six instruments
FAURÉ, Ballade, pour piano et orchestre
FRANCK, Variations symphoniques, pour piano et orchestre
BIZET, Symphonie en do majeur

Ce programme dirigé par Kent Nagano offre un voyage dans les époques aussi bien que dans les textures. La Cinquième Symphonie de Schubert se rapproche de la musique de chambre par son orchestration (qui ne comporte pas de clarinettes, de trompettes ou de timbales), ses dimensions et se veut un hommage au classicisme de Mozart. Dérives 1 de Boulez, pour flûte, clarinette, vibraphone, piano, violon et violoncelle, dont la matière a été puisée à même les esquisses de Repons, adopte elle aussi un registre intimiste.

Le pianiste canadien Marc-André Hamelin, salué par la critique comme l’un des meilleurs pianistes sur la scène internationale, retrouvera ensuite l’OSM dans deux œuvres qui redéfinissent la notion même du concerto. La Ballade de Gabriel Fauré, une relecture d’une œuvre de jeunesse pour piano seul, privilégie une forme libre, en apparence improvisée. Les Variations symphoniques de César Franck, l’une de ses œuvres les plus célèbres, se rapprochent du poème symphonique et détournent les règles traditionnellement associées au concerto. Le piano y agit plutôt à titre de collaborateur à l’architecture, à la couleur et à la rythmique que comme soliste.

Le concert se termine par l’éblouissante Symphonie en do de Bizet. Même si elle se veut fortement influencée par les deux symphonies de Gounod, professeur de Bizet au Conservatoire, elle témoigne néanmoins d’une remarquable originalité pour un jeune homme de 17 ans.

Soirée du 26 octobre présentée par Croix Bleue du Québec
Concert du 30 septembre présentée par La Tête Chercheuse

Renseignements: (514) 842-9951 ou www.osm.ca

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par
Hydro-Québec.

La saison 2011-2012 est présentée en collaboration avec
Banque Nationale Groupe financier