Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le spectacle commence avant même qu’on entre à l’Espace La Risée pour le Cabaret des détours.

Les Collerettes bleues, salopettes et casques durs réglementaires, sont au travail et nous attendent sur le trottoir. Pas question que nous nous blessions dans un quelconque nid de poule. Les Collerettes nous font faire le premier détour de la soirée et nous pénétrons dans l’Espace La Risée par la ruelle.

Un petit Détour vers le futur incluant planche à roulettes et machine à remonter le temps se poursuit en plusieurs épisodes fort amusants durant la soirée.

Deux détours sérieux vers le théâtre romantique « On ne badine pas avec l’amour » d’Alfred de Musset et le théâtre dramatique « Le Cercle de craie » de Bertold Brecht sont tous deux excellents.

J’ai bien aimé les jeux de mots de Mordre à son propre appât, numéro dans lequel on se moque gentiment des moyens de rencontre anciens et nouveaux, internet y inclus. La fin de l’histoire c’est que nombreuses sont celles qui se font prendre et coulent à pic… un cœur de pierre attaché au pied.

Les détours politiques du député du quartier Rosemont-Petite-Patrie étaient très bien réussis.

Et j’ai eu envie de me lever et danser durant les détours
en musique vers le rock & roll « Johnny be good »
.

Les Productions drôle de monde ont encore une fois réussi à me faire passer une merveilleuse soirée, durant laquelle j’ai été émue mais où j’ai aussi et surtout bien ri. Bravo!

Les Productions Drôle de Monde présenteront leur prochaine soirée du même genre : Cabaret du Double le 21 mai à l’Espace La Risée, 1258 rue Bélanger est, pour un faramineux  6$.

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément