Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le lundi 3 octobre 2005, 20h

Concert de clôture du 7e Festival d’automne Orgue et Couleurs

En 1610, Claudio Monteverdi publiait un imposant recueil qui comprenait entre autres un cycle de psaumes marials pour les vêpres, chantées traditionnellement au crépuscule. Les Vêpres de la Bienheureuse Vierge Marie de Monteverdi, faisait régulièrement résonner les murs de l’auguste enceinte de la basilique Saint-Marc de Venise.

L’interprétation de cette oeuvre par les ensembles Tragicomedia et Concerto Palatino, sous la direction du luthiste Stephen Stubbs, se démarque par l’utilisation d’un seul chanteur par partie, ceux-ci assurant autant les fonctions de choriste que de soliste. L’organiste Alexander Weimann, en plus de sa participation au sein de l’ensemble Tragicomedia, interprétera des pièces d’orgue solo de compositeurs du 17e siècle : Ingegneri, Merulo, Guami.

Les 22 musiciens de Tragicomedia et Concerto Palatino, issus de sept pays (Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Slovaquie) figurent parmi les meilleurs interprètes actuels de musique ancienne à l’échelle internationale. Treize instrumentistes et neuf chanteurs, dont la soprano canadienne Suzie Le Blanc, sont ainsi réunis pour la présentation d’« un des chefs-d’oeuvre du 17e siècle les plus joués et les plus aimés. » Stephen Stubbs.

La version qui sera entendue le 3 octobre s’appuie sur une cinquantaine d’années de recherche, de «pratique d’instruments et de techniques historiques qui a pu nous rapprocher toujours plus des sonorités que Monteverdi a pu connaître. » Stephen Stubbs.

Stephen Stubbs fait ici référence à la révolution musicologique surgie dans les années 1980 qui préconisait entre autres l’exécution des oeuvres baroques à un musicien par partie, et non par de grands ensembles chorals ou instrumentaux. D’où la nécessaire implication de musiciens hors pair.

C’est suite à l’invitation du directeur artistique de Orgue et couleurs, Régis Rousseau, que ces ensembles ont décidé d’organiser une tournée nord-américaine pour la présentation de cette oeuvre. Montréal accueille ainsi ces 22 musiciens en provenance de 7 pays, à l’instar de Boston, Chicago et Rochester.

Tragicomedia (9 chanteurs, 8 instrumentistes)

Sopranos : Barbara Borden(États-Unis) et Suzie Le Blanc (Canada)
Mezzo-soprano : Laura Pudwell (Canada)
Ténors : Charles Daniels (Grande-Bretagne), Aaron Sheehan (États-Unis) et Colin Balzar (Canada)
Baryton : Tyler Duncan (Canada)
Basses : Sumner Thompson(États-Unis) et Paul Shipper(États-Unis)

Violons: Milos Valent (Slovaquie) et Robert Mealy(États-Unis)
Violone : Jay Elfenbein (États-Unis)
Viole de gambe : Erin Headley (États-Unis)
Archiluth : Paul O’Dette (États-Unis)
Orgue : Alexander Weimann (Allemagne)
Harpe baroque : Maxine Eilander (Pays-Bas)
Chitarrone et direction : Stephen Stubbs (États-Unis)

Concerto Palatino (5 instrumentistes)

Cornetto : Bruce Dickey (États-Unis) et Doron David Sherwin (États-Unis)
Saqueboutte : Catherine Motuz (Canada), Charles Toet (Pays-Bas)
et Willem Becu (Belgique)

Tragicomedia
Avec sa constellation unique de continuistes et de solistes de premier plan, Tragicomedia est devenu un nom familier et a exercé une influence importante dans le monde de la musique ancienne depuis 1987. Erin Headley, Paul O’Dette, Stephen Stubbs et Alexander Weimann sont réunis par une admiration commune et une ferveur pour la redécouverte des richesses musicales de l’époque de la basse continue. En 1600, Agostino Agazzari a décrit la palette étendue des couleurs instrumentales – dont les luths, chitarrones, claviers et lirones – requises pour la réalisation efficace d’un accompagnement. C’est là l’inspiration première de Tragicomedia. Dans un répertoire qui s’étend de Monteverdi à Bach, Tragicomedia explore tous les genres musicaux, depuis la chanson avec le luth jusqu’à l’opéra baroque à grand déploiement. De nombreux enregistrements du groupe ont remporté des prix prestigieux, dont un prix Gramophone (Royaume-Uni), un prix Edison (Pays-Bas) et plusieurs prix Premio Internazionale del disco ‘Antonio Vivaldi’ (Italie).

Concerto Palatino
Concerto Palatino est un ensemble qui se consacre à la musique de la haute Renaissance et du Premier baroque, mais plus spécifiquement à toute musique pour cornetti et trombones. Considéré au XVIIe siècle comme l’instrument idéal,
à la fois pour sa capacité extraordinaire à imiter la voix humaine et pour son agilité extrême, le cornetto (ou cornet à bouquin) était souvent jumelé è des trombones pour former un «concerto» à vent. Un tel ensemble a existé à Bologne pour plus de 200 ans sous le nom «Il concerto palatina della signoria di Bologna». En 1987, Bruce Dickey et Charles Toet ont constitué un ensemble voué à faire revivre la musique écrite pour ces instruments dans toute sa «vocalité» et sa virtuosité. Concerto Palatino a collaboré avec des ensembles tels que Cantus Cölln (Konrad Junghänel), le Collegium Vocal de Gand (Philippe Herreweghe), Tragicomedia (Stephen Stubbs et Erin Headley), l’Orchestra Baroque d’Amsterdam (Ton Koopman) et le Bach Collegium du Japon. En plus de leurs disques fort acclamés d’oeuvres de Schütz, Gabrieli et Monteverdi, ils ont enregistré en première mondiale les Vêpres mariales de Francesco Cavalli, la Missa Maria Concertata de Christoph Strauss et la Missa sine nomine de Palestrina, telle que conservée dans un manuscrit de J-S Bach.

Stephen Stubbs
Né en 1951 à Seattle (É-U), Stephen Stubbs s’adonne à la musique depuis sa tendre enfance. Un intérêt se partageant entre la musique actuelle et la musique préromantique le pousse à poursuivre des études universitaires en composition, tout en étudiant le luth et le clavecin. Il poursuit davantage ses
études en Hollande et en Angleterre avant de faire ses débuts professionnels au luth en 1976 au Wigmore Hall de Londres. Il habite depuis 1980 en Allemagne, où il enseigne le luth et l’interprétation historique au Hochschule der künste à
Brême. Au cours des 25 dernières années, Stephen Stubbs a été actif tant comme luthiste que comme chef.

Ses ensembles Tragicomedia et Teatro Lirico ont enregistré plus de 30 Cd et se sont produits dans les plus importants festivals partout au monde. Il a été invité à diriger des productions d’opéra en Europe, aux États-Unis, au Canada et en Scandinavie. Depuis 1997, il est co-directeur
artistique avec Paul O’Dette du Boston Early Music Festival. Les deux luthistes ont co-dirigé de nombreuses productions d’opéra et jouent fréquemment ensemble au sein de Tragicomedia.

Alexander Weimann
Membre de Tragicomédia, Alexander Weimann naît à Munich en 1965. Il y étudie l’orgue, la musique sacrée, la musicologie, le théâtre, le latin médiéval et le piano-Jazz. Outre ses cours réguliers, il suit de nombreux cours de maître en clavecin et interprétation de la musique ancienne. Pour enraciner sa formation dans les bases de la musique occidentale, il s’implique pendant quelques années
dans l’interprétation du chant grégorien. En 1997, son groupe «Le Nuove Musiche» remporte le premier prix au Premio Bonporti à Rovereto. De 1990 à 1995, Weimann enseigne les matières théoriques, l’improvisation et le jazz à la Musikhochschule de Munich. Depuis 1998, il donne des classes de maître en clavecin et interprétation de la musique ancienne dans diverses universités àtravers le monde et enseigne en tant que coach vocal à l’Université de Montréal.

Il participe également aux festivals internationaux les plus réputés, a été assistant à l’opéra d’Amsterdam, de Bâle et de Hambourg, et a mis sur pied ses propres productions telles que La Serva Padrona de Pergolesi avec le Freiburger Barockorchester ou le Beggar’s Opera de Pepusch au palais Théâtre de Gotha. Ces dernières années, il a dirigé avec succès la production du groupe d’opéra «I Confidenti» au Théâtre Rococo du Château Sanssoucis et a lancé son propre ensemble, «Tempo Rubato». Il a récemment accepté la direction de «l’Académie Baroque de Montréal».

À l’église Très-Saint-Rédempteur
3530, rue Adam, Montréal (métro Joliette)

21 $-18 $
BILLETTERIE : 514-899-0938
INFO-FESTIVAL : 514-899-0644
ACHATS EN LIGNE ET INFO : www.orgueetcouleurs.com