Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Mot du jour ->

J’appartiens probablement de naissance à ce peuple de l’attente, à la race qui ne désespère jamais, pour laquelle le désespoir est un mot vide de sens, analogue à celui de néant.  – Georges Bernanos

Tiré du livre Méditations, Textes rassemblés par Sylvie Mascle, Marabout/Hachette Livre, 2006

Difficile de vivre une vie où il n’y a plus d’espoir.