Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Mot du jour ->

Pour du jour savoir le bien, il faut attendre sa fin. – Anonyme

Tiré du livre Des pensées pour la nuit, Collectif, Éditions Lauzier

Nous vivons dans un siècle où l’obsolescence est partout programmée. Faut-il vraiment s’étonner de notre impatience?