Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le mercredi 31 octobre 2012 à 20 h


LONDON 1690
avec les Boréades

L’ensemble Les Boréades, sous la direction artistique du flûtiste Francis Colpron , présente le premier concert de sa dix-septième saison, qui inaugure son installation à la salle Bourgie. Le mercredi 31 octobre 2012 à 20 heures, les musiciens de l’ensemble en compagnie de leur invité, le ténor Charles Daniels, interprèteront la musique des compositeurs anglais Henry Purcell, Samuel Akeroyd et John Blow.

L’ensemble Les Boréades sera formé pour l’occasion de Francis Colpron, à la flûte à bec et la direction, Femke Bergsma à la flûte à bec, Scott Metcalfe et Chloe Meyers aux violons, Jacques-André Houle à l’alto, Mélisande Corriveau au violoncelle et à la viole de gambe, Sylvain Bergeron au théorbe et Eric Milnes au continuo.

Programme de la soirée

John Blow (1649-1708) Air Welcome, every Guest
Henry Purcell (1659-1695) Sérénade Soft notes and
gently raised
, Z. 510 (1684), Air Hark how all the songsters / Love in their little veins, de Timon of Athens, Z. 632 (1694), Chaconne Three parts upon a ground Z. 731 (1678?), Duo Dulcibella when I sued for a kiss, Z. 485 (1694)
John Blow Air Weep all ye nymphs / Why should all things bow to love, Air Cloe found Amintas lying all in tears, Sonate à quatre en sol majeur (manus., s.d.), Air If mighty Wealth, Air It grieves me when I see
Henry Purcell Air Underneath this myrtle shade, Z. 516 (1692), Ritornellos (Dido and Aeneas, Act II, scene II)
John Blow Sonate à quatre en la majeur (manus., s.d.)
Henry Purcell Air Here the Deities, de l’ode Welcome to all the pleasures, Z. 339 (1683), Air Strike the Viol, de l’ode Come Ye Sons of Art, Z. 323 (1694), Air Tis wine was made to rule the day, Z. 546, Z. 626 (1689), Third act Hornpipe (King Arthur) Z.628 (1691)
Samuel Akeroyd (fin XVIIe siècle) Air From drinking of sack by the pottle
Henry Purcell Air The sparrow and the gentle dove, de l’ode From hardy climes and dangerous toils of war, Z. 325 (1683),
extraits de l’ode Arise, my Muse, Z. 320 (1690) et extraits de l’ode Welcome, welcome, glorious Morn, Z. 338 (1691).

LONDON 1690

Une reine vénérée par plusieurs, des tensions et conflits de toutes sortes, une misère qui s’étale partout, des récriminations contre les riches, une jeunesse qui flirte, danse et boit jusqu’à plus soif… Montréal en 2012?
Non! Londres en 1690! Et tout cela a été mis en musique par les plus grands compositeurs anglais du temps : John Blow et Henry Purcell. De la plus profonde mélancolie aux démonstrations les plus débridées, tous les aspects de la vie se retrouvent dans leurs plus beaux airs, musiques de scène et drinking songs.

Artiste invité
Charles Daniels, ténor

Charles Daniels est connu pour ses interprétations de musique baroque, celle plus particulièrement de Bach, Haendel, Purcell et Monteverdi, bien que son répertoire s’étende du IXe siècle à nos jours. Né à Salisbury, en
Grande-Bretagne, il fit ses études musicales au King’s College de Cambridge, puis au Royal College of Music de Londres avec Edward Brooks.

Il a participé à presque cent d’enregistrements en tant que soliste, parmi lesquels le Messie de Haendel et les Vêpres de Monteverdi avec le Gabrieli Consort chez Deutsche Grammophon, des airs de Dowland chez EMI, The Beggar’s Opera chez Hyperion et Alexander Balus de Haendel avec le King’s Consort, le Messe en Si Mineur de Bach avec De Nederlandse Bach Vereniging, la Weihnachts-Historie de Schütz chez Deutsche Grammophon,, l’Oratorio de Pâques de Bach avec le Taverner Consort chez EMI, des Airs de Cour avec Catherine King et Jacob Heringman, Tenorlied de Senfl avec Fretwork, et plusieurs disques de cantates de Bach et de Purcell.

Sa reconstruction de la partie perdue de l’ode pour la reine Mary ‘Arise my Muse’ était donné au Festival Montréal Baroque en 2009. Notons parmi ses projets l’enregistrement de la Matthaeus-Passion de Bach avec Rudolf Lutz et la Bach-Stiftung, l’enregistrement de L’Orfée de Monteverdi avec Andrew Parrott, la reconstruction des parties perdues des Sacrae Cantiones à 6 de Gesualdo, et concerts allants de la musique pour le Roi Henri VIII par Gli Amori di Apollo e Dafne au Gerontius d’Elgar. Il est très heureux de revenir à Montréal pour ce concert avec Les Boréades.

L’ENSEMBLE LES BORÉADES

Spécialisé dans le répertoire baroque, l’ensemble Les Boréades a été fondé en 1991 par Francis Colpron.

Il a choisi comme approche une interprétation fidèle, tant par le respect des règles de la pratique ancienne que par l’emploi d’instruments d’époque. La critique et le public au Canada et à l’étranger ont unanimement salué la verve, la spontanéité ainsi que le jeu théâtral, expressif et élégant de l’ensemble, qualités qui témoignent d’une compréhension intime de l’esprit du Baroque. L’ensemble a déjà à son actif une solide discographie de vingt trois enregistrements distribués à travers le monde.

Nouveauté discographique (automne 2011) : <i<Musiques pour le théâtre de Tabarin dANSES ET CHANSONS FRANÇAISES AUX INSTRUMENTS — 1550-1650. Avec ce nouvel album sous étiquette ATMA Classique, l’ensemble Les Boréades offre un programme varié de musiques « théâtrales » entendues à Paris au début du XVIIe siècle.

Les Boréades reçoit l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts de Montréal.

À la salle Bourgie
Musée des beaux-arts de Montréal
1339, rue Sherbrooke ouest

32$ / aîné 25$ / étudiant 10$
Billetterie des Boréades- www.boreades.com
Réseau Admission www.admission.com514 790-1245