Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Du 24 août au 4 septembre 2006

Primeurs pour le 30e du FFM

C’est en tenue d’apparat que l’Office national du film du Canada participera au 30e anniversaire du Festival des Films du Monde, puisqu’il n’y aura rien de moins que sept primeurs mondiales à l’affiche ainsi que des primeurs montréalaises. Par ailleurs, dans le cadre de son partenariat continu avec le Festival, l’ONF décernera le 20e prix Norman-McLaren au Festival du film étudiant canadien. Du 24 août au 4 septembre, plusieurs cinéastes connus et reconnus présenteront leur plus récent film : Alanis Obomsawin (Waban-Aki), Bonnie Sherr Klein, cinéaste reconnue internationalement qui revient au cinéma après dix-neuf ans d’absence avec Shameless : The Art of Disability, John Paskievich (Unspeakable), James Gray (Mike Birch, le cow-boy des mers), et du côté du cinéma d’animation, Sheldon Cohen (The Three Wishes), Georges Schwizgebel (Jeu), Obom (Ici par Ici) et Alan Pakarnyk (Terra). Wal Town: The Film de Sergeo Kirby, voyage militant de la tournée canadienne des Wal-Mart est une autre première très attendue.

Des documentaristes de carrière — Documentaires du monde (hors compétition)

Alanis Obomsawin, membre de la nation abenaki, l’une des principales documentaristes autochtones, a été reconnue internationalement comme une figure emblématique du cinéma canadien avec plus d’une trentaine de films à son actif sur des sujets touchant les communautés autochtones au Canada. Ses films ont remporté des prix partout dans le monde, et en 2002 elle reçoit la distinction d’Officier de l’Ordre du Canada pour son engagement à mieux faire connaître l’histoire et la culture des peuples autochtones. Son plus récent film, Waban-Aki, sera lancé en primeur au FFM. Cette production évoque l’histoire de la communauté Waban-Aki dans ses combats, ses richesses, ses traditions et son héritage. (Première mondiale)

Cinéaste, militante et auteure, Bonnie Sherr Klein, acclamée internationalement pour plusieurs de ses films, comme Not a Love Storyet Speaking Our Peace, revient enfin au cinéma après dix-neuf ans d’absence avec Shameless: The Art of Disability. En 1987, une attaque d’apoplexie change le parcours de sa vie et interrompt temporairement sa carrière de cinéaste. C’est avec la complicité d’artistes, également aux prises avec certains handicaps, qu’elle se lance dans l’aventure d’un nouveau film mettant l’éclairage sur une communauté d’artistes qui s’exprime, s’épanouit et exorcise ses handicaps par l’expression artistique. Ce film est une production de Tracey Friesen du studio de production Pacifique et Yukon à Vancouver. (Première montréalaise)

John Paskievich, photographe réputé, est l’un des premiers grands documentaristes canadiens. En 1982, il se retrouve à Cannes pour son court métrage, L’épicerie de Ted Baryluk, une production de l’ONF, pour laquelle il a reçu un prix Génie à Toronto, cette même année. Au fil de sa carrière, il a réalisé six autres films à l’ONF. En première mondiale, son tout dernier film, Unspeakable, produit par Joe MacDonald met en scène avec humour et sans pudeur, son propre trouble de la parole, le bégaiement. (Première mondiale)

James Gray a réalisé et tourné plusieurs douzaines de documentaires qui l’ont amené aux quatre coins de la planète. En tant que directeur photo, James Gray a travaillé sur Requiem pour un beau sans-cœur de Robert Morin (meilleur film canadien au Festival de Toronto en 1992, sélectionné à Cannes cette même année) et 2 secondes de Manon Briand (quatre prix au Festival des Films du Monde de 1998). Il a récemment mis en images le court Hit and Run (Jutra du meilleur court métrage 2003, Bayard d’or au Festival du Film Francophone de Namur). Mike Birch, le cow-boy des mers, produit par Isabelle De Blois (Richard Lavoie inc.) et Jacques Turgeon (ONF) retrace la vie d’un des plus grands skippers de la course à voile. (Première mondiale)

Sergeo Kirby, jeune cinéaste, a écrit, réalisé et produit plusieurs films indépendants. Dans son tout dernier film, Wal Town: The Film, il suit un groupe de six étudiants qui voyagent d’un bout à l’autre du Canada pour conscientiser le public aux conséquences des pratiques et politiques de Wal-Mart et ses effets sur les villes et communautés avoisinantes. Le film écrit et réalisé par Sergeo Kirby a été produit par Ian McLaren (Productions Grand Nord Québec inc.) et Germaine Ying Gee Wong (ONF). (Première mondiale)

Des cinéastes d’animation acclamés internationalement — Regards sur les cinémas du monde (hors compétition)

Sheldon Cohen compte une multitude de prix à son actif à titre d’animateur, de réalisateur et d’illustrateur de livres pour enfants. Ses animations, tirées d’œuvres d’écrivains réputés, abordent des thèmes universels, comme son plus récent film, The Three Wishes, une production PMA Productions inc. (Kenneth Hirsch et Sheldon Cohen) en coproduction avec l’ONF (Marcy Page). (Première mondiale)

D’origine suisse, Georges Schwizgebel a réalisé une quinzaine de films d’animation au cours des trente dernières années. Ses œuvres ont été primées dans les grands festivals du monde et à l’occasion de nombreuses rétrospectives. Coproduction du Studio GDS, de l’ONF et de la Télévision Suisse Romande, son œuvre la plus récente, Jeu, provoque un formidable vertige par son déroulement ininterrompu et surprenant, où les repères changent tout le temps. (Première mondiale)

Obom (Diane Obomsawin), déjà primée au Festival international d’animation d’Ottawa et applaudie à Annecy ainsi que dans plusieurs autres festivals, présente en primeur au FFM, Ici par Ici. Produit par Marc Bertrand (ONF), ce court métrage s’inspire de la vie de la réalisatrice de sa naissance à ses 18 ans. Entre deux continents, ses souvenirs se bousculent avec humour et légèreté. (Première mondiale)

Primés par des festivals à Chicago, New York, sélectionnés à Cannes et Annecy, les films d’Alan Pakarnyk ne passent jamais inaperçus. En première mondiale, Terra, produit par Michael Scott (ONF), dépeint les transformations de la nature à l’aide de taches de couleur éclatantes, d’une composition simple et d’un kaléidoscope de mouvements apparemment aléatoires. Le cinéaste nous entraîne dans une violente tornade d’images qui recréent le cycle des saisons où règnent beauté et destruction. (Première montréalaise)

Depuis sa création en 1939, l’Office national du film du Canada a produit plus de 11 000 films et remporté plus de 4 500 prix, dont 11 Oscars®. En tant qu’organisme public voué à la production de films au Canada, l’ONF produit et distribue des œuvres audiovisuelles distinctives, audacieuses et pertinentes. Celles-ci reflètent la diversité culturelle du pays et présentent au Canada et au reste du monde un point de vue authentiquement canadien. Désigné comme l’une des grandes institutions mondiales du documentaire par le magazine realscreen, l’ONF est également réputé pour son animation d’auteur – et fête d’ailleurs cette année 65 ans de cinéma d’animation d’avant-garde. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’ONF ou pour commander des films, aller à site de l’ONF.
ou appeler au 1-800-267-7710.