Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


L’OSM accepte le Grand Orgue Pierre-Béique
L’OSM acceptait cette semaine le Grand Orgue Pierre-Béique dans sa résidence, la Maison symphonique de Montréal. Cette grande étape, qui confirme que la réalisation de l’instrument est maintenant complétée, amorce la période de rodage de l’instrument qui aboutira au concert inaugural le 28 mai prochain. L’événement se faisait en présence d’Olivier Latry, organiste émérite de l’OSM et titulaire des Grandes Orgues de Notre-Dame de Paris, dont le rôle pour l’occasion était de procéder à l’acceptation de l’instrument, et Jacquelin Rochette, directeur artistique de Casavant Frères, qui a reçu cette acceptation.

L’acceptation est une procédure contractuelle qui confirme la réception de l’instrument, au terme d’une inspection rigoureuse lorsque l’installation est complétée et que l’orgue est prêt pour utilisation. « C’est avec beaucoup d’émotion que je suis ici pour se voir achever cette importante étape qu’est l’acceptation du Grand Orgue Pierre-Béique, grâce aux bons soins de notre organiste émérite, Olivier Latry, et des facteurs de réputation internationale de chez Casavant Frères, représentés aujourd’hui par Jacquelin Rochette, directeur artistique. Le chemin n’est pas terminé car s’amorce maintenant la phase de rodage, mais je suis convaincu que nous sommes en face d’un instrument exceptionnel qu’il me tarde d’entendre aux côtés de la population. Nous pouvons maintenant compter sur maestro Kent Nagano pour faire de cet orgue la fierté de tous les Québécoises et Québécois », s’est réjouie Madeleine Careau, chef de la direction de l’OSM.


Olivier Latry / Crédit : Luce T. G.
« Par cette acceptation, les travaux d’harmonisation du Grand Orgue Pierre-Béique de l’OSM sont maintenant terminés. J’ai été très impressionné par la capacité des facteurs de Casavant à évoluer et modifier les paramètres sonores de l’orgue en fonction du résultat recherché. J’en suis convaincu : nous sommes en présence d’un véritable instrument de musique, et il est maintenant sûr que sa malléabilité, la grande variété de ses timbres et leur grande musicalité seront un atout pour l’interprétation des oeuvres avec orchestre et du répertoire d’orgue », a déclaré Olivier Latry.

« Nous recevons cette acception de l’OSM avec beaucoup de joie et d’humilité. L’opus 3900 de la maison Casavant Frères, le Grand Orgue Pierre-Béique, est très certainement l’instrument le plus achevé qu’il nous ait été l’occasion de faire. J’ose même croire que le Grand Orgue Pierre-Béique marquera la facture d’orgue à l’échelle internationale pour les prochaines années. Nous en sommes donc très fiers », a ajouté Jacquelin Rochette, directeur artistique de Casavant Frères.

Phase de rodage et inauguration de l’instrument
La dernière phase du projet, soit la phase de rodage de l’instrument, peut maintenant commencer; elle se
terminera le 28 mai, alors que les premiers sons de l’instrument retentiront dans la Maison symphonique. La programmation des jours d’inauguration du Grand Orgue Pierre-Béique prend forme. L’OSM a prévu une journée portes ouvertes le 31 mai, un grand concert inaugural le 28 mai et deux autres concerts les 29 mai et 1er juin, au cours desquels l’organiste en résidence, Jean-Willy Kunz, créera une oeuvre commandée au compositeur canadien Samy Moussa. Une répétition générale est également prévue le 27 mai, en présence notamment des familles des musiciens et des employés de Casavant Frères. Les détails des festivités, auxquelles la population est bien entendu conviée, seront annoncés à une date subséquente.

Un rappel des étapes
Rappelons qu’en novembre 2006, un comité fut mis sur pied afin de définir les besoins artistiques et les particularités techniques d’un orgue conçu spécifiquement comme instrument d’orchestre et de lancer un appel d’offres. En septembre 2009, après discussion avec le comité et le directeur musical, maestro Kent Nagano, il y eut décision du conseil exécutif de l’OSM en faveur de Casavant Frères. Subséquemment, Olivier Latry fut nommé conseiller artistique auprès de l’Orchestre afin que soient respectées les spécifications déterminées par le comité. L’instrument a été fabriqué dans les ateliers de Casavant Frères à Saint-Hyacinthe, avant d’être installé dans la Maison symphonique de Montréal par les facteurs de cette maison de réputation internationale.

Le Grand Orgue Pierre-Béique
L’orgue de la Maison symphonique de Montréal, qui sera inauguré le 28 mai 2014, a été réalisé par la maison Casavant pour le compte de l’OSM qui en est le propriétaire, avec la collaboration des architectes Diamond Schmitt + Ædifica pour sa conception visuelle. Il s’agit d’un grand orgue d’orchestre, inscrit dans les registres du facteur de Saint-Hyacinthe comme opus 3900. Il comporte 109 registres, 83 jeux, 116 rangs et 6 489 tuyaux.
Il porte le nom de Grand Orgue Pierre-Béique, en hommage au fondateur et premier directeur général de l’OSM (de 1939 à 1970). Ce mélomane engagé et gestionnaire avisé avait pris la relève de dame Antonia Nantel, épouse de monsieur Athanase David, qui agissait depuis 1934 comme secrétaire du conseil d’administration de la Société des Concerts symphoniques de Montréal, l’organisme ancêtre de l’OSM.

L’achat de cet orgue a été rendu possible par une gracieuseté de madame Jacqueline Desmarais qui en a assumé le coût total et a voulu ainsi perpétuer par son appellation le souvenir de l’irremplaçable contribution de monsieur Pierre Béique à la mission d’excellence de l’OSM.

Renseignements : www.osm.ca