Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

LUCIA DI LAMMERMOOR
De Gaetano Donizetti

AIMER À LA FOLIE

Présenté à la
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts
les 9, 12 et 14 novembre 2019 à 19h30
le 17 novembre 2019 à 14 :00

Oeuvre tragique la plus célèbre du répertoire romantique bel cantiste, Lucia di Lammermoor, est un véritable tour de force vocal et théâtral pour sa principale interprète. Pour donner vie à ce drame amoureux, dans lequel les émotions sont à leur paroxysme – qu’on pense à la scène de folie délirante de Lucia –, l’Opéra de Montréal a choisi la soprano coréenne Kathleen Kim dans le rôle de Lucia et le ténor québécois Frédéric Antoun dans celui de son amant Edgardo.

« Lucia est sans contredit l’un des plus grands rôles féminins du répertoire et nous avons la chance d’accueillir Kathleen Kim, qui fut récemment acclamée lors de son passage au Metropolitan Opera de New York. », affirme Patrick Corrigan, directeur général de l’Opéra de Montréal. « Notre saison 2019-2020 est l’une des plus relevées depuis les débuts de la compagnie et cette magnifique production de Lucia di Lammermoor en est une des preuves. », affirme Corrigan.

L’HISTOIRE : MARIAGE FORCÉ ET TRAHISON CRUELLE

Dans l’Écosse du XVIe siècle, les haines qui consument les clans Ashton et Ravenswood ont pour première victime l’amour passionné d’Edgardo et de Lucia, soeur du sinistre Enrico Ashton. Mais rien n’aura raison de leur engagement, jurent Edgardo et Lucia, qui échangent serments et alliance. Enrico parvient toutefois à convaincre Lucia de la trahison de son amant en brandissant de fausses preuves, dans le seul but qu’elle épouse l’homme qu’il lui a choisi, Arturo Bucklaw. Convaincue de la déloyauté de son amant, Lucia s’exécute et signe le contrat. Edgardo est mis devant le fait accompli, et sans comprendre, se défend de toute infidélité, accusant sa maitresse d’avoir bafoué leurs promesses. Lucia épouse Arturo, mais sa raison chavire : au cours de ses noces, elle poignarde sauvagement cet époux qu’elle déteste, et sombrant dans la folie, revit son bonheur passé avant de mourir. Edgardo se percera de sa dague et la suivra de peu, ayant appris les dessous de la machination et ses conséquences fatales.

L’ŒUVRE : VIRTUOSITÉ ET INTENSITÉ DRAMATIQUE

Dans Lucia di Lammermoor, le génie de Donizetti se décline tant par une solide construction dramatique que par une somptueuse richesse mélodique. Donizetti réussit, par sa musique, à caractériser à la perfection les personnages devenus des archétypes de l’opéra à la fois belcantiste et romantique italien. Écrit en six semaines, dans une période très prolifique du compositeur, Lucia di Lammermoor concilie avec beaucoup d’équilibre un chant d’une très grande virtuosité et un dramatisme soutenu. Et bien que le sommet de l’œuvre culmine au troisième acte dans la célèbre scène dite « de la folie » de Lucia, qui requiert de l’interprète technique, souplesse et agilité, Donizetti maintient l’intensité dramatique au fil d’ensembles vocaux (notamment le célébrissime sextuor au final du deuxième acte) et de choeurs.

Plus d’une interprète ont immortalisé ce rôle emblématique du répertoire opératique et chanté la partition exigeante de l’héroïne de Donizetti, qu’on pense à Maria Callas, Nathalie Dessay, Joan Sutherland ou Anna Netrebko.

LA DISTRIBUTION

Saluée comme « spectaculaire » par Opera News et sacrée « révélation » par le Chicago Sun-Times, la soprano Kathleen Kim campera le rôle colossal de Lucia avec, à ses côtés, le ténor québécois de renommée internationale Frédéric Antoun. On pourra également entendre le baryton Gregory Dahl (Enrico), la basse Oleg Tsibulko (Raimondo), le ténor Mario Bahg (Arturo) et le baryton-basse Rocco Rupolo (Normanno). La mezzo-soprano Florence Bourget, artiste en résidence de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, complète la distribution dans le rôle d’Alice. Le chef italien Fabrizio Ventura dirigera l’Orchestre Métropolitain et le Chœur de l’Opéra de Montréal (préparé par Claude Webster). La mise en scène est de Michael COpéra : Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti

Structure : 3 actes
Langue : en italien avec surtitres français et anglais
Livret : Salvatore Cammarano
Création : Teatro di San Carlo, 1839avanagh.

Billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou sur le http://www.pda.qc.ca

ACTIVITÉS GRATUITES

PARLONS OPÉRA ! – L’Opéra de Montréal sort de ses murs pour vous parler opéra. Parlons opéra! est une série d’initiation aux opéras de la saison. En compagnie du musicologue Pierre Vachon, d’un pianiste et de chanteurs, une plongée au cœur de chaque opéra en 90 minutes (incluant une pause café) : histoire, musiques, voix, contexte culturel, compositeur, style…

  • Maison de la culture de Longueuil (édifice Marcel-Robidas) – Mercredi, 16 octobre, 13 h 30 (Français)
  • Victoria Hall – Dimanche, 27 octobre, 14 h (Anglais)
  • Cégep de Saint-Laurent – Jeudi, 31 octobre, 19 h (Français)
  • Bibliothèque de Pierrefonds – Samedi, 2 novembre, 19 h (Français)
  • Grande Bibliothèque – Dimanche, 3 novembre, 14 h (Français)
  • Maison de la culture Frontenac (Maison de la culture Janine-Sutto) – Lundi, 4 novembre, 19 h 30 (Français)

Réservations et informations : parlonsopera.operademontreal.com