Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


MADAMA BUTTERFLY
de Giacomo Puccini

Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts
les 19, 22, 24, 26 et 28 septembre 2015 à 19h30

L’ÉMOTION À SON PAROXYSME

Sous le patronage de
Instituto Italiano di Cultura
Montréal
Pub TV

François Racine – Clip

Extraits musicaux

Drame et émotions fortes sont au rendez-vous pour l’ouverture de la 36e saison de l’Opéra de Montréal : Madama Butterfly de Puccini. Le compositeur décrivait son opéra comme « le plus sincère et suggestif » de tous les opéras qu’il avait conçus. Suggestif par sa luxuriance musicale au parfum exotique, sincère dans les élans lyriques de son héroïne comme l’air célèbre « Un bel dì vedremo ». Madama Butterfly de Puccini trouve un nouveau souffle sous la direction du metteur en scène québécois François Racine, pour une série de 5 représentations, les 19, 22, 24, 26 et 28 septembre 2015 à 19h30, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. PréOpéra tous les soirs à 18h30 au Piano Nobile, présenté par Pierre Vachon.

DISTRIBUTION

Trois étoiles montantes de la scène lyrique mondiale feront leurs débuts à la compagnie dans cette nouvelle production : la soprano puccinienne Melody Moore et le ténor verdien Demos Flemotomos interprètent Cio-Cio-San et Pinkerton, et le baryton Morgan Smith les accompagne dans le rôle de Sharpless. La mezzo-soprano canadienne Allyson McHardy revient sur la scène de l’Opéra de Montréal dans le rôle de la fidèle servante Suzuki. Dans les autres rôles : James McLennan (Goro), *Christopher Dunham (Le Prince Yamadori / L’Officier d’état civil), Miklos Sebestyen (Le Bonze), *Pascale Spinney (Kate Pinkerton), *Dylan Wright (Le Commissaire). La mise en scène de François Racine prend vie sous la baguette de James Meena. Le Chœur de l’Opéra de Montréal, préparé par Claude Webster, se joint à l’Orchestre Métropolitain.
Production : Opéra de Montréal.
Équipe de concepteurs : Roberto Oswald (décors), Anibal Lapiz (costumes), Anne-Catherine Simard-Deraspe (éclairages).
*Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

L’HISTOIRE :
UN PAPILLON EMPALÉ SUR UNE ÉPINGLE…

Pour l’officier américain Pinkerton, épouser la jeune geisha japonaise Cio-Cio-San, surnommée Butterfly, n’est qu’une simple fantaisie exotique pour passer le temps, en attendant de trouver une épouse américaine. Pour la jeune Butterfly, c’est un amour profond qui la porte à renoncer à tout, en commençant par la religion de ses ancêtres. Confrontée à la réalité après une attente de trois ans, comment pourra-t-elle éviter le déshonneur et sauver son fils ?

L’ŒUVRE : UNE PALETTE DE COULEURS
ET D’ÉMOTIONS INÉGALÉE

C’est en juin 1900, à Londres, que Giacomo Puccini assiste à une représentation de la pièce de théâtre en un acte Madame Butterfly de David Belasco. Malgré son anglais rudimentaire, le compositeur est si ému par le personnage de Cio-Cio-San qu’il décide d’en faire la protagoniste de son prochain opéra. Bien que l’on puisse identifier le moment précis où Madama Butterfly naît dans l’esprit de Puccini, la genèse de l’opéra est plus complexe, tant au niveau des sources que pour ses différentes versions. Une chaîne de sources mène à la pièce de Belasco et au livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica. En 1887, l’écrivain français Pierre Loti, lui-même ayant vécu à Nagasaki, publie le roman autobiographique Madame Chrysanthème. Onze ans plus tard, l’américain John Luther Long écrit une nouvelle intitulée Madam Butterfly, inspirée à la fois du roman de Loti et, selon ses dires, des souvenirs de sa sœur, épouse d’un missionnaire à Nagasaki.

Sur le plan musical, Puccini combine une série d’éléments disparates en un tout d’une puissance émotive inégalée. Ayant consulté Hisako Oyama, épouse de l’ambassadeur du Japon en Italie, l’actrice japonaise Sadayakko en tournée à Milan, ainsi qu’une quantité de sources manuscrites, enregistrées, ou publiées de musique japonaise, Puccini intègre au moins sept mélodies traditionnelles japonaises dans sa partition. Ces mélodies se transforment et deviennent une partie intégrante du langage musical du compositeur, comme c’est le cas aussi pour l’hymne national américain, autre motif récurrent.

La trame musicale, tour à tour en sensualité, drame et subtilité, contribue à la complexité et la vitalité de cet opéra que Puccini a retravaillé plus que tout autre. La première à la Scala de Milan le 17 février 1904 est un échec. Puccini élabore alors une nouvelle version comprenant d’importants changements structuraux ; la soi-disant « deuxième première » a eu lieu au Teatro Grande de Brescia le 28 mai de la même année et obtient un succès qui ne s’est démenti depuis.

Opéra : Madama Butterfly, de Giacomo Puccini
Genre : Tragédie japonaise en 3 actes
Livret : Giuseppe Giacosa et Luigi Illica d’après la pièce de David Belasco, sur une nouvelle de John Luther Long, à son tour inspirée en partie d’un roman de Pierre Loti.
Création : Teatro alla Scala, Milan, 17 février 1904 (deuxième version Teatro Grande, Brescia, 28 mai 1904)
Langue : chanté en italien avec surtitres français et anglais
Production : Opéra de Montréal
Dernière présentation à l’Opéra de Montréal : mai-juin 2008
Durée : 2 h 45 (avec 1 entracte)

OPÉRA DE MONTRÉAL | SAISON 2015-2016
36E SAISON

Tous les opéras sont présentés en langue originelle, avec surtitres bilingues projetés au-dessus de la scène.

SALLE WILFRID-PELLETIER DE LA PLACE DES ARTS (PDA)
PUCCINI – Madama Butterfly| 19, 22, 24, 26 septembre 2015 à 19 h 30
STRAUSS – Elektra | 21, 24, 26, 28 novembre 2015 à 19 h 30
VERDI – Otello | 30 janvier, 2, 4, 6 février 2016 à 19 h 30
MARCH/BOUCHARD – Les feluettes | 21, 24, 26, 28 mai 2016 à 19 h 30

Conception graphique de la campagne 2015-2016 de l’Opéra de Montréal : Brad

VENTE DE BILLETS

ABONNEMENT à 4 opéras
Billetterie de l’Opéra de Montréal uniquement : 514-985-2258 • 1 877 385-2222
Abonnement offert à partir de 167 $ et en vente jusqu’au 28 novembre 2015.

ABONNEMENT 30 ANS ET MOINS – TD T’EMMÈNE À L’OPÉRA
L’Opéra de Montréal poursuit sa collaboration avec la banque TD pour offrir un abonnement destiné aux 30 ans et moins : 50 % de rabais sur les billets simples toutes catégories.

BILLETS À LA PIÈCE
Billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou
www.laplacedesarts.com

À partir de 20 $.

PASSEZ À L’ACTE ! VIVEZ L’EXPÉRIENCE OPÉRA EN LIGNE SUR WWW.OPERADEMONTREAL.COM

L’OPÉRA DE MONTRÉAL

Fondé en 1980 et basé à Montréal, l’Opéra de Montréal est la plus importante maison lyrique francophone en Amérique du Nord. L’an dernier, près de 50 000 spectateurs ont franchi les portes de l’Opéra de Montréal dirigé par son directeur général Pierre Dufour et son directeur artistique, Michel Beaulac. Sa saison comprend quatre opéras, un spectacle de l’Atelier lyrique et des activités de démocratisation. L’Opéra est un acteur de premier plan dans le développement économique, culturel et social puisque, chaque saison, il entretient des relations avec plus de 360 entreprises d’ici et embauche pas moins de 800 artistes et artisans. Près de 80 % des artistes qui s’y produisent sont Canadiens.