Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Maestro Kent Nagano reçoit l’Ordre du soleil levant

Le 7 décembre dernier à San Francisco, Maestro Kent Nagano recevait l’Ordre du soleil levant, la plus prestigieuse décoration remise à un non-Japonais. Le gouvernement du pays tenait ainsi à souligner « sa contribution aux échanges musicaux entre les États-Unis et le Japon ainsi que le développement de la culture musicale au Japon. » Il salue sa volonté de faire connaître des musiciens et compositeurs japonais au reste du monde, notamment Ichiro Nodaira (première américaine de son Concerto pour piano et création de son opéra Madrugaga en 2005) et Toru Takemitsu.

De plus, Kent Nagano a participé à un concert visant à amasser des fonds pour les victimes du tremblement de terre de Kobe en 1995, a dirigé un concert de l’Orchestre philharmonique de Berlin mettant en lumière des tambours Taiko en 2000, en plus de collaborer à plusieurs reprises avec artistes et metteurs en scène japonais. Il a également réalisé de nombreuses tournées importantes au Japon, que ce soit avec le Hallé Orchestra (1996), l’Opéra national de Lyon (1997), le Philharmonique de Berlin (1999), le Deutsche Symphonie-Orchester Berlin (2003) ou, en avril 2008, avec l’Orchestre symphonique de Montréal.

L’Ordre du soleil levant, la première décoration nationale à être mise sur pied par le gouvernement japonais, a été établi en 1875 par l’Empereur Meiji. Il se veut la deuxième décoration la plus prestigieuse du pays (après l’Ordre du chrysanthème). Il a été remis à des récipiendaires non-japonais à partir de 1981. L’ordre de la quatrième classe qu’a reçu M. Nagano, a notamment été décerné par le passé à Martha Argerich, William Elliot Griffis et George Takei.