Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le mardi 4 décembre 2007, 20 h

Magnificat

Les Violons du Roy
Bernard Labadie, chef d’orchestre
Karina Gauvin, soprano
Matthew White, alto
Frédéric Antoun, ténor
Joshua Hopkins, baryton
et
La Chapelle de Québec
et la participation spéciale de Niklas Eklund, trompette

dans le cadre du Festival Bach de Montréal

Après le retentissant succès remporté auprès du public et de la presse pour leur interprétation du Magnificat de Bach au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles en décembre 2006, Bernard Labadie et La Chapelle de Québec récidivent, ici même à Québec et à Montréal, cette fois en compagnie des Violons du Roy lors d’un réjouissant concert de Noël. Le programme comprend également le Te Deum de Dettingen de Handel. Pour ajouter au plaisir des mélomanes, les solistes Karina Gauvin, Matthew White, Frédéric Antoun et Joshua Hopkins se joindront aux musiciens et choristes.

Programme

J.S. BACH, Magnificat en mi bémol majeur, BWV 243a
(version originale de 1723 pour Noël)
G.F. HANDEL, Te Deum de Dettingen en ré majeur, HWV 283

Ce concert mettra non seulement le public dans l’esprit de Noël mais permettra aussi d’apprécier la virtuosité et la beauté des voix de La Chapelle de Québec. Après l’écoute de d’une œuvre chorale parmi les plus populaires de Bach, parions que le public ne pourra s’empêcher de chanter :
Ma-a-a-a-a-a-a-a-gni-fi-cat!

Le chef canadien Bernard Labadie […] et La Chapelle de Québec, son chœur de chambre doté de voix cristallines et d’une énergie (fougue) remarquable, nous ont fait vivre une expérience des plus réjouissante ». (Alan Rich, LA Weekly, Los Angeles – Décembre 2006)

Bach le magnifique

Créé en 1723 à l’occasion du premier Noël de Jean-Sébastien Bach à Leipzig, le Magnificat, BWV 243a exprime le bonheur de la Vierge Marie à l’annonce de la naissance prochaine de son enfant. Dès les premières mesures, Bach fait ressortir l’atmosphère de réjouissance en ajoutant aux cordes la sonorité des trompettes et des timbales. Par la suite, chœurs et solos se succèdent, exprimant tour à tour la reconnaissance, l’humilité et la joie de Marie. Notons que la partie de trompette solo est confiée au remarquable trompettiste d’origine suédoise, Niklas Eklund, établi depuis peu dans la vieille capitale.

Tout aussi festif, le Te Deum de Dettingen de Handel célèbre la victoire des troupes britanniques lors de la bataille de Dettingen de 1743. Cette œuvre faste et majestueuse comprend des passages chorals puissants aux vocalises étourdissantes et des solos envoûtants pour les voix d’alto, de ténor et de basse.

La Chapelle de Québec

Reconnu pour son excellence et la qualité de ses interprétations, le chœur de chambre La Chapelle de Québec, qui réunit des chanteurs professionnels du Québec et du Canada, accompagne souvent Bernard Labadie avec les orchestres symphoniques américains qu’il dirige, notamment l’Orchestre philharmonique de Los Angeles avec lequel il a donné le Messie de Handel en 2004 et le Magnificat de Bach en 2006.

Église Saint-Jean-Baptiste
309 rue Rachel est

Information et Réservation :
Billetterie Articulée : (514) 844-2172 ou 1-866-844-2172
ou Réseau Admission (514) 987-6919 ou
(514) 987-6919 ou admission.com

Venez apprécier un éventail de répertoires, du baroque au XXe siècle en passant par le classicisme et le romantisme et de remarquables artistes invités tels Benedetto Lupo, et Steven Isserlis, le tout sous la direction musicale de Bernard Labadie et Jean-Marie Zeitouni. Ce concert de la série Métropole marque les débuts des Violons du Roy au Festival Bach de Montréal et sera enregistré par Espace Musique 100,7 fm à Montréal.

La série Métropole est présentée par SSQ, Groupe financier, partenaire de saison à Montréal.

Renseignements concernant le festival au 514-295-9752 ou au www.bach-academie-montreal.com

Venez apprécier un éventail de répertoires, du baroque au XXe siècle en passant par le classicisme et le romantisme et de remarquables artistes invités tels Benedetto Lupo, et Steven Isserlis, le tout sous la direction musicale de Bernard Labadie et Jean-Marie Zeitouni. Ce concert de la série Métropole marque les débuts des Violons du Roy au Festival Bach de Montréal et sera enregistré par Espace Musique 100,7 fm à Montréal.

La série Métropole des Violons du Roy est présentée par SSQ, Groupe financier, partenaire de saison à Montréal.

PLUS TÔT DANS LA JOURNÉE

Préludes et passacailles
Patrick Wedd, orgue

Bach est au centre de ce récital de Patrick Wedd, mais celui-ci nous propose aussi des compositions plus anciennes de Buxehude et d’André Raison ainsi qu’une œuvre du compositeur tchèque contemporain Petr Eben. Bach et son devancier allemand seront mis en parallèle par chacun un prélude de choral sur Nun komm, der Heiden Heiland. Buxtehude ouvrant le récital avec Praeludium en do majeur, qui se présente en réalité comme un prélude suivi d’une fugue et d’une chaconne. Le principe des variations sur une basse récurrente sera illustré également par la Passacaille en mineur du même Buxtehude, par le Trio en passacaille extrait de la Messe du 2e ton de Raison et enfin par la monumentale Passacaille et fugue en do mineur BWV 582 de Bach, qui partage sa ligne de basse avec la pièce de Raison. L’organise, compositeur et pédagogue Petr Eben a beaucoup écrit pour l’orge et son Hommage à Dietrich Buxtehude sous forme de toccata et fugue date de 1987, année du trois cent cinquantième anniversaire de la naissance du vieux maître.

La qualité du jeu et le vaste répertoire de M. Wedd, maître de chapelle de la cathédrale Christ Church depuis 1996, lui a donné accès à de nombreuses tribunes d’orgue tant au Canada et aux États-Unis qu’en Angleterre et en Australie.

À la Cathédrale Christ Church
1444 rue Union

Un don de 15$ est suggéré.

Renseignements concernant le festival au 514-295-9752 ou au www.bach-academie-montreal.com