Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


La 80e saison de l’OSM
se termine avec plusieurs programmes d’envergure
et l’inauguration du Grand Orgue Pierre-Béique

En mai, nous dit l’adage, fais ce qu’il te plait… Dans le dernier droit de sa 80e saison, l’Orchestre symphonique de Montréal et Kent Nagano proposent une programmation qui saura séduire les mélomanes ! Gonflés à bloc par une tournée européenne couronnée de succès, Kent Nagano et l’OSM entament le printemps de belle façon en accueillant à la Maison symphonique des musiciens de renommée internationale comme la violoniste japonaise Midori, l’altiste Pinchas Zukerman et le baryton russe Dmitri Hvorostovsky. C’est également en mai que l’on inaugurera – enfin ! – le Grand Orgue Pierre-Béique avec Olivier Latry, organiste émérite, titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Paris, et Jean-Willy Kunz, organiste en résidence de l’OSM. Mentionnons enfin la présentation de La Symphonie rapaillée, dont l’habillage symphonique donne une toute nouvelle dimension à la poésie magnifique de Gaston Miron.

Mai verra également la 80e saison de l’OSM se clore de façon historique avec l’accueil du Grand Orgue Pierre-Béique de l’OSM. Une programmation exceptionnelle soulignera l’inauguration de cet instrument plus grand que nature.

MAI À L’OSM
James Conlon dirige l’OSM

Série : Les matins symphoniques Fondation J.A. DeSève
Jeudi 1er mai 2014 – 10 h 30
Maison symphonique de Montréal

James Conlon a dirigé l’OSM à plusieurs reprises, notamment au Carnegie Hall de New York. Reconnu pour ses interprétations de la musique d’Alexander von Zemlinsky, il en dirige ici un poème symphonique d’envergure, Die Seejungfrau (La Sirène), d’après le conte d’Andersen. Particulièrement évocatrice, cette oeuvre est l’une des plus jouées du compositeur autrichien. Timothy Hutchins, flûte solo de l’OSM, propose quant à lui le Concerto pour flûte no 1, K. 313, que Mozart composa à l’âge de 22 ans pour un riche commerçant néerlandais – flûtiste amateur –, Willem van Britten de Jong.
Pour plus de détails

Midori joue le Concerto de Mendelssohn
Séries : Les grands concerts du mercredi 1 BBA
Les grands concerts du jeudi 1 Air Canada

Mercredi 30 avril 2014 – 20 h
Jeudi 1er mai 2014 – 20 h
Maison symphonique de Montréal

Alors qu’elle n’était encore qu’une enfant, le talent de Midori était déjà reconnu par les chefs du monde entier, notamment par Charles Dutoit, qui l’a invitée Montréal à de nombreuses reprises. À propos de cette violoniste au talent exceptionnel, Mark Swed du Los Angeles Times a déclaré : « Je ne connais pas de violoniste au vibrato plus sensible et plus respectueux. » Elle nous revient enfin dans le célèbre et virtuose Concerto pour violon de Mendelssohn.

Reconnu notamment pour ses interprétations de la musique d’Alexander von Zemlinsky, James Conlon dirige ici l’une des oeuvres les plus jouées du compositeur autrichien, le poème symphonique d’envergure Die Seejungfrau (La Sirène), qui reprend la trame narrative du conte d’Andersen. Les Variations sur un thème de Haydn de Johannes Brahms complètent le programme.
Pour plus de détails

Causeries préconcert
Causeries préconcert avec James Conlon, chef d’orchestre et Marie-Hélène Benoit-Otis, musicologue et professeure adjointe à la Faculté de musique de l’Université de Montréal, à 19 h, au niveau parterre de la Maison symphonique.
Animation : Katerine Verebely, chroniqueuse et animatrice à ICI Radio-Canada Première et Espace musique

Cours de maître avec Midori
Jeudi 1er mai, de 10 h à midi

En collaboration avec l’OSM, le Conservatoire de musique de Montréal présente un cours de maître avec la réputée violoniste japonaise le jeudi 1er mai, de 10 h à midi, à la salle de concert du Conservatoire. Lors de cette classe, les violonistes Denis Bernier-Martin, Mathias Larivière et Marianne Di Tomaso interprèteront respectivement Tzigane de Ravel, le Concerto pour violon de Sibelius et le Caprice d’après l’Étude en forme de Valse de Saint-Saëns d’Ysaÿe).

Le public est invité à y assister en grand nombre.
Les billets, au coût de 11,50 $, sont disponibles dès maintenant sur Admission (1 855 790-1245) et à la billetterie du Conservatoire.
Entrée libre pour tous les étudiants sur présentation de leur carte.
Le Conservatoire de musique de Montréal est situé au 4750, avenue Henri-Julien (métro Laurier).

Pergolèse & Bach
Série : Concerts spéciaux
Dimanche 4 mai 2014 – 14 h 30
Maison symphonique de Montréal

Basée sur l’une des pages les plus touchantes de la prose liturgique et évoquant la douleur de la Vierge face à la crucifixion de son fils, le Stabat Mater oscille entre prière et pleurs, douleur et acceptation. Célestes, les voix planent au-dessus de thèmes souvent déchirants. Outre les célèbres pages signées par Palestrina et Pergolèse, l’Orchestre et le Choeur de chambre de l’OSM, placé sous la direction d’Andrew Megill, interprètent également une cantate de jeunesse de Bach, Le Christ gisait dans les liens de la mort.
Pour plus de détails

La Symphonie rapaillée
Série : OSM Pop
Mercredi 7 mai 2014 – 20 h
Jeudi 8 mai 2014 – 20 h

Concerts présentés par SiriusXM
Maison symphonique de Montréal

Quand, en novembre 2008, est paru le premier de deux albums intitulés Douze Hommes rapaillés, ceux qui prenaient part à l’aventure ne se doutaient pas des proportions que prendrait le projet… Après 70 000 exemplaires vendus et quelques spectacles, la formule imaginée par Gilles Bélanger autour de la poésie de Gaston Miron prend une toute autre teinte grâce, cette fois, aux habillages symphoniques de Blair Thompson. Dans une mise en scène signée Marc Béland et sous la direction artistique de Louis-Jean Cormier, les musiciens de l’OSM et les « 12 hommes rapaillés » dirigés par Jean-François Rivest promettent aux spectateurs une soirée tout à fait exceptionnelle.

Avec : Vincent Vallières, Michel Rivard, Louis-Jean Cormier, Richard Séguin, Jim Corcoran, Yann Perreau, Martin Léon, Yves Lambert, Daniel Lavoie, Michel Faubert, Pierre Flynn, Gilles Bélanger
Pour plus de détails

Musique de chambre : envolée romantique
Série : Musique de chambre avec les musiciens de l’OSM
Mercredi 14 mai 2014 – 18 h 30
Salle Bourgie

Porté par les idéaux propagés par la Révolution française, le Romantisme touche tous les domaines artistiques. Profondément marquée par des compositeurs tels que Brahms, Liszt, Mendelssohn, Schumann et Weber, la musique doit être capable de tout exprimer, tant les excès passionnels que les secrets les plus intimes. Le violon solo de l’OSM, Andrew Wan, la violoncelle solo Anna Burden et le pianiste Philip Chiu interprètent le Trio pour piano et cordes en la mineur, opus 50, « À la mémoire d’un grand artiste » de Tchaïkovski et le Trio élégiaque no 1 en sol mineur de Rachmaninov.
Pour plus de détails

Dmitri Hvorostovsky en récital
Une présentation de Show One – Svetlana Dvoretskaia
Vendredi 16 mai 2014 – 20 h
Maison symphonique de Montréal

Par la rondeur et la puissance de sa voix, et grâce à son grand raffinement musical, l’incomparable Dmitri Hvorostovsky séduit les mélomanes du monde entier. Au tour de Montréal de succomber au charme du baryton russe, qui nous revient cette fois en compagnie de la pianiste estonienne Ivari Ilja. Avec des oeuvres de Tchaïkovski, Rachmaninov, Medtner et Liszt, ce récital s’inscrit dans les grands et prestigieux événements de la saison musicale.
Pour plus de détails

Un Bartók signé Zukerman
Série : Les grands concerts du mercredi 2 Fillion Électronique
Les grands concerts du jeudi 2 Power Corporation du Canada
Mercredi 21 mai 2014 – 20 h
Jeudi 22 mai 2014 – 20 h
Maison symphonique de Montréal

Violoniste et altiste, chef d’orchestre à la tête de plusieurs ensembles dont l’Orchestre du Centre national des arts d’Ottawa, Pinchas Zukerman émerveille tant par son charisme que par sa grande sa musicalité. Il met ici sa virtuosité au service d’une oeuvre rhapsodique de Béla Bartók, le Concerto pour alto.

Sous la direction de maestro Kent Nagano, l’Orchestre interprète également la Troisième Symphonie de Brahms, célèbre notamment pour son très mélodieux troisième mouvement, lequel a inspiré plusieurs auteurs-compositeurs (dont Serge Gainsbourg pour Baby Alone in Babylone). La Symphonie no 104, « Londres » de Haydn, la dernière du compositeur, qui mêle incantations sereines et motifs impétueux, sera aussi interprétée. En complément de programme, Zipangu, une oeuvre pour orchestre à cordes de Claude Vivier.
Pour plus de détails

Un Bartók signé Zukerman
Série : Les grands samedis OSM
Présenté par Pratt &Whitney Canada
Samedi 24 mai 2014 – 20 h
Maison symphonique de Montréal

Violoniste et altiste, chef d’orchestre à la tête de plusieurs ensembles dont l’Orchestre du Centre national des arts d’Ottawa, Pinchas Zukerman émerveille tant par son charisme que par sa grande sa musicalité. Il met ici sa virtuosité au service d’une oeuvre rhapsodique de Béla Bartók, le Concerto pour alto.

Sous la direction de maestro Kent Nagano, l’Orchestre interprète également la Troisième Symphonie de Brahms, célèbre notamment pour son très mélodieux troisième mouvement, lequel a inspiré plusieurs auteurs-compositeurs (dont Serge Gainsbourg pour Baby Alone in Babylone). L’Ouverture académique de Brahms et Zipangu, une oeuvre pour orchestre à cordes de Claude Vivier, complètent le programme.

De plus, l’oeuvre Passacaglia, de Neal Gripp, sera donnée en rappel à l’occasion de ce concert. Cette oeuvre, dont il s’agira de la création mondiale, a été composée par Neal Gripp, alto solo de l’OSM, pour souligner le départ à la retraite de Carolyn Christie, 2e flûte de l’Orchestre.
Pour plus de détails

Inauguration du Grand Orgue Pierre-Béique

Une programmation exceptionnelle soulignera l’inauguration de cet instrument plus grand que nature. Voici les concerts programmés en mai. À noter que tous les détails entourant les festivités, dont les portes ouvertes, seront annoncés sous peu.

La Symphonie avec orgue de Saint-Saëns
Séries : Concerts spéciaux
Concert gala inaugural du Grand Orgue Pierre-Béique
Sous la coprésidence d’honneur de madame Jacqueline Desmarais et de monsieur Lucien Bouchard.
La coprésidence de la soirée est assurée par monsieur Louis Vachon, président et chef de la direction de Banque Nationale et monsieur Tom Little, président de Bell Marché Affaires.
Mercredi 28 mai 2014 – 19 h
Maison symphonique de Montréal

Première symphonie française d’importance depuis Berlioz, la Troisième Symphonie de Camille Saint-Saëns témoigne avec éloquence du vent de renouveau qui soufflait sur l’univers symphonique français à la fin du XIXe siècle. Le compositeur amalgame ici les couleurs du piano aux couleurs de l’orchestre et utilise l’orgue dans un registre tantôt intime et tantôt étincelant. Déclaré en son temps « meilleur organiste au monde » par Liszt, Saint-Saëns possédait une maîtrise intime des qualités si particulières de l’instrument. À l’occasion du concert inaugural du Grand Orgue Pierre-Béique de la Maison symphonique, l’oeuvre sera interprétée par le Français Olivier Latry, organiste émérite, et l’OSM, sous la direction de Kent Nagano. Le titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Paris jouera également la célèbre Toccata et fugue en mineur, BWV 565, de Bach et le Prélude et fugue sur B.A.C.H. de Liszt.
Pour plus de détails

Bach, Liszt et Saint-Saëns
Séries : Concerts spéciaux
Jeudi 29 mai 2014 – 20 h
Dimanche 1er juin – 14 h 30
Maison symphonique de Montréal

Présentateur de l’inauguration de l’Orgue : Estiatorio Milos
Partenaire du concert inaugural de l’Orgue : La Fabrique de la paroisse Notre-Dame de Montréal

« L’orgue n’est pas qu’un instrument, écrivait Saint-Saëns dans ses mémoires : il est un orchestre, une réunion de flûtes de Pan de tout calibre, les unes minuscules comme les jouets d’enfant, les autres gigantesques comme des colonnes du temple […] Ajoutez à cela le souffle inépuisable des vastes poumons du monstre, donnant aux sons le calme incomparable et inimitable que tout le monde connaît. »

Dans ce concert, le Grand Orgue Pierre-Béique de la Maison symphonique sera mis à l’honneur dans des oeuvres de Bach, Liszt et Saint-Saëns. En solo ou avec orchestre, Olivier Latry, organiste émérite, titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Paris, et Jean-Willy Kunz, organiste en résidence de l’OSM, exploreront les multiples facettes du nouvel instrument conçu et construit par Casavant Frères, facteur québécois de réputation internationale.

Sous la direction de Kent Nagano, deux créations seront aussi présentées en première mondiale. La première, de la compositrice finlandaise Kaija Saariaho, est une commande conjointe de l’OSM, de l’Orchestre national de Lyon et du Southbank Centre de Londres; la seconde a été commandée par l’OSM au compositeur canadien Samy Moussa.

Causeries préconcert
Causeries préconcert avec Kent Nagano et Olivier Latry, organiste émérite de l’OSM jeudi 29 mai à 19 h et dimanche 1er juin à 13 h 30 au niveau parterre de la Maison symphonique.
Animation : Georges Nicholson
Pour plus de détails

Maestro Kent Nagano et l’OSM vous préparent un mois de mai haut en couleurs, en musique et en énergie avec la visite de plusieurs musiciens de renommée internationale, la version symphonique des Douze Hommes rapaillés, l’inauguration très attendue du Grand Orgue Pierre-Béique et la création d’oeuvres présentées en première mondiale.

Pour plus de détails, consultez la programmation complète de la 80e saison de l’OSM
et réservez vos billets en ligne : www.osm.ca