Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

J’avais une mère. Oui, on a tous une mère, mais j’adorais la mienne.

Ce matin j’ai ouvert ma boîte à souvenirs et j’en ai ressorti les lettres que maman m’écrivait lors de mon long séjour au pays de Galles. Nous n’avions tout simplement pas les moyens de téléphoner. Comme j’en suis heureuse maintenant puisque ses lettres sont devenues de précieux souvenirs tangibles.

Je partage avec vous le début d’une de ses lettres :

Bonjour ma petite chérie,

J’aurais voulu te dire tant de choses, te dire combien je t’aime, te dire tu es ma joie, te dire, te dire…. Mais ce sacré cœur qui s’empresse toujours d’arriver en boule au gosier et prendre le devant des mots, enfin c’est sa faute à lui si je n’ai pu te dire, te dire…

Si vous avez la chance d’avoir encore votre mère, déposez donc un baiser sur sa joue pour moi.