Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

– L’ÉMINENT PIANISTE RUSSE NIKOLAI LUGANSKY INTERPRÈTE LE CONCERTO DE GRIEG
(autre soliste : le violoncelliste Matt Haimovitz)

– KENT NAGANO INVITE
LA GRANDE SOPRANO JUNE ANDERSON
ET LE RÉPUTÉ VIOLONCELLISTE MISCHA MAISKY

– RACHMANINOV & SON CÉLÈBRE CONCERTO NO 2 POUR PIANO
(soliste : le pianiste Simon Trpčeski)

– QUAND LE MARIMBA SE DÉCLINE EN DE MULTIPLES CAPRICES…
(soliste : la percussionniste Anne-Julie Caron)

– D.R. COLEMAN DIRIGE L’INTENSE SYMPHONIE NO 4 DE TCHAÏKOVSKI
(soliste : la pianiste Hélène Mercier)

– DANS LE CADRE DE LA SÉRIE
LES GRANDS QUÉBÉCOIS
SOIRÉE-HOMMAGE À LA BASSE JOSEPH ROULEAU
ET AUX JEUNESSES MUSICALES DU CANADA
(animation, Françoise Davoine, solistes : Alexandre da Costa, Andrew Wan; violons, Serhiy Salov, piano, Marianne Fiset, soprano, Burak Bilgili et Joseph Rouleau, basses, Les petits chanteurs du Mont-Royal)

Au mois de mars, l’OSM se distingue par la présence de grands solistes. Les 22 et 24 mars, l’exceptionnel pianiste russe Nikolai Lugansky fera ses débuts montréalais dans le célèbre Concerto pour piano en la mineur de Grieg, sous la direction de Kent Nagano. Au cours de ce même concert, le très polyvalent violoncelliste américain Matt Haimovitz nous fera partager sa vision inspirante d’une création mondiale de Denys Bouliane. Le 27 mars, un autre violoncelliste, l’un des plus réputés qui soient, l’Israélien d’origine lettonne Mischa Maisky, interprètera le Concerto de Dvorák, sous la direction de Kent Nagano. Ce concert mettra également en lumière l’incontournable soprano américaine June Anderson dans le cycle Correspondances d’Henri Dutilleux, ainsi que deux symphonies de Mozart très connues. Le 1er et le 2 mars, le jeune pianiste macédonien Simon Trpčeski interprétera l’une des œuvres les plus aimées du répertoire concertant, le Deuxième Concerto de Rachmaninov. Le 30 mars, la percussionniste canadienne Anne-Julie Caron jouera d’un instrument aux possibilités multiples, le marimba, dans un programme où les capriccios se succèdent. Le 6 mars, David Robert Coleman collaborera avec la pianiste canadienne Hélène Mercier et dirigera aussi la Quatrième Symphonie de Tchaïkovski, dont le compositeur disait que nous y trouverions des échos de nos idées et de nos sentiments les plus profonds…

RACHMANINOV
& SON CÉLÈBRE DEUXIÈME CONCERTO POUR PIANO

Les Évasions classiques Air Canada, 1er mars à 20 h
Les Matins symphoniques, 2 mars à 10 h 30
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Robert Spano, chef d’orchestre
Simon Trpčeski, piano

ESTACIO, Borealis
RACHMANINOV, Concerto pour piano no 2
SIBELIUS, Symphonie no 5

Avec son Deuxième Concerto, l’une des œuvres les plus aimées du répertoire concertant, Rachmaninov signe un retour à la vie créatrice. Cette partition, défendue ici par le jeune pianiste macédonien Simon Trpčeski, peut être vue comme un parcours vers la lumière, avec un premier mouvement tourmenté, un second mené par un thème d’une grande beauté et un finale gorgé de vitalité.

Les œuvres de Rachmaninov sont très appréciées, et le cinéma a beaucoup fait pour cette popularité notemment avec le film The Seven Year Itch (Sept ans de réflexion), réalisé en 1955 par Billy Wilder et mettant en vedette Marilyn Monroe, faisait appel au Concerto no 2.

Robert Spano, directeur musical de l’Atlanta Symphony Orchestra, dirige également l’OSM dans la Cinquième Symphonie de Sibelius, œuvre à la fois héroïque et lyrique, devenue l’une des plus aimées du compositeur finlandais. Tout aussi nordique, Borealis transmet les émotions ressenties par John Estacio lorsqu’il a vécu le phénomène des aurores boréales pour la première fois (l’œuvre d’Estacio ne sera pas présentée lors du concert du 2 mars).

La série Les Évasions classiques Air Canada est présentée par Air Canada avec la participation spéciale de la Fondation J.A. DeSève.
La série Les Matins symphoniques est présentée en collaboration avec VIA Rail Canada.

LA QUATRIÈME DE TCHAÏKOVSKI
Les Dimanches en musique, 6 mars à 14 h 30
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

David Robert Coleman, chef d’orchestre
Hélène Mercier, piano

MANOURY, Abgrund (création nord-américaine, commande de l’OSM et de l’Opéra d’État de Bavière)
FALLA, Noches en los jardines de España (Nuits dans les jardins d’Espagne), pour piano et orchestre
TCHAÏKOVSKI, Symphonie no 4

« Jamais encore aucune de mes œuvres d’orchestre ne m’avait coûté autant de peine, mais je n’ai jamais non plus ressenti autant d’amour pour aucune de mes compositions. » À la fois lyrique, tourmentée et profondément inspirée, la Quatrième Symphonie de Tchaïkovski reste l’une des pierres angulaires du répertoire romantique.

La pianiste canadienne Hélène Mercier transmettra les subtilités des Nuits dans les jardins d’Espagne, impressions symphoniques pour piano et orchestre, œuvre tributaire d’Ibéria de Debussy. Ce sera aussi l’occasion d’entendre une création de Philippe Manoury, l’un des compositeurs les plus originaux de la scène contemporaine, récompensé notamment par le grand prix de la musique symphonique de la SACEM, en 1999, et le prix de la critique musicale, en 2001.

Ce concert est présenté par le Comité des bénévoles de l’OSM.

SOIRÉE-HOMMAGE À JOSEPH ROULEAU ET AUX JEUNESSES MUSICALES
Les Grands Québécois, 9 mars, 20 h 00
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

L’OSM rend hommage à Joseph Rouleau et souligne les 60 ans des Jeunesses Musicales du Canada, une célébration durant laquelle on aura l’occasion d’entendre, en première partie, des œuvres instrumentales concertantes, puis des airs extraits d’opéras qui ont marqué la carrière de Joseph Rouleau. L’animatrice Françoise Davoine s’entretiendra avec Joseph Rouleau lors de cette soirée-hommage.

Les violonistes Alexandre da Costa et Andrew Wan, violon solo de l’OSM, interprèteront le concerto pour deux violons de Bach. Participeront aussi à cet hommage, les récipiendaires du Concours Musical International de Montréal, la soprano Marianne Fiset, la basse Burak Bilgili ainsi que le pianiste Serhiy Salovqui interprètera le Concerto n°3 de Prokofiev. Les Petits Chanteurs du Mont-Royal seront également au rendez-vous.
Ce concert-hommage sera placé sous la direction de Jean-Philippe Tremblay, qui s’est produit à plusieurs reprises comme altiste dans le cadre des concerts des Jeunesses Musicales.

Joseph Rouleau est une figure marquante du milieu lyrique québécois. Basse de renommée internationale, il a chanté sur les plus grandes scènes du monde aux côtés des artistes les plus réputés, comme Callas et Pavarotti, et a été dirigé par les plus illustres chefs d’orchestres. Joseph Rouleau est président des Jeunesses Musicales du Canada depuis 1989 et cofondateur du Concours Musical International de Montréal (avec André Bourbeau).

Jean-Philippe Tremblay, chef d’orchestre
Alexandre da Costa, violon
Andrew Wan, violon
Serhiy Salov, piano
Marianne Fiset, soprano
Burak Bilgili, basse
Joseph Rouleau, basse
Petits Chanteurs du Mont-Royal
Françoise Davoine
, animatrice

Brahms, Ouverture académique op. 80
Bach, Concerto pour deux violons BWV 1043 avec Alexandre da Costa et Andrew Wan
Prokofiev, Concerto pour piano no 3, Serhiy Salov
Mozart, Vêpres du dimanche (Beatitus), Petits chanteurs du Mont-Royal
Verdi, Don Carlo (Ella giammai m’amo), Burak Bilgili
Rossini, Il Barbiere di Siviglia (La Calumnia), Burak Bilgili
Puccini, La Bohème (Si, mi chiamano Mimi), Marianne Fiset
Verdi, Simon Boccanagra (Il lacerato spirito), Joseph Rouleau
Rachmaninov, Aleko (Cavatine), Joseph Rouleau

NIKOLAI LUGANSKY & LE CONCERTO DE GRIEG
Les Grands concerts, 22 et 24 mars 20 h
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Kent Nagano, chef d’orchestre
Nikolai Lugansky, piano
Matt Haimovitz, violoncelle

BRAHMS, Variations sur un thème de Haydn, opus 56
GRIEG, Concerto pour piano en la mineur, opus16
BOULIANE, Vols et vertiges du Gamache, pour violoncelle et orchestre (création mondiale, commande de l’OSM)
R. STRAUSS, Till Eulenspiegel (Till l’espiègle)

« La génération des trentenaires russes est décidément un cru d’exception », mentionnait Altamusica en parlant du jeu remarquable du pianiste Nikolai Lugansky. Il fait ses débuts montréalais dans le Concerto pour piano en la mineur, le seul concerto que Grieg ait achevé, l’une de ses plus célèbres œuvres et l’un des plus grands concertos du répertoire pour piano.

Kent Naganodirigera également l’OSM dans les Variations sur un thème de Haydn opus 56 de Brahms. Ce dernier a écrit huit variations sur ce thème plus un final, une passacaille magnifique dont le point culminant est un moment d’une grande transcendance…

Le programme comprend Till l’espiègle de Strauss qui, dès sa première, en novembre 1895, devait connaître un succès retentissant. Le compositeur québécois Denys Bouliane signera quant à lui une toute nouvelle œuvre concertante commandée par l’OSM et interprétée par Matt Haimovitz, un excellent violoncelliste non conformiste.

Le concert du 24 mars est présenté par Spinelli Lexus.

KENT NAGANO & DUTILLEUX
Les Dimanches en musique, 27 mars à 14 h 30
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Kent Nagano, chef d’orchestre
June Anderson, soprano
Mischa Maisky, violoncelle

MOZART, Symphonie no 31, « Paris »
DVOŘÁK, Concerto pour violoncelle
DUTILLEUX,Correspondances
MOZART, Symphonie no 36, « Linz »

Élève du célèbre Gregor Piatigorsky, Mischa Maisky est devenu l’un des violoncellistes les plus salués d’aujourd’hui. Il nous transmet sa vision du Concerto de Dvorák, écrit par un compositeur particulièrement inspiré, nostalgique et impatient de retrouver sa Bohème natale, qui se refuse à tout effet virtuose.

Le public aura également la chance d’assister au rare mariage entre la très célèbre soprano américaine June Anderson et une œuvre contemporaine de choix, Correspondances, composé en 2003 pour l’Orchestre philharmonique de Berlin, un cycle de cinq mélodies sur des textes de Mukherjee, Soljenitsyne, Rilke et Van Gogh qui traitent à la fois du cosmos et de la religion. Ce programme très diversifié, sous la direction de Kent Nagano, est complété par deux symphonies de Mozart, les illustres « Paris » et « Linz ».

CAPRICCIOS & MARIMBA
Les Matins symphoniques, 30 mars à 10 h 30
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Stéphane Laforest, chef d’orchestre
Anne-Julie Caron, marimba

TCHAÏKOVSKI, Capriccio italien
DION, Itinéraire, pour marimba solo, percussion, piano et cordes (création mondiale)
SAINT-SAËNS, Introduction et rondo capriccioso
RACHMANINOV, Caprice bohémien
RIMSKI-KORSAKOV, Capriccio espagnol

La percussionniste canadienne Anne-Julie Caron se distingue par sa sensibilité et le large éventail de couleurs de son jeu. Elle s’est fait remarquer par le compositeur argentin Guillo Espel, étant « l’une de ses marimbistes préférées au monde », et le Vancouver Sun a souligné qu’« Anne-Julie Caron a joué avec un talent qui rappelle Evelyn Glennie ». Lauréate du Prix Opus 2007 « Découverte de l’année », du deuxième prix à l’International Marimba Competition de Linz 2006 et du Concours OSM Standard Life 2005, elle met ici en lumière, sous la direction de Stéphane Laforest, un instrument aux possibilités multiples, qui s’inscrit au cœur même d’un programme presque entièrement composé de capriccios romantiques très appréciés.

Le marimba, ce très grand xylophone aux lames en bois de padouk ou de palissandre dont on joue à l’aide de deux paires de baguettes, est inclus dans plusieurs des œuvres orchestrales d’un nombre sans cesse croissant de compositeurs occidentaux (par exemple, Olivier Messiaen, Pierre Boulez, Steve Reich, John Williams, Bruno Mantovani).

Cette série est présentée en collaboration avec VIA Rail Canada.

CAUSERIE PRÉ-CONCERT à 9 h 30, animée par Kelly Rice, réalisateur et chroniqueur à CBC Radio, au Piano nobile de la Place des Arts. Invités : Anne-Julie Caron, marimba, et Stéphane Laforest, chef d’orchestre.

Renseignements et réservations : (514) 842-9951 ou www.osm.ca

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par
Hydro-Québec

La saison 2011-2012 est présentée en collaboration avec
Banque Nationale Groupe financier