Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le jeudi 31 janvier 2008, 16 h à 16 h 30

MÉTROPÉRA
dans la station Berri-UQAM

Quand le métro vous fait une scène… lyrique

Les usagers du métro de Montréal pourront entendre les plus grands airs d’opéra chantés par les jeunes artistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Cet événement urbain conçu par l’Opéra de Montréal et la Société de transport de Montréal se déroule de la semaine précédant la première de chaque opéra, les mardi, mercredi et jeudi de 16 h à 16 h 30 dans trois stations du réseau de la STM.

Le métrOpéra autour du Barbier de Séville aura lieu :
Jeudi 31 janvier 2008, de 16 h à 16 h30 – station Berri-UQAM

Au programme : des airs de Rossini et de l’opéra Le barbier de Séville

Le dernier métrOpéra de la saison 2007-2008 se déroulera les 20, 21, 22 mai 2008, autour de Madame Butterfly de Puccini.

Le barbier de Séville (Il barbiere di Siviglia)

Opéra-bouffe en deux actes de Gioacchino Rossini
En italien avec surtitres français et anglais.
Présenté par l’Opéra de Montréal
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts
2, 6, 9, 11, 14 février 2008 à 20 h + 16 février 2008 à 14 h

PréOpéra – conférence préparatoire sur l’œuvre, donnée par Pierre Vachon, à 18 h 30 & midi 30 (matinée)

avant chaque représentation, au Piano Nobile de la PDA.

Du Rossini à son meilleur : pétillant, désopilant, rebondissant ! Dans cet opéra-bouffe en deux actes aux nombreux quiproquos où séduction rime avec finesse et humour, la nouvelle génération d’étoiles lyriques canadiennes sera réunie sur une même scène : Le baryton Aaron St. Clair Nicholson (l’impénitent séducteur du Don Giovanni de la saison dernière) sera Figaro, barbier malicieux qui se fait le complice du jeune comte Almaviva, chanté par le ténor Frédéric Antoun (le séduisant Gérald de Lakmé la saison dernière), pour l’aider à gagner le cœur de la belle Rosine, interprétée par la mezzo-soprano Julie Boulianne (qui fait ses débuts dans un rôle principal sur la grande scène), pupille du vieux médecin Bartolo qui prétend la marier, rôle tenu par un grand rossinien, la basse-bouffe italienne Donato di Stefano. À leurs côtés, autre star de l’opéra-bouffe, le baryton-basse américain Stephen Morscheck en Basilio, maître de chant de Rosine et allié de Bartolo.

Jacques Lacombe est de retour à la compagnie à la tête de l’Orchestre symphonique de Montréal et du Chœur de l’Opéra de Montréal ; la mise en scène est signée Alain Gauthier, dont tous ont salué la finesse de son travail dans Il tabarro/Suor Angelica (2006). Production de l’Opéra de Montréal ; décors et costumes d’époque signés Robert Prévost, dans une adaptation de Guy Neveu; éclairages : Anne-Catherine Simard Deraspe.

Générale ouverte – aux groupes d’élèves des écoles secondaires et Cegeps, jeudi 31 janvier, 19 h

infOpéra :
operademontreal.com

Billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou sur le site
www.pda.qc.ca

Billets à la pièce à partir de 44 $.
Offre spéciale 18-30 ans : 35 $ pour un premier opéra
et 25 $ pour les productions suivantes.