Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Les 27,28,29,30 janvier et 3, 4, 5 et 6 février 2016, 20 h

Moi&lesAutres
La Otra Orilla


LA OTRA ORILLA

Myriam Allard et Hedi Graja, le couple passionné de La Otra Orilla, crée à nouveau la surprise avec le flamenco hybride, iconoclaste et poétique de leur tout nouveau spectacle. Dans Moi&lesAutres, l’incandescente danseuse et le vibrant chanteur s’accompagnent de deux musiciens et mettent en scène les jeux auquel nous nous livrons tous pour trouver comment vivre avec les autres tout en restant soi-même. Des costumes et accessoires traditionnels, ils ne gardent que les chaussures, l’éventail et les franges d’un châle réduit à sa plus simple expression. Impliquant le corps des musiciens dans des actions dansées à saveur théâtrale, ils brossent une suite de tableaux sur la façon dont les relations nous révèlent, nous exaltent, nous confrontent et, parfois, nous marquent à tout jamais.

CRITIQUE

Un immense rideau qui ressemble à du papier métallique froissé couvre l’arrière-scène jusqu’à un mètre du sol. Une musique rythmée en arrière-plan, une guitare suspendue dont la guitariste réussit de peine et de misère à pincer quelques cordes, créant une certaine dissonance avec la musique de fond. Une entrée en matière très théâtrale autour de la guitare alors qu’Hedi Graja, le chanteur du groupe, tient la guitare et que Caroline Planté, la guitariste s’évertue à tenter de rejoindre les cordes. Elle réussit finalement à prendre sa guitare et Miguel Medina, le percussionniste la rejoint sur scène. La danse peut commencer.

Et on voit ce qu’on est venu voir, Myriam Allard, cette magnifique interprète du flamenco, nous emmener dans un univers très moderne. Robe courte, collants, souliers rouges. Rien de débridé dans sa danse, des pas retenus mais de magnifiques mouvements des bras et surtout des mains, comme si chacun de ses gestes étaient une prière, la voix rauque de Hedi s’étant ajoutée à la musique. Moments captivants durant cette première partie du spectacle qui dure 70 minutes.

La suite est moins fascinante. La guitariste est assise sur une chaise de secrétaire et Hedi et Miguel la déplace continuellement sur la scène mais Caroline Planté, solide, n’échappe pas une note. Une espèce de jeu théâtral s’ensuit où Hedi tente de lire un extrait de Rêveries du Promeneur Solitaire de Jean-Jacques Rousseau alors que la guitariste lui saute continuellement dans les bras. Et pour clore le spectacle, on entend la chanson Inoubliables (Unforgettable) au son de laquelle se balancent les quatre membres de la troupe.

Si le spectacle s’était terminé après la performance de Myriam Allard, j’aurais été satisfaite. Toute la prestation théâtrale qui a suivi m’a volé le plaisir que j’avais eu en première partie. À ses débuts, La Otra Orilla évoluait avec une deuxième danseuse, permettant quelques moments de répit à Myriam Allard. Nous avions alors droit à des spectacles très enlevants, chacun évoluant dans ce qu’il excelle, la danse, le chant, la musique. Pour le théâtre, on va ailleurs.

½

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

MOI&LESAUTRES
28, 29,30 JANVIER, 3,4,5,6 FÉVRIER 2016, 20 H
DURÉE – 1 H10

Cinquième Salle de la Place des Arts

Billets à partir de 37.50 $

Billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou
www.laplacedesarts.com

PARLONS DANSE

RENCONTRE AVEC LES ARTISTES
Vendredi 29 janvier et 5 février 2016
dans la salle après la représentation.