Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le 21 juin 2013 à 19 h

Caprice-Bill Blackstone
VIVALDI EN AMÉRIQUE
ET DU BAROQUE NOUVEAU GENRE!

Dans le cadre du Festival Montréal baroque, l’Ensemble Caprice de Montréal s’associe à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal pour la première montréalaise de l’opéra Motezuma du maître baroque Antonio Vivaldi, présentée en version concert. L’œuvre, incomplète mais reconstituée ici par Matthias Maute de l’Ensemble Caprice, est le seul opéra de Vivaldi situé dans les Amériques; il raconte l’histoire de la défaite du dernier empereur du Mexique (Motezuma) aux mains des Espagnols. Sept chanteurs, dont quatre de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, et l’acteur Brett Watson sont accompagnés des 20 musiciens de l’Ensemble Caprice placés sous la direction de Matthias Maute, qui a aussi réglé la mise en place et les effets multimédia. La représentation aura lieu le 21 juin 2013 à 19h, au tout nouveau Théâtre Saint-James.

Un second souffle pour Motezuma
opéra baroque nouveau genre

Drame d’amour et de guerre se déroulant à l’époque de la conquête de l’Amérique du Sud par les Espagnols, Motezuma est une œuvre flamboyante et fascinante. Basé sur une histoire vraie, le livret raconte les démêlés du dernier empereur du Mexique, Montezuma II. Son empire est menacé par l’invasion des Espagnols, avec à leur tête le féroce conquistador Fernando Cortez. L’histoire se complique quand la fille de Motezuma tombe amoureuse de Ramiro, le frère de Fernando. Les rebondissements abondent : déguisements, emprisonnements, incendies, pillages, menaces de suicide, tentatives d’infanticide, victimes offertes en sacrifice pour retrouver la paix… Après maint épisode où la tension est aussi élevée qu’une pyramide aztèque, le dénouement est heureux : Motezuma conserve son empire et les amoureux peuvent s’épouser.

UN PRÊTRE TRÈS FÉCOND…

Antonio Vivaldi ne se résume pas à Quatre saisons… Compositeur intarissable, celui que l’on surnomme « le prêtre roux » est l’auteur d’une quantité impressionnante d’œuvres tant instrumentales que vocales, de musique aussi bien religieuse que profane. Parmi ce corpus immense, une quarantaine d’opéras, dont la moitié seulement a été retrouvée. Longtemps oubliés, redécouverts à partir de la première moitié du 20e siècle, ils n’ont pas fini de dévoiler toutes leurs merveilles.

Une œuvre reconstituée

Motezuma est une œuvre incomplète : un peu plus du tiers de la musique de Vivaldi a été retrouvé. Pour cette production, Matthias Maute, directeur musical et chef de l’Ensemble Caprice, a passé des mois à composer les parties manquantes de la partition sur le texte original et dans le style de Vivaldi. De jeunes artistes du multimédia ont été sollicités pour habiller la scène. Des masques joueront un rôle spécial, car leur expression changera durant les intrigues. Le résultat : un opéra baroque nouveau genre où les récitatifs sont coupés et remplacés par un narrateur/acteur qui résume l’action de manière claire et efficace et qui inclut le point de vue contemporain, et un opéra qui laisse place à un style moderne.

Une première résidence au CHUM

Le projet de reconstitution de Motezuma s’inscrit dans le cadre d’une première résidence musicale au CHUM, initié par le Conseil des arts de Montréal, en partenariat avec la Société des arts en milieux de santé, le Festival Montréal baroque, l’Atelier lyrique. Tous les textes de liaison et les musiques nouvelles ont été composés par Matthias Maute dans le cadre de ce projet de résidence.

Le Théâtre Saint-James

Il s’agit d’un édifice historique de Montréal, le 256 de la rue Saint-Jacques, autrefois siège social québécois de la banque CIBC. L’édifice abritait aussi les bureaux de la White Star Line, là où étaient vendus les billets pour le voyage à bord du Titanic. Nouvellement converti en salle multimédia, ce lieu mythique convient parfaitement à une œuvre qui met en scène des explorateurs à la recherche de trésors! Merveilleux écrin pour cette perle baroque, c’est donc pour le spectateur l’occasion d’une double découverte.

EXTRAITS SONORES EN AVANT-GOÛT

LIEN : www.bearcataudio.com/caprice/motezuma

1) Un extrait de l’air Barbara, più non sento
Florie Valiquette, soprano
Ensemble Caprice
Matthias Maute, chef

2) Sinfonia per il combattimento
Ensemble Caprice
Matthias Maute, chef

INFOS PRATIQUES

Motezuma
Opéra en 3 actes d’Antonio Vivaldi (1678-1741) et de Matthias Maute
Livret d’Alvise Giusti, d’après Historia de la conquista de Méjico [Histoire de la conquête du Mexique] d’Antonio de Selio
Créé le 14 novembre 1733 au théâtre Sant’Angelo à Venise
Chanté en italien, avec textes de liaison en français

DISTRIBUTION

Tomislav Lavoie, baryton,
Motezuma, l’empereur des Aztèques
*Florie Valiquette, soprano,
Teutile, la fille de Motezuma
Marion Newman, mezzo-soprano,
Mitrena, l’épouse de Motezuma
Suzanne Rigden, soprano,
Asprano, général mexicain
*Jean-Michel Richer, ténor,
Fernando, un général espagnol
*Emma Char, mezzo-soprano,
Ramiro, le frère de Fernando
Brett Watson, acteur,
Motezuma
Matthias Maute, chef d’orchestre
Artiste multimedia/projections, Adam Hummell
Texte/narration, Matthias Maute
*Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

Théâtre St-James
265 rue St-Jacques ouest
Montréal

VENTE DE BILLETS
Par téléphone: 514 845-7171 • 1-866 845-7171
www.montrealbaroque.com