Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Mot du jour ->

Depuis quelques semaines, encouragé par l’exemple de Guy Corneau, je tente d’ajouter à ma pratique un élément de visualisation. Il s’agit d’une méthode plus «active» que la pleine conscience, consistant à visualiser les pensées négatives, comme la peur ou la colère, sous la forme d’une fumée noire qui s’exhale à chaque expiration. À chaque inspiration, en revanche, on essaie d’inhaler du blanc ou des couleurs «positives», «vivantes», du jaune, du rouge, du bleu très vifs.

Tiré du livre On peut se dire au revoir plusieurs fois, David Servan-Schreiber, Robert Laffont

Une idée intéressante à utiliser dans des moments difficiles.