Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le lundi 30 octobre 2006, 19 h 30

Deuxième concert de la 67e saison de l’Orchestre de chambre McGill

BORIS BROTT, premier chef d’orchestre et directeur artistique
Julian Wachner, chef
Guillermo Silva-Marin, metteur en scène
Véronique Coutu, soprano, Danielle Dudycha, soprano, David Menzies, ténor, Sylvain Paré, ténor, Brian Wehrle, basse

L’Orchestre de chambre McGill, sous la direction de son directeur général et artistique et premier chef d’orchestre Boris Brott, présente deux opéras-comiques en version concert, lundi 30 octobre, à 19 h 30, à la Salle Pollack, 555, Ouest rue Sherbrooke, précédés de la toujours populaire conférence préconcert animée par Richard Turp (18 h 45).

L’Orchestre de chambre McGill, en collaboration avec le département d’opéra de la Schulich Faculty of Music de l’Université McGill, offre deux opéras-comiques en costumes et version de concert pour son deuxième concert de la saison.

Dans le cadre de la célébration du 250e anniversaire de naissance du grand Mozart, Bastien und Bastienne partagera l’affiche avec Colas et Colinette de Joseph Quesnel. La distribution sera formée des étoiles du département d’opéra de McGill. La mise en scène est signée Guillermo Silva-Marin codirecteur du département d’opéra de McGill avec Julian Wachner, qui sera au pupitre pour l’opéra de Mozart. Boris Brott, le directeur général et artistique de l’OCM, dirigera le Quesnel. L’Orchestre de chambre McGill, composé des musiciennes et musiciens professionnels les plus adeptes de Montréal, célèbre sa 67e saison montréalaise de concerts.

Bastien und Bastienne de Mozart est basé sur un texte du philosophe écrivain suisse Jean-Jacques Rousseau, Le Devin du village, paru en 1752 et qui devint très populaire. Le texte fut traduit en allemand vers 1764, et le physicien hypnotiste autrichien Mesmer demanda au jeune Mozart (il avait 12 ans !) de le mettre en musique. Pour citer l’un des biographes de Mozart, Wolfgang Hildesheimer : « Ce n’est pas là l’œuvre d’un enfant prodige, mais plutôt celle d’un génie de 12 ans. » La première de l’œuvre eut lieu en 1769.

La seconde œuvre au programme fut composée au Canada à peine vingt ans après l’œuvre de Mozart. Nous sommes en présence du premier opéra composé sur une musique originale au Canada, et certes, la première œuvre du genre à y être présenté.

Le compositeur Joseph Quesnel : un personnage exceptionnel. Capitaine de navire, il commandait le corsaire L’Espoir en 1779, quand, faisant route de Bordeaux à New York chargé d’une cargaison de munitions et d’approvisionnements pour les rebelles américains, son navire fut capturé par les Britanniques au large des côtes de la Nouvelle-Écosse, et Quesnel amené à Halifax. Sir Frederick Haldimand, gouverneur du Québec, .était aussi un ami de la famille et Quesnel, libéré, s’établit à Boucherville, Québec.

Homme de lettres en plus de marchand, Quesnel passait le plus clair de son temps à écrire des poèmes, des épîtres, des hymnes, des épigrammes, des chansons, et deux comédies en prose, notamment son œuvre la plus célèbre, Colas et Colinette, sous titrée : « Comédie en prose mêlée d’ariettes ». La Gazette de Montréal (21 janvier 1790) sans sa critique de l’œuvre disait : « … la pièce plaît d’abord, ensuite charme, puis enchante… Les applaudissements qui ont été donnés sont justement mérités ».

En 1963, le compositeur canadien Godfrey Ridout a reconstitué l’accompagnement orchestral de l’opéra en se servant des parties vocales et des deuxièmes violons. Il ajouta une Ouverture où l’on retrouve les thèmes du finale.

Guillermo Silva-Marin connaît une active carrière comme interprète, metteur en scène, auteur, décorateur et éclairagiste, professeur et producteur. De ses nombreux engagements avec les plus importants orchestres au Canada et à l’étranger, mentionnons la Canadian Opera Company, le New York City Opera, le Metropolitan Opera, le Cincinnati Opera, l’Opéra de San Juan et Opera Lyra à Ottawa. Julian Wachner est un compositeur et chef d’orchestre d’une polyvalence inhabituelle. Lukas Foss le décrit comme « un compositeur de grand talent et un chef dont la vision et le talent vont revitaliser le monde musical ».

Véronique Coutu a récemment été entendue à l’Opéra McGill dans Évangéline de J. Wachner ainsi que dans Samson et Dalila de Saint-Saëns. Danielle Dudycha a été finaliste au Concours de musique du Canada l’été dernier. Brian Wehrle doit interpréter le marquis d’Obigny dans La Traviata à Opera York en mars 2007. Le ténor montréalais Sylvain Paré a chanté dans plusieurs opéras, notamment Wozzeck et Louis Riel (gagnant de deux Prix Opus). David Menzies a chanté au concert dans Carmina Burana, Messiah, et le Requiem de Mozart, ainsi que dans Acis and Galatea et de nombreuses œuvres de J. S. Bach.

À la Salle Pollack
Université McGill
555 rue Sherbrooke ouest

Billets: 38$, 30$, 25$,10 $ étudiants
Renseignements et réservations: 514-487-5190 ou sur le site