Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le lundi 17 mars à 19 h 30

Deux opéras-comiques avec l’Orchestre de chambre de McGill

présentés avec mise en scène et costumes mettant en vedette de jeunes chanteurs professionnels

Deux opéras hilarants seront présentés lors d’une divertissante soirée par l’Orchestre de chambre McGill le lundi 17 mars à 19 h 30, à la Salle Pollack. Le directeur artistique de l’OCM, Boris Brott, et le premier chef d’orchestre d’Opéra McGill, Julian Wachner, se partageront le podium.

Le compositeur et chef d’orchestre Julian Wachner est l’un des artistes les plus polyvalents et en demande de sa génération. Récemment, il a été l’invité du Glimmerglass Opera, de la Toronto Operetta Company, au Festival de Spoleto aux États-Unis, ainsi que premier chef d’orchestre d’Opéra McGill où il a dirigé notamment Così fan tutte, Albert Herring, et Candide, ainsi que la création mondiale de son propre opéra, Evangeline Revisited.

Les artistes invités de la soirée sont les solistes du département d’opéra de l’Université McGill, sous la direction de Patrick Hansen. La mise en scène est signée Sanford Sylvan, qui a collaboré avec plusieurs des principaux orchestres du monde sous la direction de Herbert Blomstedt, Pierre Boulez, Christoph von Dohnanyi, Christopher Hogwood, James Levine, Roger Norrington, Simon Rattle et Esa-Pekka Salonen. À l’opéra, il a travaillé avec les célèbres metteurs en scène Peter Sellars, Robert Wilson et sir Peter Hall.

Au programme :

Pergolesi, La Serva Padrona
dirigé par Julian Wachner, avec Brian Wehrle – basse (Uberto); Jacqueline Woodley – soprano (Serpina) et Jussi Salonen (Vespone).

La basse du Manitoba Brian Wehrle commence sa carrière professionnelle tout jeune enfant, chantant comme soprano soliste avec plusieurs ensembles de Winnipeg. L’année dernière, il a chanté le rôle de Simone dans la production de Gianni Schicchi de l’Opéra McGill.

La soprano Jacqueline Woodley poursuit actuellement des études à la maîtrise en opéra sous la tutelle de Joanne Kolomyjec à l’Université McGill. Jacqueline fait maintenant partie du Theatre of Early Music sous la direction de Daniel Taylor et elle a été invitée à chanter avec L’Ensemble Arion (sous la direction de Bernard Labadie) ainsi qu’avec La Chapelle de Québec lors de leurs représentations du Magnificat de Bach à Los Angeles.

Le ténor finnois Jussi Salonen en est à sa dernière année de maîtrise à l’Académie Sibelius de Helsinki, où il étudie le chant et la direction chorale dans le cadre de leur programme de musique d’église.

La première a lieu au mois d’août 1733 au Teatro San Bartolomeo de Naples. La Serva Padrona obtient rapidement beaucoup de succès, devenant sous peu le plus célèbre des intermezzi. Sa charmante partition est un alliage des situations comiques typiques de la commedia del arte et du style vocal lyrique italien

Haydn, La Canterina
dirigé par Boris Brott, avec Taylor White – baryton (Apollonia), Marie-Eve Munger – soprano (Gasparina), Sarah Steinert – mezzo-soprano (Don Ettore) et Cody Growe – ténor (Don Pelagio).

Taylor White, un natif de Fredericton au Nouveau-Brunswick, s’inscrit au programme de maîtrise d’opéra de l’Université McGill en septembre 2007. Le baryton de 22 ans a récemment obtenu son baccalauréat en musique (chant) avec distinction du Cincinnati College-Conservatory of Music, un organisme d’enseignement mondialement reconnu.

La soprano colorature canadienne Marie-Eve Munger a commencé la saison 2007-2008 en gagnant le premier prix au19e Concours international de chant de Marmande en France. Ses prochains engagements incluent Ophélie pour l’Opéra-Théâtre de Metz et La Pastorale au Théâtre du Châtelet à Paris.

La mezzo-soprano Sarah Steiner est diplômée en interprétation au baccalauréat ainsi qu’à la maîtrise de l’Université of Western Ontario. Elle étudie actuellement au doctorat à l’Université McGill. Parmi ses plus récentes interprétations, mentionnons Nancy dans Albert Herring, L’Enfant dans L’Enfant et les Sortilèges, Le Messie de Handel avec la chorale de chambre Guelph et l’orchestre Musica Viva, la Symphonie no 9, de Beethoven avec l’Orchestre de Hamilton.

Le ténor Cody Growe a étudié à Los Angeles et Hambourg et porte un intérêt particulier à l’interprétation historique et à la direction chorale. Il a chanté en récital avec forte-piano et en oratorio comme soliste avec des ensembles d’instruments anciens. Actuellement, il termine son baccalauréat en interprétation vocale à McGill, où il étudie avec le professeur Stefano Algieri.

La Canterina a été créée à Eisenstadt pendant l’été de 1766. Cette parodie ironique met en scène une jeune femme – en l’occurrence une chanteuse qui dame le pion de son professeur de chant plus âgé, qui a des intentions amoureuses à son égard – et inspira à Haydn l’écriture d’une musique vive et intelligente pour la voix et l’orchestre.

Dans l’opéra, le genre de l’intermezzo a acquis ses lettres de noblesse pendant le 18e siècle. Véritable opéra comique court en miniature, et en italien, en segments ou parties mettant en scène de deux à quatre personnages, il était inséré entre les actes d’une oeuvre plus importante, presque toujours un opera seria (opéra dramatique).

Salle Pollack de l’Univesité McGill
555 rue Sherbrooke ouest

Billets : 38 $ |30 $ | 25 $ |10 $/Étudiants

Pour plus de détails, visitez le site : www.ocm-mco.org