Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le mercredi 18 février 2009, 20h

Promenade nocturne à Vienne
20 musiciens de l’Ensemble instrumental Appassionata
Daniel Myssyk, chef
Soliste invité : Rex Richardson, trompette

Un concert empreint des couleurs feutrées de la nuit, avec
W.A. Mozart : Petite musique de nuit ba
Arnold Schoenberg : La nuit transfigurée ba
En complément de programme, Dana Wilson : Concerto pour trompette et orchestre

L’Ensemble instrumental Appassionata, orchestre de chambre composé principalement d’instruments à cordes, sous la direction artistique de son chef Daniel Myssyk, présente la deuxième Promenade de sa huitième saison, cette fois-ci à Vienne.

Ville impériale par excellence, Vienne a accueilli à un siècle d’intervalle deux des plus grands compositeurs de l’histoire de la musique : Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), dont le génie musical a exercé un rôle déterminant sur l’écriture classique européenne et Arnold Schoenberg (1874-1951), dont l’influence sur la musique du XXe siècle a été considérable.

Oeuvres au programme :

Petite musique de nuit (Eine kleine Nachtmusik, KV 525 en sol majeur, 1787)
Sérénade pour quintette à cordes (violon I & II, alto, violoncelle et contrebasse)
Ce nocturne en trois mouvements, l’œuvre instrumentale de Mozart sûrement la plus connue, semble avoir été écrite d’un trait, l’année de la mort de Leopold Mozart, père du musicien, et alors qu’il était à la composition de son opéra Don Giovanni.
——
La Nuit transfigurée (Verklärte Nacht, op. 4, 1899, rév. 1943)
Pour orchestre à cordes
Précédée d’une courte présentation par Daniel Myssyk, avec extraits sonores avec l’orchestre.

Ce chef-d’œuvre de jeunesse de Schoenberg (il avait alors 25 ans), révèle de riches couleurs et une charge émotionnelle à couper le souffle, et va au-delà des conventions de l’époque. Il a été écrit en moins de trois semaines dans un élan amoureux pour Mathilde von Zemlinsky, qui deviendra peu après l’épouse du compositeur.
La musique s’inspire d’un poème extrait du recueil La Femme et le monde (Weib und Welt) de Richard Dehmel, un ami du musicien, et décrit une promenade nocturne d’un couple amoureux dont la femme avoue qu’elle attend un enfant d’un autre. Elle obtient le pardon de son amant. Tous deux marchent heureux, sous la lune, dans cette nuit transfigurée.

Refusée une première fois par la Société de musique de chambre de Vienne, provoquant une querelle parmi le public. Écrite pour sextuor à cordes, l’œuvre est ensuite orchestrée par le compositeur en 1917, puis révisée en 1943 pour orchestre à cordes, version offerte au public de ce concert.

En complément de programme

Concerto pour trompette et orchestre à cordes (2005)
Rex Richardson, trompette solo

Cette œuvre de l’Américain Dana Wilson (1946 -) est une méditation sur des poèmes de William Butler Yeats (1865-1939) qui cultive les extrêmes afin de provoquer le drame. Les premier et troisième mouvements, sont inspirés du poème No Second Troy, tout en double sens, qui évoque la possible prise sanglante de Dublin par les Anglais et l’amour que l’auteur éprouve pour Maud Gonne. Ce concerto est une commande du trompettiste américain Rex Richardson au compositeur.

Rex Richardson

La carrière de soliste du trompettiste Rex Richardson a connu ces dernières années un essor considérable. Il est de toutes les rencontres internationales ; il participe notamment au National Trumpet Competition, à l’International Trumpet Guild Conference (États-Unis) et au Masters International Brass Band Championships de Cambridge, au Regent Hall Brass Arts Festival de London et au Stars of Brass Festival de Brisbane en Australie. Il s’est rapidement taillé une réputation de grand défenseur de la musique contemporaine. À son aise aussi bien en classique qu’en jazz, Rex Richardson, dont la critique a souligné à maintes reprises la virtuosité époustouflante, provoque l’enthousiasme du public partout où il passe. Également pédagogue, il est professeur assistant à la Virginia Commonwealth University de Richmond, en Virginie.

Salle Redpath
3461, rue McTavish
Montréal

http://www.appassionata.ca

bBillets : 30$, 25$, 10$
Billetterie de l’Université McGill – 514-398-4547
555, rue Sherbrooke Ouest

CONCERTS À VENIR
Promenade en Russie

L’histoire du soldat de Igor Stravinski – Guy Beausoleil, adaptation, narration et mise en scène

Les 6-7-8 mars 2009, heures variées, pour un jeune auditoire – Maisons de la culture Plateau Mont-Royal, Frontenac, Chapelle historique du bon-Pasteur et Notre-Dame de Grâce, dans le cadre de la semaine de la musique des Jeunesses musicales du Canada.

Promenade à Dakar

Vendredi 29 mai 2009, 20h
30$, 25$, 10$ – Auditorium Patro Le Prévost, 7355, avenue Christophe-Colomb
Cinq ateliers conférences autour de ce concert seront offerts à 30 nouveaux immigrants.

Polyrythmie et sonorités exotiques, avec la création de Koralio , une œuvre pour kora et orchestre de chambre de René Oréa-Sanchez et La création du monde de Darius Milhaud . Soliste invité : Zal Idrissa Sissokho, kora.

L’Ensemble instrumental Appassionata

Appassionata a lancé en novembre 2008, sous étiquette FIDELIO, son premier disque, Idyla, quatre œuvres importantes du répertoire classique et romantique pour orchestre à cordes, autour de la passion amoureuse : Idyla du Tchèque Leoš Janáček, l’Adagio pour orchestre à cordes, Op. 3 du Belge Guillaume Lekeu, Two Elegiac Melodies, Op. 34 du Norvégien Edvard Grieg et Serenata Notturna K.239 de Mozart.

Fondé en 2000 à Montréal par Daniel Myssyk et Françoise Henri, cet orchestre de chambre ancré dans l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, est composé de 15 instruments à cordes auxquels se greffent à l’occasion d’autres vents. Désirant rendre la musique classique accessible au plus grand nombre, et contribuer au mieux-être de la société, l’Ensemble présente annuellement une série de concerts autour d’une programmation très diversifiée.

Diffusé régulièrement sur les ondes de Espace musique à la radio de Radio-Canada, l’orchestre a accompagné des solistes de réputation internationale, notamment les guitaristes Bill Kanengiser (Los Angeles Guitar Quartet) et Dimitri llarionov, le corniste John Zirbel et les violonistes Yehonatan Berick et Darren Lowe. D’une grande polyvalence, Appassionata participe à plusieurs festivals internationaux et participe à la création d’œuvres contemporaines canadiennes.

Son directeur artistique, Daniel Myssyk, est invité régulièrement à diriger divers orchestres en Amérique du Nord. Au cours de la dernière saison, il a fait ses débuts avec les Thirteen Strings d’Ottawa, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières ainsi qu’au Festival international de Lanaudière. Il a récemment été nommé directeur des activités orchestrales à la Virginia Commonwealth University de Richmond en Virginie.

Appassionata reçoit l’appui du Conseil des Arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts de Montréal, du Conseil québécois de la musique et de la Corporation de Développement Économique Communautaire (CDEC) de Villeray-St-Michel-Parc-Extension,. Appui de Musicaction pour la production du disque Idyla.