Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Mot du jour ->

Il n’y a aucun hiver suffisamment rude pour briser la promesse d’un printemps. – Karen K. Clarke

Tiré du livre Des pensées pour la nuit, Collectif, Éditions Lauzier

C’est peut-être quand il est difficile qu’on rêve le plus au printemps.