Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Du 9 au 22 décembre

Au Cinéma Parallèle (Ex-Centris)

L’Office national du film du Canada (ONF) présente Qui a tiré sur mon frère? dans lequel Germán Gutiérrez enquête, caméra au poing, afin de découvrir qui a tenté d’assassiner son frère, un député militant de gauche en Colombie. Il part d’un drame individuel pour dépeindre la réalité de ce pays où guerre civile, corruption, trafic de drogue, guérilla et prises d’otages se conjuguent pour en faire l’un des États les plus violents de la planète. Ce film réalisé et écrit par Germán Gutiérrez et produit par Yves Bisaillon (ONF) et Carmen Garcia (Argus Films), a été présenté en première mondiale lors du dernier Festival du nouveau cinéma et a enlevé le prix du public Radio-Canada.

Loin de son pays natal, qu’il a quitté il y a une trentaine d’années, le réalisateur, devenu montréalais, s’est acharné dans plusieurs films à essayer de comprendre la violence et la corruption incrustées dans la culture politique colombienne depuis si longtemps. Son dernier film dévoile ce que la Colombie est devenue à l’aube du siècle nouveau : une sorte de Far West néolibéral, sans foi ni loi, dirigé par une bourgeoisie crapuleuse; un eldorado où le pétrole a remplacé l’or, les Américains y tirant les ficelles, les trafiquants, les guérilleros et les paramilitaires s’entredéchirant sur fond d’une guerre à la drogue.

Depuis l’attentat qui lui a presque coûté la vie, Oscar Gutiérrez, seul député de gauche de son assemblée, doit désormais porter un revolver et un gilet pare-balles, et s’entourer de gardes du corps. Les militants politiques comme lui sont aimés et haïs. Adulés des sans-voix dans un pays où 50 pour cent de la population croupit dans la pauvreté, ils sont détestés violemment par les élites politiques, les grandes familles terriennes et les puissantes compagnies qui financent les campagnes électorales en retour de privilèges immenses. La Colombie est un pays dangereux pour qui s’y est fait autant d’ennemis. Qui a tiré sur mon frère? révèle bien davantage que le nom de ceux qui ont voulu tuer Oscar Gutiérrez. C’est un voyage au cœur d’une société en train d’imploser auquel nous convie le réalisateur, qui craint toujours autant pour la vie de son frère, à l’aller comme au retour.

Germán Gutiérrez est né en Colombie; il a étudié l’art dramatique à Paris et vit à Montréal depuis bientôt 30 ans. Après des études en cinéma à Ottawa, il a d’abord travaillé comme cameraman à Radio-Canada, puis à l’Office national du film, pour des producteurs privés et des télés étrangères. Privilégiant les sujets sociaux et politiques, Germán Gutiérrez est vite passé à la réalisation, souvent en gardant la responsabilité de la direction photo. Il compte plus d’une vingtaine de réalisations derrière lui dont Martin’s Infierno (Triplex 2002), Sociétés sous influence (ONF 1997), Le système D (Argus Films 1989), La familia latina (ONF 1986 – Gerbe d’Or au Festival de Yorkton), Café (1984).

Qui a tiré sur mon frère?
présenté au Cinéma Parallèle (Ex-Centris), du 9 au 22 décembre
(du 9 au 15 déc. à 15h00 et 19h05 / du 16 au 22 déc. à 12h05 et 18h30)

Également présenté en version anglaise, Who shot my brother? au Cinéma du Parc, du 9 au 15 déc.

L’ONF en bref
Depuis sa création en 1939, l’Office national du film du Canada a produit plus de 11 000 films et remporté plus de 4 500 prix, dont 11 Oscars®. En tant qu’organisme public voué à la production de films au Canada, l’ONF produit et distribue des œuvres audiovisuelles distinctives, audacieuses et pertinentes. Celles-ci reflètent la diversité culturelle du pays et présentent au Canada et au reste du monde un point de vue authentiquement canadien. Pour de plus amples renseignements sur l’ONF ou pour commander des films, allez à ou appelez au 1 800 267-7710.