Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le mardi 11 décembre 2007, 19 h 30 et
le mercredi 12 décembre 2007, 19 h 30

Réjouissances de Noël
avec l’Orchestre symphonique de Montréal

Concert présenté dans le cadre du Festival Bach de Montréal


Kent Nagano, chef d’orchestre
Sybilla Rubens, soprano
Doris Soffel, mezzo-soprano
Michael Schade, ténor
Detief Roth, basse
Le Chœur de l’OSM
Marina Kuzma
, chef de chœur

Johann Sebastian Bach,
Oratorio de Noël BWV 248 : cantates I, II et III

« Réjouissez-vous, exultez, louez ce jour! » Ainsi se font entendre, au milieu d’éclatantes fanfares, les premiers mots d’une des œuvres chorales les plus joyeuses qui soient. Écrite pour le jour de Noël, il s’agit de la première des six cantates qui constituent l’Oratorio de Noël BWV 248 de Bach. Entendues chacune entre la Nativité et l’Épiphanie, celles-ci présentent, en quelque sorte comme un feuilleton, la succession des événements qui marquant ce temps de fête par excellence.

Par son ampleur et sa profondeur d’expression, l’œuvre exige beaucoup tant des interprètes que des auditeurs (le festival propose à deux reprises les trois premières cantates qui constituent cet immense oratorio). L’impression qui s’en dégage est celle d’une foi ardente, pleine de confiance, presque naïve, rendue par les moyens chers au Baroque : les tonnantes trompettes et timbales pour l’arrivée de Jésus; les flûtes et les hautbois d’amour et da caccia aux couleurs pastorales dans la Sinfonia qui ouvre la deuxième cantate en évoquant la visite des bergers à la crèche; ou l’exquise instrumentation de l’aria d’alto « Schlafe, mein Liebster » (Dors mon chéri) de la même cantate. Alors que dans l’esprit de la danse, le choeur qui ouvre et termine la troisième cantate célèbre le Roi du Ciel, partout le recueillement s’exprime au moyen de chorals profonds et apaisants.

Après une première année couronnée de succès comme directeur artistique de l’OSM, Kent Nagano dirige le choeur et l’orchestre ainsi qu’une phalange de chanteurs de premier plan : le distingué ténor germano-canadien Michael Schade, dans le rôle de l’Évangéliste (qui raconte l’histoire bien connue), la jeune soprano allemande spécialiste de Bach, Sybylla Rubens, l’excellente mezzo-soprano Doris Soffel et le jeune et talentueux baryton Detlef Roth.

Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Coût des billets : à partir de 22,50 $

Informations et réservations : 514-842-9951 ou osm.ca