Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

EN MAGASIN LE MARDI 17 OCTOBRE 2006

Orchestre symphonique de Montréal
Alain Lefèvre, piano
Mathias Bamert, chef d’orchestre

Première mondiale :
Rhapsodie romantique d’André Mathieu

ANALEKTA est fière de présenter Rhapsodies, le tout nouvel enregistrement de l’Orchestre symphonique de Montréal et du pianiste Alain Lefèvre, qui met en lumière trois rhapsodies pour piano et orchestre. On y retrouve notamment la première mondiale sur disque de la Rhapsodie romantique d’André Mathieu, œuvre créée par Alain Lefèvre et l’Orchestre symphonique de Montréal le 4 avril 2006 devant
une salle comble.

Né le 18 février 1929 d’un père compositeur et d’une mère violoniste, André Mathieu révèle très tôt un talent exceptionnel pour le piano et la composition et donne bientôt des récitals à Montréal, à Paris et à New York. Quand il entend André Mathieu adolescent, Rachmaninov prend le jeune prodige sous son aile et voit en lui son successeur. « Si le mot génie a un sens, c’est ici que nous pourrons le déchiffrer », n’hésite pas à écrire le critique Émile Vuillermoz. Malheureusement, dès la fin des années 1940, la carrière de Mathieu décline. Ostracisé par les milieux musical et politique, il continue de composer, mais dans l’indifférence générale. Il doit vivre d’expédients, participe à des « pianothons » interminables, se réfugie dans l’alcool et meurt très jeune dans une grande pauvreté.

Œuvre écrite en 1958, révisée dix ans plus tard (quelques semaines avant la mort du compositeur) la Rhapsodie romantique est dédiée à Marie-Ange Mathieu, sa veuve.
« Je ressens une grande émotion quand je pense que Mathieu sera enfin joué à Montréal, par l’OSM, dans une série du soir, à guichets fermés, pour un public qui découvrira une œuvre qui n’a jamais été interprétée », affirmait Alain Lefèvre, quelques semaines avant la création de l’oeuvre réorchestrée par Gilles Bellemare. Le pianiste s’efforce depuis plusieurs années de réhabiliter la mémoire de ce
« héros » et de le faire connaître au plus grand nombre. Le pianiste a déjà enregistré, sous étiquette ANALEKTA, le Concerto de Québec (AN 2 9814) enregistrement qui s’est mérité un Classical Internet Award dans la catégorie
« Découvertes » (ClassicsTodayFrance.com) et un Félix pour le « Meilleur album classique de l’année » (ADISQ), et un ensemble de pièces brèves pour piano paru sous le titre Hommage à André Mathieu (AN 2 9275).

Il y a à peine deux semaines, Alain Lefèvre a connu un succès triomphal avec la première américaine de la Rhapsodie romantique d’André Mathieu avec le Tucson Symphony, en Arizona, sous la direction de George Hanson. En novembre 2006, après une tournée en Chine où il a ouvert les saisons du China Philharmonic Orchestra et du Guangzhou Symphony Orchestra de Londres. Il sera aussi sous peu l’invité de Matthias Bamert à Kuala Lumpur, avec le Malaysian Philharmonic Orchestra.

En plus de la Rhapsodie romantique d’André Mathieu, l’enregistrrement compernd deux des rhapsodies les plus aimées du répertoire, Rhapsodie in Blue de Gershwin et la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Rachmaninov. Alliant verve rythmique et orchestration exemplaire, cette dernière, une série de 24 variations tantôt virtuoses ou lyriques, est certainement l’une des plus accomplies du compositeur russe. Rhapsody in Blue « une sorte de kaléidoscope musical de l’Amérique » selon Gershwin, devrait propulser d’emblée le compositeur au rang de célébrité internationale et reste l’une des oeuvres concertantes les plus aimées du répertoire.

Ce disque s’ajoute à près de 90 enregistrements réalisés par l’Orchestre symphonique de Montréal pour lesquels il a reçu 47 prix dont 24 prix internationaux, devenant ainsi, en décembre 1984, le premier ensemble classique canadien à se voir décerner un Disque de Platine pour des ventes au Canada, de plus 100 000 copies du Boléro de Ravel. L’Orchestre est placé ici sous la direction du chef suisse Matthias Bamert, chef principal et conseiller artistique de l’Orchestre philarmonique de Malaisie, chef principal du West Australian Symphony Orchestra et chef invité du Royal Philarmonic.

C’est avec beaucoup de fierté qu’Espace musique s’est associée à Analekta pour le lancement de Rhapsodies. Depuis déjà une semaine, la radio musicale de Radio-Canada offre en primeur sur les ondes des extraits du disque, dont ceux d’André Mathieu, dans le but de faire connaître à tous ses auditeurs « l’un des plus grands compositeurs canadiens du 20e siècle ». Tous les dimanches à 10 h, les mélomanes peuvent également retrouver avec plaisir le pianiste et compositeur Alain Lefèvre dans le cadre de son émission classique sur les ondes d’Espace musique (100,7 FM à Montréal).