Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le lundi 24 septembre, 19 h 30


L’ORCHESTRE DE CHAMBRE McGILL
AU RYTHME LATIN!
SOLISTE INVITÉ : ALVARO PIERRI,
VIRTUOSE DE LA GUITARE

PREMIÈRE PRÉSENTATION DANS SA 68e SAISON

L’Orchestre de chambre McGill, sous la direction de son directeur artistique Boris Brott, lance la 68e saison de son histoire de grandes présentations musicales en nous offrant une brochette de célèbres compositeurs « latins », interprétés par le guitariste de renommée mondiale Alvaro Pierri, le lundi 24 septembre 2007 à 19 h 30

« Nous poursuivons avec enthousiasme notre essor de présentations artistiques d’excellence, en vous offrant des performances encore plus excitantes et attachantes, assurées par les grands talents et le dévouement de nos musiciens de calibre international ainsi que par l’inspiration de nos solistes mondialement reconnus », nous dit à l’orée de la saison qui s’amorce le directeur artistique de l’ensemble, Boris Brott.

Le guitariste virtuose de réputation internationale Alvaro Pierri est un personnage musical fascinant dont l’art ne cesse d’enrichir l’univers de la guitare classique. Ses interprétations magistrales, son subtil phrasé et son incomparable palette musicale font de ses concerts des événements inoubliables.

Le début américain de Pierri dans la ville de New York a recueilli des critiques dithyrambiques : « M. Pierri nous a révélé une maturité artistique qu’on ne rencontre pas souvent » […] « Comparable à des artistes de la trempe des Segovia, Bream, Williams » […] « Brillant, sensible, polyvalent, époustouflant » (The New York Times & Continental Reviews).

Les œuvres suivantes, ainsi que certaines pièces que M. Pierri jouera en solo et qu’il présentera lui-même à partir de la scène, seront au programme de cette soirée.

Antonio Vivaldi – Concerto pour guitare et cordes en ré, RV 93

Oeuvre redécouverte durant les années 1920, cette pièce est rapidement devenue l’une des plus hautement appréciées autant par le public que par les interprètes eux-mêmes. D’une vivacité virtuose, elle recèle en outre dans son mouvement Largo — d’une beauté à couper le souffle — l’un des thèmes les plus mémorables de Vivaldi.

Juan Crisostomo Arriaga – Symphonie en ré majeur

Arriaga, qui fut un enfant prodige, mourut dix jours avant son vingtième anniversaire de naissance. Il était connu comme étant « le Mozart espagnol ». Sa Symphonie en ré majeur est sa création capitale. Tout au long de cette œuvre envoûtante, par ses échanges entre les modes majeurs et mineurs, dans son deuxième mouvement de nature pastorale et jusqu’à sa conclusion résolument affirmative, on peut deviner les influences de Haydn, de Beethoven et de Schubert.

Joaquin Rodrigo – Concierto de Aranjuez

Cette composition consiste en une des œuvres de concert les plus célébrées du vingtième siècle. Le fameux Adagio fait entendre une mélopée qui est peut-être la mélodie la plus reconnue de toute la musique occidentale. La guitare et le cor anglais s’échangent tour à tour ce thème hantant, avant qu’il ne soit repris par l’orchestre au complet, qui tisse de façon impressionniste des fanfares éloignées mêlées à un contrepoint d’allure baroque, évoquant délicatement l’ambiance d’une époque révolue.

À la Salle Pollack
555 rue Sherbrooke ouest
Montréal

Les billets sont aux prix de 38 $, 30 $, 25 $, 10 $/étudiants

Billetterie OCM : 514 487 5190 ou www.ocm-mco.org

www.ocm-mco.org