Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

UNE OUVERTURE MAGISTRALE
POUR LANCER LA 75E SAISON!

Kent Nagano dirige
la Symphonie « des Mille » de Mahler :
répétition générale ouverte au public

Zubin Mehta à la basilique Notre-Dame

Joshua Bell dans The Red Violin Concerto de Corigliano

Hommage aux légendes du piano jazz

Placée sous le signe du rassemblement et des festivités, la 75e saison de l’Orchestre symphonique de Montréal s’amorce par la grandiose Symphonie « des Mille » de Gustav Mahler, sous la direction de Kent Nagano, les 9 et 10 septembre. Plus de 400 artistes interpréteront cette œuvre mettant en vedette, outre les musiciens de l’Orchestre, deux chœurs mixtes, un chœur de garçons, un de filles, huit solistes et un groupe de cuivres en coulisses. « Imaginez que l’univers se mette à chanter et à bruire. Ce ne sont plus des voix humaines, mais des planètes et des soleils qui tournent. » (Mahler) Le public est également invité à assister à la répétition générale qui se tiendra le 8 septembre à 19 h.

Le 17 septembre, Zubin Mehta, directeur musical émérite de l’OSM, retrouve les musiciens et le public montréalais dans un concert hors-série exceptionnel. Cet événement unique sera présenté dans la somptueuse Basilique Notre-Dame, un lieu qui se prête admirablement à un programme français regroupant Et exspecto resurrectionem mortuorum, œuvre à la puissante charge émotive du compositeur Olivier Messiaen, dont on souligne en 2008 le 100e anniversaire de naissance, et la lumineuse Symphonie no 3, « avec orgue » de Camille Saint-Saëns, l’une des œuvres-phare du répertoire symphonique français.

Les 29 et 30 septembre, le remarquable violoniste Joshua Bell, récompensé d’un Grammy, interprètera en première montréalaise The Red Violin Concerto du compositeur américain John Corigliano, récipiendaire d’un Oscar en 1999 pour la trame sonore du film Le Violon rouge. Le concerto se veut prolongement de la trame sonore et reprend certains des thèmes les plus mémorables de la partition originale. Ce programme sera placé sous la direction de Jacques Lacombe, premier chef invité de l’OSM de 2002 à 2006.
Le jazzman David Benoit, les chanteurs Ranee Lee et Michael Dozier proposent de plus un hommage au piano jazz tandis que les flûtistes Timothy Hutchins et Carolyn Christie interpréteront un Concerto pour deux flûtes de Telemann.

Informations et réservations : 514-842-9951 ou www.osm.ca

LES CONCERTS DE SEPTEMBRE

Les 9 et 10 septembre à 20 h(Salle Wilfrid-Pelletier) Les Grands Concerts / Soirée d’ouverture : Nagano et la Symphonie des Mille lancent la 75e saison de l’OSM! Kent Nagano, chef d’orchestre; Jennifer Wilson, Aline Kutan, Mihoko Fujimura, Susan Platts, Simon O’Neil, Sergei Leiferkus, Reinhard Hagen, Chœur de l’OSM.

Répétition générale publique : le 8 septembre à 19 h.

Le 17 septembre à 19 h 30 (Basilique Notre-Dame) Concert hors-série : Zubin Mehta à la Basilique Notre-Dame. Zubin Mehta, chef d’orchestre.

Le 23 septembre à 20 h (Salle Wilfrid-Pelletier) Les Évasions classiques Air Canada : Jazz en trois temps, hommage aux légendes du piano jazz. Jean-François Rivest, chef d’orchestre; David Benoit, piano; Michael Dozier, chanteur jazz; Ranee Lee, chanteuse jazz.

Le 24 septembre à 10 h 30 (Salle Wilfrid-Pelletier) Les Matins symphoniques : Tchaïkovski le bien-aimé. Marc David, chef d’orchestre; Timothy Hutchins, flûte solo de l’OSM; Carolyn Christie, deuxième flûte de l’OSM.

Les 30 septembre et 1er octobre à 20 h (Salle Wilfrid-Pelletier) Les Grands Concerts : Joshua Bell et Le Violon rouge. Jacques Lacombe, chef d’orchestre; Joshua Bell, violon.

Informations sur les concerts du mois

Soirée d’ouverture
Les Grands Concerts
Nagano et la Symphonie des Mille lancent la 75e saison de l’OSM!

Mahler aimait à dire qu’une symphonie devait être « comme le monde : elle doit tout embrasser ». La Symphonie no 8, « des Mille », en reconnaissance des effectifs déployés lors de la première en 1910, a été écrite par Mahler pour deux chœurs mixtes, un chœur de garçons, un chœur de filles, huit solistes, une section supplémentaire de cuivres positionnée en coulisses et un orchestre gigantesque! Dès sa création, à laquelle assistèrent de nombreuses personnalités, elle devait remporter un vif succès, qui ne s’est jamais démenti depuis.
Elle se divise en deux grandes parties. La première reprend un arrangement d’un hymne latin médiéval et est presque exclusivement vocale, l’hymne étant chanté principalement par les chœurs. La seconde est fondée sur un extrait de la scène finale du Faust de Goethe et est parfois considérée, à cause des nombreuses interventions des chanteurs solistes, plus comme une cantate que comme une symphonie. Le gigantesque finale de la symphonie est décrit par Mahler en ces termes : « Essayez d’imaginer l’univers tout entier commençant à tonner et à résonner. »

L’œuvre sera dirigée par Kent Nagano, directeur musical de l’OSM. Colossale et somptueuse, porteuse d’un message d’espoir, particulièrement visionnaire, on ne pouvait rêver d’une œuvre plus appropriée pour donner le coup d’envoi à la 75e saison de l’OSM ! La symphonie avait également marqué le 50e anniversaire de l’OSM en 1984, alors que l’OSM la jouait au Forum de Montréal.

Les Grands Concerts
Les 9 et 10 septembre à 20h
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

GÉNÉRALE PUBLIQUE LE 8 SEPTEMBRE À 19 H

Kent Nagano, chef d’orchestre
Jennifer Wilson, Magna Peccatrix
Janice Chandler-Eteme, Soprano, Una Poenitentium
Aline Kutan, Mater Gloriosa
Mihoko Fujimura, Mulier Samaritana
Susan Platts, Maria Aegyptiaca
Simon O’Neill, Doctor Marianus
Sergei Leiferkus, Pater Ecstaticus
Reinhard Hagen, Pater Profundus
Chœur de l’OSM

Gustav Mahler, Symphonie n° 8, « des Mille »

Billets à partir de 24,75 $
Informations et réservations : 514-842-9951 ou www.osm.ca

Concert hors-série:
Zubin Mehta à la basilique Notre-Dame

Les musiciens de l’OSM et le public montréalais auront le plaisir de retrouver Zubin Mehta, directeur musical de l’OSM de 1961 à 1967, lors de ce concert qui s’inscrit dans les festivités entourant la 75e saison de l’Orchestre. Chef d’orchestre à la réputation stellaire, il a été titulaire du New York Philharmonic de 1978 à 1991, directeur musical de l’Opéra d’état de Bavière de 1998 à 2006 et est premier chef du Teatro del Maggio Musicale Fiorentino depuis 1985.

Il dirige cette fois Et exspecto resurrectionem mortuorum d’Olivier Messiaen, œuvre composée en 1964 suite à une commande d’André Malraux, alors ministre de la Culture, afin d’honorer les morts des deux guerres mondiales. «Je l’ai conçue pour être jouée dans une église, en supposant la résonance, l’aura et même les rebondissements de sons que l’on peut obtenir dans un tel lieu », expliquait le compositeur. Particulièrement grandiose, l’œuvre mise sur les notions de son-couleur et d’espace, la couleur s’exprimant par un effectif orchestral atypique (bois, cuivres et percussions métalliques), l’espace par la variété des registres et un travail sur la résonance et le silence.

La Symphonie no 3, « avec orgue » de Camille Saint-Saëns, quant à elle, se veut un classique du répertoire orchestral français. Elle est dédiée à Liszt qui écrivit un grand nombre d’œuvres pour orgue afin d’affirmer au soir de sa vie sa foi en Dieu, ce qui le rapproche de Messiaen à plus d’un titre. Saint-Saëns y fond admirablement les couleurs du piano à celles de l’orchestre (comme le fera Messiaen dans sa Turangalîlâ-Symphonie) et utilise l’orgue dans un registre tantôt intime et tantôt éclatant.

Concert hors-série
Le 17 septembre à 19 h 30
Basilique Notre-Dame

Zubin Mehta, chef d’orchestre

Olivier Messiaen, Et exspecto resurrectionem mortuorum
Camille Saint-Saëns, Symphonie no 3, « Orgue »

Billets à partir de 22,50 $
Informations et réservations : 514-842-9951 ou www.osm.ca

Commanditaires : Air Canada et la Fondation J.A. DeSève

Les Évasions classiques Air Canada:
Jazz en trois temps : hommage aux légendes du piano jazz

Nominé à cinq reprises pour un Grammy pour son extraordinaire contribution au jazz contemporain, David Benoit est l’un des pianistes jazz les plus salués des dernières décennies. Compositeur de la trame sonore de plusieurs films et émissions télévisées dont de nombreuses émissions spéciales de Peanuts, il cite comme influences la musique d’Henry Mancini, John Berry, Bill Evans et Oscar Peterson. Dans un deuxième temps, il sera rejoint sur scène par Michael Dozier, chanteur jazz qui participait au Esquire Show-Bar La Revue au Théâtre Corona cet été et Ranee Lee, l’une des chanteuses jazz les plus populaires au Canada dans certains des standards les plus mémorables du piano jazz.

Jean-François Rivest, chef en résidence de l’OSM, dirigera également l’OSM dans les Danses symphoniques de West Side Story, célèbre comédie musicale de Leonard Bernstein et des extraits de Porgy and Bess de George Gershwin, synthèse novatrice entre les techniques orchestrales européennes, le jazz américain et la musique populaire.

Les Évasions classiques Air Canada
Le 23 septembre à 20 h
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Jean-François Rivest, chef d’orchestre
David Benoit, piano
Michael Dozier, chanteur jazz
Ranee Lee, chanteuse jazz

Leonard Bernstein, West Side Story, danses symphoniques
George Gershwin, Porgy and Bess, extraits
Oeuvres de Bill Evans, Oscar Peterson, Herbie Hancock, Dave Brubeck, David Benoit.

Billets à partir de 24,75 $
Informations et réservations : 514-842-9951 ou www.osm.ca

Commanditaires : Air Canada et la Fondation JA de Sève

Les Matins symphoniques :
Tchaïkovski le bien-aimé

Directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Longueuil et chef attitré de l’Orchestre symphonique de Terre-Neuve, Marc David est grandement sollicité comme chef invité, tant au Canada, aux États-Unis, au Mexique qu’en Europe. Il dirige ici l’OSM dans la Symphonie no 5 de Piotr Ilitch Tchaïkovski, l’une des plus populaires du répertoire. Placée sous le signe du destin, le compositeur y oscille entre la « soumission totale » et les doutes, plaintes et reproches envers le destin. Un seul thème se métamorphose à travers les quatre mouvements de l’œuvre.
Timothy Hutchins et Carolyn Christie, respectivement flûte solo de l’OSM et deuxième flûte, interpréteront quant à eux le Concerto pour deux flûtes en mi mineur de Georg Philipp Telemann, compositeur particulièrement prolifique et contemporain de Bach. Ces pages enlevées offrent une rare occasion d’entendre un concerto pour deux flûtes.
En ouverture de programme, la « fantaisie symphonique » de Pierre Mercure, Kaléidoscope, devenue depuis sa création en 1948 l’une des œuvres canadiennes les plus fréquemment exécutées.

Les Matins symphoniques
Le 24 septembre à 10 h 30
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Marc David, chef d’orchestre
Timothy Hutchins, flûte solo de l’OSM
Carolyn Christie, deuxième flûte de l’OSM

Pierre Mercure, Kaléidoscope
Georg Philipp Telemann, Concerto pour deux flûtes en mi mineur
Piotr Ilitch Tchaïkovski, Symphonie n° 5

Billets à partir de 24,75 $
Informations et réservations : 514-842-9951 ou www.osm.ca

Commanditaire : La fondation imperiale Esso

Les Grands Concerts:
Joshua Bell et Le Violon rouge

Le violoniste Joshua Bell, récipiendaire d’un Grammy et du convoité Avery Fisher Prize, salué autant par la critique qu’adulé par le public, retrouve l’OSM dans The Red Violin Concerto de John Corigliano. L’œuvre, en quatre mouvements, dédiée à la mémoire du père du compositeur, premier violon solo du New York Philharmonic pendant près d’un quart de siècle, se veut prolongement de la trame sonore du film Le Violon rouge, pour laquelle il s’est mérité l’Oscar de la meilleure musique de film en 1999. Le compositeur en avait d’abord tirée une Chaconne, pièce de concert interprétée sur disque par Joshua Bell, mais souhaitait pouvoir offrir au violon un concerto passionné et romantique. L’œuvre a été créée et enregistrée par Joshua Bell l’année dernière avec le Baltimore Symphony Orchestra mais est présentée pour la première fois à Montréal.
Jacques Lacombe, premier chef invité de l’OSM de 2002 à 2006, dont la carrière a été saluée en 2005 par le Prix Opus « Rayonnement à l’étranger », retrouve également les musiciens de l’Orchestre dans le Concerto pour orchestre de Béla Bartók, l’une des œuvres orchestrales les plus remarquables du XXe siècle. Selon le compositeur lui-même, les cinq mouvements du Concert assurent « une transition graduelle de l’austérité du premier mouvement (…) vers l’affirmation vitale du dernier ». En ouverture de programme, Ramon Humet, Prix Olivier-Messiaen de la première édition du Prix international de composition de l’OSM, nous offre une création, Escenas de viento.

Les Grands Concerts
Les 30 septembre et 1er octobre à 20 h
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Jacques Lacombe, chef d’orchestre
Joshua Bell, violon

Ramon Humet, Escenas de viento, première mondiale, commande de l’OSM
John Corigliano, The Red Violin Concerto
Béla Bartók, Concerto pour orchestre

Billets à partir de 24,75 $
Informations et réservations : 514-842-9951 ou www.osm.ca

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par Hydro-Québec
en collaboration avec la Banque Nationale