Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Le dimanche 18 février, 19 h 30

Soirée hors-conte : Simon Gauthier en phase maniaque

Les Dimanches du conte

Une fois par année, Les Dimanches du conte laissent un artiste nous concocter une grande fricassée des arts de l’oralité, un cabaret de paroles déjantées et désaxées. Sur fond de musiques atypiques, on lui permet de juxtaposer les genres de manière à ce que Les Dimanches du conte s’ouvrent à d’autres formes d’oralité.

Cette saison, la poésie, la chanson, le conte et la danse seront au rendez-vous avec notre créature bipolaire préférée : Simon Gauthier. Libéré du lithium, de l’anti-psychotique et des stabilisateurs d’humeur de toutes sortes, c’est au pic de sa phase maniaque qu’on nous le présente. Doué d’une vélocité verbale à même de suivre la vitesse fulgurante de sa pensée, ce génie polyglotte à la gestuelle obsessionnelle compulsive épuiserait le plus hyperactif des enfants du nouveau millénaire. Armé de sa scie musicale, de ses verres polyphonique et de ses multiples chambres à écho, Simon Gauthier arrache tout sur son passage, tel un ouragan en Nouvelle-Orléans.

Ce que les médias en ont dit

«Il prend la salle d’assaut et la rive à son récit. […] Simon Gauthier, un conteur plus grand que nature.» -Anne-Marie Cloutier, La Presse, 22 mai 2004

«Il sait tantôt être tendre, tantôt cynique, il rit, il crie, il saute, il chante, il danse ; tous les sentiments passent au travers de ses personnages.» -Serge Carpentier, La Voix du Nord (France), 9 mars 2004

«Lorsqu’il joue sur les silences, on entendrait une mouche voler tant les gens sont anxieux de connaître la suite du récit. […] Visiblement à l’aise sur les planches, il sait jouer les comédiens pour bien camper ses personnages, avec des mimiques adroites et des intonations variées.» – Nicolas Houle, Le Soleil, 16 octobre 2003

«Simon Gauthier nous transporte par la voix mais aussi par ses expressions, ses mimiques, ses déhanchement ; c’est tout son corps qui participe au voyage initiatique au pays du grand nord. […] Un conteur québécois génial qui a enthousiasmé le public.» – Journal de Dinan (France), décembre 2001

«Monté sur ressort, il dispose d’une énergie qui remplacerait allègrement n’importe quelle centrale nucléaire !» – Le Petit Bleu (France), décembre 2000

«L’acteur passe des instants de délire à des phases nostalgiques, voire poétiques, ou à des silences qui en disent long, sachant entretenir un zeste de suspense.» –
Le Journal de la Haute-Marne (France), novembre 2000

«Quel con a inventé la télévision ?!…» – Un spectateur (France)

Les Dimanches du conte sont animés par Jean-Marc Massie et présentés par les Productions du Diable vert.

Au Sergent Recruteur
4801 rue St-Laurent
514. 287 1412

Resto-bar, le Sergent Recruteur offre une impressionnante variété de bières et de pizzas maison.

10$ contribution volontaire suggérée

Les meilleurs moments des Dimanches du conte sont radiodiffusés sur les ondes de CIBL 101,5 FM à l’émission « Aux portes du conte », chaque mardi, à 19h.