Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Soirée hommage à Tchaïkovsky

avec l’Ensemble Sinfonia de Montréal 

L’Ensemble Sinfonia de Montréal et son chef Louis Lavigueur ont le plaisir de vous inviter à une soirée hommage à Piotr Ilitch Tchaïkovsky. Le concert se tiendra le samedi 3 juin 2017 à 19 h 30, à la salle Pollack de L’Université McGill. Au programme, l’Ouverture Fantaisie Roméo et Juliette, le Concerto pour piano n°1 interprété par le lauréat 2016 de la classe Concerto-provincial du Festival et Concours de musique classique de Lanaudière, Kerry Waller et la Symphonie n°2.

Piotr Ilitch Tchaïkovsky (1840-1893) : Compositeur éclectique, Tchaïkovsky incarne la figure dominante du romantisme russe du dix-neuvième siècle dans toute sa vitalité populaire et généreuse et sa profonde sincérité.

Roméo et Juliette, Ouverture Fantaisie.  Cette pièce fut composée en 1869, puis révisée, avec une version finale de 1880, celle jouée de nos jours. L’ouverture possède deux grands thèmes musicaux : d’une part la discorde et la haine opposant les Capulet aux Montaigu (thème principal) et d’autre part l’amour (thème secondaire). Ces deux mélodies sont ponctuées par le thème de la mort. Le thème de l’amour est subdivisé en deux parties: la première représente Roméo qui symbolise la passion et le second Juliette qui symbolise la tendresse.

Concerto pour piano n° 1 en si bémol mineur, op. 23. Ce concerto était initialement dédié à Nikolaï Rubinstein. Mais celui-ci jugeant la partition mauvaise, le compositeur changea la dédicace au profit de Hans von Bülow grâce à qui le concerto acquit rapidement l’immense réputation qui l’accompagne encore aujourd’hui. De son côté, Rubinstein fut forcé de reconnaître la valeur de la partition, et en devint d’ailleurs l’un des meilleurs interprètes et ce concerto fut l’une de ses œuvres préférées, sa pièce maîtresse.

Avec Kerry Waller, piano. Originaire d’Alberta, Kerry Waller a commencé ses études en piano à l’âge de cinq ans. Il est gagnant de plusieurs concours, qui l’ont mené à des performances avec l’Orchestre Symphonique de l’Université de l’Alberta, ainsi qu’avec l’Orchestre Symphonique de Québec. Kerry finit présentement ses études de baccalauréat en piano avec Paul Stewart à l’Université de Montréal et est récipiendaire de la bourse 2016/2017 « Developing Artists Classical Piano » de la fondation Hnatyshyn.

Symphonie no 2 en ut mineur, op. 17, dite « Petite Russie ». Le surnom de cette symphonie était celui que l’on donnait affectueusement à l’Ukraine à l’époque, ce qui est approprié car l’œuvre inclut plusieurs airs folkloriques ukrainiens. Tchaïkovsky avait d’ailleurs commencé à y travailler alors qu’il séjournait dans ce pays. Composée en 1872, puis révisée en 1880, et moins connue que d’autres symphonies de Tchaïkovsky, elle fut cependant très bien accueillie dès sa création.

Un critique de Moscou de l’époque disait: «Il y a longtemps que j’ai entendu une œuvre avec un si puissant développement thématique d’idées et avec des contrastes si bien inspirés»

Samedi 3 Juin 19h30

Salle Pollack, Université McGill,555, rue Sherbrooke Ouest, Métro McGill Prévente : 25$ adultes / 20$ 65 ans + / 15$ étudiants  À la porte : 30$ adulte et 65 ans + / 20$ étudiants / Gratuit enfants de 12 ans et moins  www.ensemblesinfonia.com