Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Deux soirs seulement
Les 1er et 2 février 2010, 20 h

Starmania
versus
Notre-Dame de Paris

La rencontre des plus grandes chansons

Billets déjà en vente
Les 1er et 2 février prochains, dans le cadre de la nouvelle série Desjardins Les Grands Québécois, l’OSM présente Starmania vs Notre-Dame de Paris à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts. Ce spectacle, mis en scène par Daniel Roussel sera entièrement consacré aux grandes chansons de Starmania et de Notre-Dame de Paris ; monuments populaires incontournables écrits par Luc Plamondon sur des musiques de Michel Berger et de Richard Cocciante. Les chansons seront interprétées par quelques-unes des plus belles voix d’opéra du Québec dont Marc Hervieux, Marie-Josée Lord, Lyne Fortin, Étienne Dupuis ainsi que Raphaëlle Paquette et Dominique Côté; ceux-là même qui ont créé à l’OSM la version concert de Starmania en 2004. Les musiciens de l’OSM seront placés sous la direction de Simon Leclerc à qui nous devons les arrangements symphoniques de Starmania et Notre-Dame de Paris.

Starmania vs Notre-Dame de Paris

Les plus grandes chansons de Starmania et Notre-Dame de Paris seront présentées en version concert. Tous les musiciens de l’OSM seront sur scène avec les chanteurs pour une mise en valeur des mots, de la musique et de la voix enveloppés d’éclairages et de projections. Le metteur en scène Daniel Roussel explique que la rencontre de ces deux grandes œuvres donnera naissance non pas à une opposition mais à des croisements surprenants et inattendus.

Un retour à l’OSM

En novembre 2004, pour fêter les 25 ans de cette œuvre célèbre, l’OSM, en collaboration avec Luc Plamondon, réalise le rêve de Michel Berger : voir Starmania interprété par de grandes voix lyriques accompagnées d’un orchestre symphonique.

Rappelons que, depuis sa création à Paris en 1979, l’opéra-rock
Starmania
a été joué à travers le monde et a fait l’objet de multiples adaptations, tant en anglais qu’en français. Le scénario de Starmania raconte la lutte de deux jeunes amants contre les méfaits du vedettariat. L’action se déroule à Monopolis, cité imaginaire où s’affrontent le bien et le mal. Plusieurs chansons, dont La Complainte de la serveuse automate, Le Monde est stone et Le Blues du businessman, sont devenues des classiques.

Le drame musical Notre-Dame de Paris a aussi été présenté à de nombreuses reprises à Montréal, notamment en novembre 2001, alors que l’OSM interprétait, dans le cadre des Week-ends Pop de l’OSM, Les grandes chansons de Notre-Dame de Paris en version symphonique.

La première de Notre-Dame de Paris, inspiré du roman de Victor Hugo et créé par l’auteur Luc Plamondon et le compositeur Richard Cocciante, a été présentée en septembre 1998 à Paris. Par la suite, la production a été vue dans plusieurs villes de France, en Belgique, en Suisse, au Québec, aux États-Unis, en Angleterre, en Italie, en Espagne, en Russie, en Chine et en Corée du Sud. L’histoire nous transporte à Paris en 1482 alors que bohémiens s’installent dan la ville. Utilisant le pouvoir de l’Église, l’archevêque de la cathédrale Notre-Dame convainc Phœbus, un jeune chevalier à la tête des archers du roi, d’expulser les bohémiens. Mais parmi ces sans-papiers, se trouvait une jeune femme dont Phœbus tomberait amoureux : Esmeralda…

Chef d’orchestre: Simon Leclerc

Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des arts

Billets à partir de 25$
Renseignements et réservations : 514 842-9951 ou www.osm.ca

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par Hydro-Québec.