Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Les 28, 30 et 31 janvier 2009 à 19 h 30

Opéra McGill présente
The Rape of Lucretia de Benjamin Britten

La production sera sous-titrée en français et en anglais.

Cette production comprend 15 chanteurs ainsi que l’Orchestre symphonique de McGill, sous la direction de Julian Wachner. Les décors sont assurés par Vincent Lefèvre. Patrick Hansen, directeur des études d’opéra de McGill, est le metteur en scène.

The Rape of Lucretia est un opéra en deux actes dont le rôle principal a été taillé sur mesure pour l’extraordinaire contralto, Kathleen Ferrier, qui l’a interprété en 1946. Le livret anglais de Ronald Duncan s’inspire de la pièce Le Viol de Lucrèce d’André Obey. Il s’agit de la première œuvre où Britten fait mention de son « opéra de chambre » et les textures simplifiées de l’orchestre à 13 instruments, où le récitatif est accompagné par le piano, servent à renforcer la vision du compositeur.

Résumé de l’intrigue

L’action se déroule à Rome, vers 510 avant J.-C, alors que les Étrusques sont les maîtres de Rome et dans un camp à l’extérieur de la ville, les généraux romains Junius et Collatinus se divertissent en compagnie de Tarquinius, prince étrusque. Collatinus affirme que sa femme Lucrèce est tout à fait fidèle, une exception au sein de cette société décadente. Jaloux, Junius demande à Tarquinius de mettre cette fidélité à l’épreuve et le fier Étrusque se rend à la maison de Lucrèce. Puisque Lucrèce ne cède pas à ses avances, il la viole. Elle raconte ensuite son viol à son mari. Ce dernier tente de la consoler, mais elle se suicide.

Une présentation de l’École de musique Schulich de l’Université McGill

Salle Pollack
555, rue Sherbrooke Ouest
Montréal

Billets en vente au guichet de la salle Pollack au prix de 27 $ et de 22 $ (étudiants et aînés), du lundi au vendredi, de 12 h à 18 h et une heure avant chaque représentation. Information et guichet : 514-398-4547. Les billets sont également en vente sur le réseau www.admission.com