Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Dernières représentations aujourd’hui, à 17h00 et à 20h00

The room, une pièce sans paroles, présentée dans le cadre du Festival de Théâtre des Amériques

Concept, mise en scène, jeu, direction photo et montage vidéo : Amal El Kenawy
Musique : Thomas Jeker
Assistance à la mise en scène : Abdel Ghany El Kenawy
Production : Young arab theater fund, Le Caire.

Chambre d’écho, chambre noire, camera oscura, la chambre de la plasticienne et vidéaste égyptienne Amal El Kenawy permet aux images les plus intimes et les plus poétiques de prendre forme et réalité. Une robe de mariée que l’on coud. Un cœur palpitant qui subit les assauts de l’aiguille et se pare de fleurs blanches. Oui, le mariage est un attachement. Troublante correspondance entre la femme seule en scène et l’image projetée, entre la situation réelle et sa perception. Ainsi, sous le voile de la mariée, l’altération d’une identité qui se dissout dans le renoncement. Réflexion sur le corps assujetti et sur la graduelle dissolution de soi dans les liens du mariage, cette œuvre qui mêle théâtre et vidéo lie notre regard à un Orient dévoilé.

La moitié de la scène est occupée par une femme qui coud sa robe de mariée, l’autre moitié par un écran où l’on voit se succéder les pensées de la promise.

Des pensées qui représentent tout ce qu’il a de joli dans le mariage : les perles, les fleurs, la dentelle, mais aussi ce qu’il y a d’agressant : le cœur blessé, le lit d’où surgissent de partout des pénis (stylisés) et finalement les liens qui clouent la mariée sur place.

Je n’aime pas particulièrement voir l’utilisation de la chair morte pour illustrer un propos. Le cœur qui bat, artificiellement je le concède, mais qu’on pique à coups d’aiguille, de ciseaux, m’agresse. Par contre, la musique colle très bien au propos en suivant le rythme cardiaque.

Somme toute, une vision du mariage bien différente de la mienne mais qui n’en demeure certainement pas moins la réalité pour de nombreuses femmes.

Au Théâtre Prospero
1371, rue Ontario est, métro Beaudry
entre Panet et Plessis
Billetterie: 526-6582

1/2

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément