Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Dix premières mondiales au Festival des Films du Monde de Montréal :
six courts métrages, trois longs métrages documentaires
et une fiction alternative

L’Office national du film du Canada est fier d’annoncer que dix de ses films ont été sélectionnés par le 31e Festival des Films du Monde de Montréal qui se tiendra du 23 août au 3 septembre. De plus, l’ONF remettra pour la 21e année de suite le prix Norman-McLaren au Festival du film étudiant canadien qui se déroule en marge du FFM.

Diversifiés de par les sujets traités, la forme et la durée, ces dix films sombres et inquiétants ou inspirants et optimistes sont, grâce à leurs histoires brillamment ficelées, autant de fenêtres sur les diverses réalités des Canadiens et des Canadiennes d’aujourd’hui. À titre de producteur public, l’ONF a à cœur de raconter, de façons originales et inspirantes, des histoires qui pourraient autrement rester dans l’ombre. La sélection de cette année reflète cet engagement à l’égard du contenu et de la créativité. Les films mettent en relief des sujets d’actualité, notamment la violation des droits de la personne, les défis auxquels sont confrontés les nouveaux immigrants, l’environnement et les séquelles de la guerre sur les femmes de soldats.

Des cinéastes chevronnés nous livrent leur plus récent film : Helene Klodawsky (Family Motel), David Paperny (Confessions of an Innocent Man), Jason Young (Inside Time), Rosie Dransfeld (The Dogwalker) et John Wesley Chisholm (Buried at Sea). Par ailleurs, en tant qu’ardent promoteur des talents de la relève, l’ONF est fier de présenter les œuvres de Belinda Oldford (Come Again in Spring), Werner Walcher (River of Life), Claire Corriveau (Les épouses de l’armée), Marten Berkman (Adrenaline Bach), et Daniel Léger (Un dimanche à 105 ans).

Compétition mondiale (Courts métrages)

Come Again in Spring
Come Again in Spring
est une fable animée aigre-douce sur la mortalité. Pouvons-nous négocier notre temps sur terre? Comment chacun de nous arrive-t-il à accepter sa condition d’être mortel? Regard poétique exquisément animé sur une réalité aussi vieille que le monde, mais toujours actuelle. Il s’agit du premier film professionnel de Belinda Oldford.

Regards sur les cinémas du monde

Family Motel (Long métrage – fiction alternative)
La réalisatrice établie à Montréal Helene Klodawsky propose une fiction alternative contemporaine portée par le jeu remarquable des trois actrices novices dans leurs premiers rôles à l’écran. Inspirée par les fictions alternatives lancées par l’Office national du film du Canada, de même que par les histoires de la collectivité, Family Motel repose sur une démarche d’improvisation pour raconter l’histoire d’Ayan et de ses filles. Réfugiées somaliennes arrivées depuis peu au Canada, celles-ci sont expulsées de leur logement pour paiement tardif de loyer et contraintes de vivre dans un motel. Family Motel estompe les frontières entre documentaire et fiction; il fait un récit criant de vérité sur l’état de déchéance au sein d’une société riche, tout en offrant l’image émouvante d’une dignité résistant à l’adversité. Production d’Ina Fichman (Instinct Films) et de Ravida Din (ONF). Filmoption International assure la distribution canadienne. Musique du rappeur canadien d’origine somalienne, K’naan.

Documentaires du monde

Confessions of an Innocent Man (Long métrage documentaire)
William Sampson, un citoyen canadien, a été détenu et torturé dans une prison saoudienne pendant 31 mois pour un crime qu’il n’a pas commis. Forcé de confesser un attentat à la bombe et un meurtre, il a été sommairement condamné à mort par décapitation dans un pays que les gouvernements occidentaux considèrent comme un allié. Confessions of an Innocent Man est un documentaire dramatique angoissant sur le combat d’un homme en vue de survivre à l’injustice, à la brutalité et aux géopoliticiens qui ferment les yeux sur ces réalités. Réalisé par
David Paperny (réalisateur sélectionné pour un Oscar), le film est produit par Paperny Films (Terence McKeown, David Paperny, Trevor Hodgson) en coproduction avec l’Office national du film du Canada (Tracey Friesen). Martin Sheen assure la narration.

Les épouses de l’armée
Ce sont des civiles et pourtant l’armée contrôle leur vie. Elle-même conjointe d’un militaire, la réalisatrice Claire Corriveau trace un portrait percutant de l’existence difficile de ces Épouses de l’armée. Son documentaire explosif donne la parole à ces femmes isolées qui, par leurs sacrifices, rendent possibles les opérations militaires. Une première œuvre de Claire Corriveau, produite par Claudette Jaiko (ONF).

The Dogwalker(Long métrage documentaire)
Récit émouvant tourné sur le mode du cinéma-vérité, The Dogwalkerretrace le difficile combat d’un homme pour reconstruire son identité perdue à la suite d’un traumatisme crânien. Heurté par une voiture à l’âge de six ans à Montréal, Michael Borowski compose depuis avec les graves séquelles de cet accident. Mais voilà que sa poursuite de l’équilibre et du bonheur porte finalement ses fruits. À 47 ans, il a trouvé à Edmonton un cercle d’amis, un but dans la vie et un nouvel emploi du temps : promener les chiens de ses voisins. Un film de Rosie Dransfeld, produit par Dogwalker ID Productions (Rosie Dransfeld) et l’Office national du film du Canada (Bonnie Thompson).

River of Life
La Yukon River Quest est la course annuelle de canots et de kayaks la plus longue du monde. Des athlètes de tous les coins de la planète viennent y mettre leur endurance à l’épreuve en pagayant jour et nuit pour franchir, le long des rives capricieuses du fleuve, les 740 kilomètres qui les séparent de la ligne d’arrivée. River of Life fait la chronique du parcours d’un groupe de coureuses – des femmes déterminées qui forment l’équipe de Paddlers Abreast (survivantes du cancer du sein). Certaines des membres de Paddlers Abreast sont en rémission depuis des années, mais d’autres ne connaissent le diagnostic que depuis un an. Sincère et révélateur, ce magnifique documentaire suit les athlètes de l’instant où elles prennent place dans leur embarcation à Whitehorse jusqu’à leur arrivée à Dawson City au milieu des acclamations. River of Life est le premier documentaire de Werner Walcher à l’ONF, produit par Selwyn Jacobs (ONF).

Buried at Sea (Long métrage documentaire)
Au fond des mers, dorment des centaines de milliers de tonnes de matières extrêmement toxiques dans des contenants rouillés qui laissent échapper leur contenu mortel. Buried at Sea, de John Wesley Chisholm, nous entraîne aux Pays-Bas, en Italie, au Japon, en Grande-Bretagne, en Irlande, aux États-Unis et en Allemagne pour nous faire découvrir les dépotoirs les plus dangereux de la planète et nous sensibiliser à cette bombe à retardement dont le cliquettement retentit dans le monde entier. Une production de John Wesley Chisholm (Arcadia Entertainment) et de Kent Martin (ONF).

Regards sur les cinémas du monde (Courts métrages)

Adrenaline Bach
Tim Sellars, un athlète de triathlon, s’entraîne dans les forêts, les crêtes et les brumes des montagnes boréales canadiennes. Court métrage qui se déroule au Yukon, au cœur d’un paysage d’une beauté saisissante, Adrenaline Bach propose une méditation sur l’interrelation entre la nature humaine et l’univers naturel. Le réalisateur Marten Berkman a remporté en 2006 le concours yukonnais de courts métrages Northern Sights. Produit par Selwyn Jacobs (ONF).

Documentaires du monde (Courts métrages)

Un dimanche à 105 ans
Une Acadienne centenaire se prête au jeu du cinéma, l’espace d’un dimanche, afin de partager ses conceptions de la vie. Filmée dans son quotidien par son arrière-petit-fils, Aldéa Pellerin-Cormier aborde à sa façon des sujets universels. De la toilette du matin jusqu’au « petit coup » bu d’un trait avant de se mettre au lit, chaque moment est ponctué d’une boutade inattendue ou d’une réflexion existentielle. Respectueux de l’intimité et de l’intégrité de la vieille dame, Daniel Léger, lauréat du concours de courts métrages Tremplin de l’ONF propose un premier documentaire qui témoigne d’une intarissable joie de vivre. Un dimanche à 105 ans est produit par Murielle Rioux-Poirier (ONF).

Inside Time
La culture occidentale a longtemps prêté un caractère romantique à la vie des braqueurs de banque, mais rares sont ceux qui ont pu raconter leur propre histoire avec autant de lucidité que Stephen Reid. Ce documentaire captivant met en vedette un homme extraordinaire, membre notoire du « Stopwatch Gang », qui vivait jadis la vie périlleuse et mouvementée d’un hors-la-loi. Condamné à dix-huit ans de prison, Reid a maintenant tout le temps de réfléchir au parcours qui l’a conduit en cellule. Exploitant habilement la musique et l’image, le cinéaste lauréat Jason Young façonne un essai visuel captivant sur l’expérience temporelle. Inside Time est produit par Kent Martin (ONF).

Visitez le site de l’ONF