Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Orchestre Métropolitain
Yannick Nézet-Séguin
30e saison


Un début d’année à la française pour
L’ORCHESTRE MÉTROPOLITAIN
Bizet, Ibert, Chausson – Flûte et France

L’Orchestre Métropolitain vous invite à son prochain concert, donné le lundi 10 janvier 2011 à 19 h 30 à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts (avec reprises en périphérie le mercredi 12 et le vendredi 14 janvier) sous la direction du chef français Benoît Fromanger. Au programme, la Symphonie opus 20 d’Ernest Chausson et le Concerto pour flûte de Jacques Ibert, interprété par Juliette Hurel, flûte solo de l’Orchestre philharmonique de Rotterdam. Soirée complétée par la Première suite de L’Arlésienne de Georges Bizet, avec lecture sur scène du texte de la nouvelle d’Alphonse Daudet par le comédien Philippe Nahon. Un début d’année tout français, alliant raffinement musical, séduisant modernisme et puissance sonore. Irrésistible!

Orchestre Métropolitain
Juliette Hurel
, flûtiste
Philippe Nahon, récitant
Benoît Fromanger, chef d’orchestre

Le lundi 10 janvier 2011 à 19 h 30
Salle Wilfrid-Pelletier, PDA

Billets de 14 $ à 48 $
Billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou
www.laplacedesarts.com

Programme, dans l’ordre exact d’exécution :

GEORGES BIZET (1837-1875), L’Arlésienne, suite n° 1
JACQUES IBERT (1890-1962), Concerto pour flûte en majeur
ERNEST CHAUSSON (1855-1899), Symphonie en si bémol majeur, opus 20

CONCERT AUSSI PRÉSENTÉ DANS LE CADRE
DU CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL EN TOURNÉE

12 janvier 2011, 19 h 30
Verdun, Église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Billets : de 8,50 $ à 13 $
Billetterie : 514 765-7150

14 janvier 2011, 20 h
Hochelaga-Maisonneuve, Collège Maisonneuve

Billets : 14 $
Billetterie : 514 872-2200

N’oubliez pas la conférence préparatoire gratuite une heure avant chaque concert!

Soulignons également qu’un quintette de flûtes formé par des élèves de Marie-Andrée Benny, première flûte de l’OM, accueillera le public dans le corridor des « Pas perdus » de la Place des Arts avant le concert du 10 janvier.

Né à Paris, Benoît Fromanger étudie la flûte avec d’éminents professeurs tels que Roger Bourdin, Alain Marion et Jean-Pierre Rampal. Soliste de l’Orchestre de l’Opéra de Paris puis de l’Orchestre symphonique de la Radio Bavaroise, il côtoie Leonard Bernstein, Bernard Haitink, Carlos Kleiber, Zubin Mehta, Carlo Maria Guilini et Daniel Barenboim. Il met à profit ses expériences et étudie la direction d’orchestre avec son mentor Valéry Gergiev mais également auprès de Rolf Reuter. C’est ainsi que parallèlement à sa carrière de flûtiste, il est invité comme chef par de nombreux orchestres, dont l’Orchestre philharmonique de Bursa en Turquie, l’Orchestre Perpignan-Méditerranée, l’Orchestre de Cannes, le Philharmonique de Pékin et l’Orchestre du Staatoper de Ber. Il occupe le poste de directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Dailian en Chine depuis 2007.

Juliette Hurel est l’une des flûtistes incontournables de la scène musicale internationale. Premier prix de flûte et Premier prix de musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, elle est lauréate de nombreux concours internationaux dont ceux de Darmstadt, Kobé, Bucarest ou le concours Jean-Pierre Rampal. En 2004, elle est « Révélation de l’année » aux Victoires de la Musique Classique. Chambriste recherchée, elle se produit aux côtés de musiciens tels que Gary Hoffman, Youri Bashmet, Schlomo Mintz, Marielle Nordmann, Jean-Guihen Queyras, et Stephen Kovacevich. On la retrouve aussi régulièrement soliste avec orchestres. Juliette Hurel est l’actuelle flûte solo de l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam et professeur au Conservatoire Royal de La Haye.

Grâce à son physique peu commun, le comédien français Philippe Nahon trace sa carrière avec des rôles bien typés, du genre homme du peuple, policier ou « salaud ». Il débute en 1961 avec Jean-Pierre Melville, dans Le Doulos, et ne fera qu’enchaîner les rôles, tout aussi marquants les uns que les autres. Gaspar Noé, avec le diptyque Carne et Seul contre tous, lui offre un rôle important dans sa carrière, qui le fera plus largement connaître. Il sera également très sollicité par la nouvelle génération de réalisateurs : Carne (Gaspar Noé), La Haine (Mathieu Kassovitz), Les Anges gardiens (Jean-Marie Poiré), Un héros trop discret (Jean-Jacques Audiard), Dartmoor (Steven Spielberg).

Ce concert a été réalisé avec le soutien du service culturel du Consulat général de France à Québec (www.consulfrance-quebec.org).

L’Orchestre Métropolitain remercie le CAM, le CALQ et le CAC, partenaires gouvernementaux.