Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Mot du jour ->

Les désirs sont infinis. Quand bien même vous obtiendriez l’objet de vos désirs, vous ne seriez pas comblé. Bientôt vous réclameriez plus, ou autre chose. Les produits du désir ne sont pas satisfaisants, ils ne font qu’engendrer d’autres désirs. Apprenez à vous contenter de ce que vous avez et vous serez comblés.

Tiré du livre 365 conseils du Bouddha, Robert Allen

Les marchands le savent et s’en donnent à cœur joie avec nous en nous proposant toujours quelque chose de nouveau, de différent, d’amélioré….