Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->


Une semaine de relâche
sur le thème de l’archéologie

Le Musée Pointe-à-Callière
présente une panoplie d’activités
pour les jeunes et les familles
pendant neuf journées consécutives

Les familles à la recherche de sorties inoubliables lors de la semaine de relâche sont invitées à Pointe-à-Callière afin de découvrir l’exposition inédite Sur les traces d’Agatha Christie! En plus de cette visite incontournable, des activités pour les jeunes sous le thème de l’archéologie sont offertes du samedi 27 février au dimanche 6 mars 2016. À noter que le Musée sera exceptionnellement ouvert le lundi 29 février pour répondre à la demande des visiteurs.

NOUVEAU
Sur les traces d’Agatha Christie

Pour les jeunes, une visite s’impose dans l’exposition Sur les traces d’Agatha Christie qui présente l’auteure de romans policiers mondialement connue. L’exposition propose un parcours chronologique, de la naissance d’Agatha Mary Clarissa Miller à Torquay, dans le Devon en Angleterre, le 15 septembre 1890, jusqu’à son décès en janvier 1976. Peu de gens savent que le destin de cette femme qui a mis au monde de célèbres détectives dont Hercule Poirot est intimement lié à l’archéologie.

Mariée à l’archéologue Sir Max Edgar Lucien Mallowan, Agatha Christie a été témoin d’importantes découvertes entre 1930 et 1960 sur des sites de l’antique Mésopotamie, région historique qui correspond aujourd’hui à l’Irak et la Syrie et où sont nées l’écriture et l’agriculture, entre autres. Elle n’a pas été que spectatrice sur ces sites : en plus de financer certaines fouilles entreprises par son mari, elle nettoyait, classait et documentait les travaux par des photos et des films que l’on peut voir dans l’exposition. Certains artefacts manipulés par Agatha Christie et provenant des chantiers de fouilles gérés par Max Mallowan ou de sites archéologiques qu’elle a visités en Égypte et au Moyen-Orient font partie de l’exposition. Nombre de ses oeuvres littéraires ont été inspirées de ces voyages. Des animations dans la salle d’exposition sont présentées aux visiteurs, jeunes et moins jeunes. Les familles peuvent aussi effectuer un circuit avec les enfants de moins de 10 ans au moyen d’un feuillet questionnaire amusant qui leur permet de se transformer en archéologue-détective.

NOUVEAU
Fragments d’humanité :
découvertes archéologiques d’ici

Les familles auront aussi l’occasion de découvrir un pan de notre histoire par le biais de quelque 350 pièces significatives qui soulignent 50 ans de découvertes archéologiques au Québec. L’exposition Fragments d’humanité. Archéologie du Québec, inaugurée à la mi-février 2016, présentera des objets trouvés en sol québécois qui racontent notre passé. L’exposition, qui met en valeur la richesse et la diversité des collections archéologiques québécoises, est la toute première grande exposition entièrement consacrée à l’archéologie d’ici.

Pour les familles : un lieu de fouilles unique
Qui n’a pas rêvé un jour de partir à la découverte du passé et de se glisser dans la peau d’un archéologue? L’atelier Archéo-aventure est un lieu de fouilles simulées unique à Montréal! Offert en compagnie d’un guide-animateur, l’atelier permet aux enfants d’explorer le métier d’archéologue. Ils sont initiés au travail sur le terrain et en laboratoire dans un espace spécialement aménagé pour eux. Les jeunes peuvent-ils « faire parler » les artefacts qu’ils ont mis au jour? Amusant et divertissant!

Devenir Pirates ou corsaires?
Dans Pirates ou corsaires?, les enfants de 4 à 12 ans se mesurent aux rudes marins qui écumaient le fleuve Saint-Laurent à l’époque de la Nouvelle-France. Présentée dans un environnement immersif, cette expo-découverte prend place dans un décor évoquant un navire de corsaires – Le d’Iberville – où les jeunes découvrent la dure vie en mer et vérifient s’ils ont l’étoffe d’un moussaillon. Ils ont des défis à relever et parmi ceux-ci : prouver qu’ils ont le pied marin, tourner le cabestan pour remonter l’ancre, armer correctement le canon, et même s’imaginer en train de défendre notre territoire en attaquant un navire ennemi! Lors de leur visite de Pirates ou corsaires?, les familles peuvent suivre un parcours d’exploration autonome, spécialement conçu pour la semaine de relâche. Pointe-à-Callière invite aussi les enfants à venir costumés à la manière des pirates et des corsaires. Des heures de plaisir!

Encore plus à voir et à entendre!
Les visiteurs ne manqueront pas de visionner Signé Montréal, un spectacle multimédia présenté à chaque demi-heure, qui raconte l’histoire de Montréal en 18 minutes passionnantes. Une excellente introduction à la visite du Musée!

Se reposer dans l’Espace lunch Saputo
À ne pas oublier que lors de leur passage au Musée, les familles peuvent profiter d’un espace familial, l’Espace lunch Saputo, conçu dans un décor d’auberge su 18e siècle, dans l’Ancienne-Douane – Pavillon J. Armand Bombardier. Les enfants et leurs parents ont ainsi un lieu spécialement désigné et idéal pour manger leur lunch et se reposer.

Les Symphonies portuaires
Enfin, le dimanche 6 mars 2016, les Symphonies portuaires de Pointe-à-Callière a fait appel au jeune compositeur Scott Thomson qui propose de suivre les traces d’Agatha Christie à sa manière, par un étonnant concert de sirènes de bateaux et autres instruments urbains qu’on peut entendre à partir de la place Royale, dans le Vieux-Montréal.

Pointe-à-Callière
Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal
350, place Royale
Montréal</font
Téléphone : 514 872-9150

www.pacmusee.qc.ca

Toutes ces activités sont comprises dans le prix d’entrée du Musée.

Pointe-à-Callière est subventionné par la Ville de Montréal.