Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le mercredi 26 septembre à 20 h


UNE RENTRÉE EXCEPTIONNELLE POUR L’OSL
AVEC LA PRÉSENTATION DU PREMIER CONCERT AVEC GRAND ORCHESTE EN AMÉRIQUE DU NORD
DU FABULEUX PIANISTE VLADIMIR MISCHOUK
ET LA CRÉATION D’UNE ŒUVRE DE SAMY MOUSSA

Fier du succès retentissant de la saison dernière – tous les concerts ayant connu une excellente saison aux guichets – l’Orchestre Symphonique de Laval (OSL) promet une saison 2007-2008 tout aussi spectaculaire! Et pour bien marquer le coup d’envoi de la nouvelle saison, Alain Trudel, directeur artistique de l’OSL, vous convie pour l’ouverture de la saison à assister à non pas une, mais deux premières! Ainsi, le jeune compositeur Samy Moussa verra sa nouvelle œuvre créée pour une toute première fois et le pianiste Vladimir Mischouk jouera en première nord-américaine avec grand orchestre! Alain Trudel vous invite donc à écrire une page d’histoire en compagnie de l’OSL et de ses prestigieux invités! C’est à Alain Trudel que reviendra l’honneur de diriger ce premier concert de la saison qui verra également des œuvres de Grieg et Tchaïkovski au programme. Sous le thème évocateur d’Inspirations Nordiques, ce concert sera présenté le mercredi 26 septembre à 20 h à la Salle André-Mathieu. Parce qu’ils sont nombreux à apprécier les conférences d’avant-concert, le maestro a décidé de poursuivre la tradition et donne rendez-vous dès 19 h 15 à tous ceux qui sont désireux de parfaire leurs connaissances musicales dans une ambiance décontractée et amicale.

Vladimir Mischouk, pianiste

C’est à l’OSL que revient l’honneur d’accueillir le pianiste russe Vladimir Mischouk pour son premier concert avec grand orchestre présenté en Amérique du Nord! Artiste au talent exceptionnel, 1er Prix au Concours de Piano de Russie et Médaille d’Argent au 9e Concours International Tchaïkovsky, Vladimir Mischouk est né à Saint-Pétersbourg. Il entre à l’école de musique du Conservatoire à 7 ans. S’ensuivent de longues études qui le mèneront à l’Académie Sibélius d’Helsinki et à l’Académie de musique de Madrid avant un séjour à l’International Piano Foundation de Cadenabbia en Italie. Il suivra également des master classes avec, entre autres, L. Fleisher, K. Schnabel et D. Bashkirov. Vladimir Mischouk s’est notamment produit au Bolchoï et Maly Halls de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, au Suntory Hall et au Metropolitan Hall de Tokyo, à Alte Oper de Francfort, à l’Opéra National de Paris et à la Scala de Milan. Depuis 1998, il effectue une cinquantaine de concerts par année au Japon! Grand amateur de musique de chambre, il a fondé le festival international Just Friends de Saint-Pétersbourg. Il est également membre du trio Saint-Pétersbourg et joue régulièrement avec le Quator Chostakovitch et le Quatuor de Saint-Pétersbourg. Avec l’OSL, il interprétera le Concerto pour piano du Norvégien Edvard Grieg.

Samy Moussa, compositeur

Fasciné par la fougue créative des jeunes compositeurs, Alain Trudel a invité Samy Moussa à composer une œuvre expressément pour l’ouverture de la nouvelle saison de l’OSL. Compositeur, mais aussi chef d’orchestre, le Canadien Samy Moussa a étudié la composition avec José Evangelista et la direction d’orchestre avec Paolo Bellomia à l’Université de Montréal. Il a également étudié la direction d’orchestre en République tchèque et la composition au Domaine Forget, grâce à une bourse de l’Université de Montréal. Passionné de musique nordique et scandinave et grand défenseur de la musique finlandaise contemporaine au Canada, il a développé des liens privilégiés avec la Finlande et la Suède. Cette amitié le mènera tout naturellement à composer une œuvre importante pour l’orchestre finlandais Avanti. Kammerkonzert III pour trombone et orchestre sera créé dans le cadre du prestigieux festival Summer Sounds. Il sera aussi invité à étudier avec l’audacieux compositeur finlandais Magnus Lindberg. Lauréat de nombreuses bourses, Samy Moussa a vu ses œuvres interprétées, entre autres, par l’OSM, le Nouvel Ensemble Moderne de Montréal, l’Atelier de musique contemporaine de l’Université de Montréal, le New Music Ensemble de la California State University, l’Ensemble Fusions d’Ottawa, et l’OSL qui créera pour ce premier concert de la saison la pièce Cyclus pour orchestre.

Au programme

Samy Moussa (1984 – )
Cyclus pour orchestre

En choisissant de présenter une création, l’OSL invite les spectateurs à passer, d’une certaine façon, à l’histoire! En effet, tout chef-d’œuvre a connu sa première mondiale et ce concert offrira à Samy Moussa le bonheur de voir son œuvre portée par un grand orchestre. Aux spectateurs, il offrira un moment de création et de grâce. De cette œuvre toute jeune, nous ne savons encore peu de chose si ce n’est qu’elle convie tous ceux qui auront la chance d’assister à ce concert à vivre une expérience unique. Place à la magie!

Edvard Grieg (1843 – 1907)
Concerto pour piano en la mineur Opus 16
Allegro molto moderato – Adagio- Allegro moderato molto e marcato

Universellement considéré comme le père de la musique norvégienne, Edvard Grieg< naît en Norvège au sein d'une famille de musiciens. Il étudie le piano au Conservatoire de Leipzing où il subit l'influence de l'œuvre de Mendelssohn et de Schumann. Son œuvre sera également influencée par le folklore de son pays. Enfant et adolescent précoce, il est déjà, à 25 ans, un compositeur célèbre. Il fondera à Copenhague la Société Euterpe, vouée à la promotion de la musique scandinave, et l'Académie de musique norvégienne.

Le Concerto pour piano en la mineur opus 16, le seul concerto pour piano qu'il ait achevé, a été composé en 1868 et fait partie des plus grandes œuvres concertantes de la littérature du piano. Le motif d'ouverture du premier mouvement est inspiré par les chants populaires norvégiens. Le deuxième mouvement permet, quant à lui, de représenter une nature paisible tandis que le troisième mouvement puiserait son inspiration du halling, une danse folklorique norvégienne.

Entracte

Piotr IIitch Tchaïkovski (1840 – 1893)
Symphonie no 4 en fa mineur Opus 36
Andante sostenuto – Moderato con anima
Andantino en modo di canzona
Scherzo. Pizzacato ostinato. Allegro
Finale. Allegro con fuoco

Tchaïkovski compte aujourd’hui parmi les compositeurs les plus célèbres et il est, à n’en pas douter, le compositeur russe le plus populaire. Son œuvre s’inspire à la fois du répertoire classique occidental et de la tradition russe représentée, entre autres, par le Groupe des Cinq. Véritable romantique russe, il révèle sa très grande sensibilité à travers des œuvres fortes bénéficiant d’une orchestration riche et variée.
Composée en 1877, alors que Tchaïkovski est au sommet de son art, la Symphonie no 4 relate une période trouble dans la vie du compositeur et donne à prendre le pouls d’une époque et d’un contexte géopolitique dans son entièreté. Le compositeur entretient une relation ambiguë avec Nadejda von Meck, une riche veuve qui lui permet de se consacrer entièrement à son art. Tchaïkovski entretint avec elle une relation épistolaire sans jamais la rencontrer. La riche bienfaitrice mettra abruptement fin à cette relation quatorze ans plus tard. Les superbes sonneries de cuivres qui ouvrent la symphonie représentent le fatum ou destin, celui qui empêche l’être humain d’accéder à une quelque chose de mieux. La Quatrième Symphonie est la première des symphonies de Tchaïkovski dites du Destin. Suivront la Cinquième Symphonie et la Pathétique.

Salle André-Mathieu
475, boul. de l’Avenir
Laval

Conférence d’avant concert avec maestro : dès 19 h 15

Billeterie : Salle André-Mathieu : (450) 667-2040 ou swww.salleandremathieu.com

ou via le Réseau admission : (514) 790-1245

Abonnez-vous dès maintenant !