Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le 14 juillet dernier, Alexandre Vovan, attaché de presse de l’ Orchestre Symphonique de Montréal, donnait avec ses amis un concert privé dans un grand hôtel du centre-ville.

Quand Alexandre Vovan touche un piano, il le caresse, et sa façon de rendre les pièces en tout début du concert nous a amenés en douceur dans cette agréable soirée. Sa délicatesse nous a permis de prendre pied dans la dimension musicale de la soirée et d’oublier la chaleur accablante à l’extérieur.

Erin Helyard a touché une épinette, ancêtre du clavecin au son plus sourd. Mika Putterman, quand à elle, a joué d’une flûte baroque ressemblant à un bambou. La sonorité de cette flûte est moins aiguë que celle d’une flûte moderne. Le mariage des deux instruments était harmonieux, et le résultat des plus agréable.

Nathalie Pilon a chanté Handel avec une grande assurance, mais l’acoustique de la salle ne rendait pas justice à sa voix.

Nous avons agréablement voyagé en Espagne populaire grâce à la trompette de Paul Merkelo.

Lucie Renaud a enfilé au piano de belles notes claires. L’entendre, c’était un peu comme entendre le chant d’un ruisseau…

Masha Sourjo a fait preuve d’une grande virtuosité dans son interprétation. Ses mains couraient à une vitesse folle sur le piano.

L’extrait de Die Zauberflöte chanté par Nathalie Pilon lui a permis de mieux faire porter sa voix, puisqu’il y avait de la colère dans le texte! Tout le plaisir était pour nous.

Tristan Lauber a joué d’excellente manière une pièce de C. Franck dont le rythme très lent nous a permis de passer à un autre registre d’émotion, celui de la tristesse.

Marie-Josée Lord a une puissante voix de soprano, riche et chaude; son interprétation était très prenante.

Alexandre Vovan a terminé le concert en jouant les ballades no 1 et no 4 de Chopin. Son jeu allie virtuosité et sensibilité. La relation d’Alexandre Vovan avec le piano est presque sensuelle; on sent que c’est avec amour et respect qu’il le touche.

Un immense merci à Alexandre et à ses amis pour ce merveilleux concert, dont voici le programme entier :

Alexandre Vovan au piano
S. Rachmaninov, Prélude, opus 3 no 2
A. Scriabine, Étude, opus 2, no 1

Mika Putterman, flûte, Erin Helyard, clavecin
C.P.E. Bach, Sonate en mi mineur, Adagio, Allegro, Menuet

Nathalie Pilon, soprano, Paul Merkelo, trompette et Alexandre Vovan, piano
G.F. Handel, Eternal Source of Light Divine, Extrait de Ode for the Birthday of Queen Anne

Paul Merkelo, trompettte et Alexandre Vovan, piano
M. de Falla, « Nana », extrait de Canciones populares espanolas

Lucie Renaud, piano
F. Liszt, Aux Cyprès de la Villa d’Este, extrait d’Années de pèlerinage 3e année

Masha Sourjo, piano
P.I. Tchaïkovski / M. Pletnev, « Andante maestoso » extrait de Casse-Noisette

Nathalie Pilon, soprano et Alexandre Vovan, piano
W.A. Mozart, « Der Hölle Rache kicht in meinem Herzen » extrait de Die Zauberflöte

Tristan Lauber, piano
C. Franck, Prélude, fugue et variation

Marie-Josée Lord, soprano et Alexandre Vovan, piano
E. Granados, Llorad corazon, que teneis razon
G. Gershwin, I Got Rythm

Alexandre Vovan, piano
F. Chopin, Ballade, opus 23
F. Chopin, Ballade, opus 52

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément