Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Vous avez manqué les premières chroniques ? Cliquez sur ARCHIVES – une chronique à tous les jours maintenant !

JOUR 1 SUITE

En après-midi, M. Gérard nous présente le film WITNESS (Le témoin), qui se déroule justement dans une communauté amish de Pennsylvanie. Il nous suggère judicieusement de bien remarquer les moeurs de ces gens. Nous pourrons ainsi mieux comprendre leur façon de vivre lorsque nous visiterons le comté de Lancaster où habitent un grand nombre d’entre eux. Excellent film qui nous donne un aperçu assez véridique de la réalité amish.

Le temps file rapidement, tout comme les kilomètres.

Sans ses deux tours, je reconnais New York par le Chrysler Building et son sommet si particulier!

Nous arrivons à King of Prussia, Pa vers 18 h. Notre hôtel, le Hilton Valley Forge, est situé en banlieue de Philadelphie, à une heure environ du comté de Lancaster.

On nous alloue la chambre 513 – toujours le 13 dans ma vie, mon chiffre chanceux! Chambre vaste, propre et rénovée. La salle de bain est plus vieillotte; il y manque des serviettes, mais un appel au service aux chambres règle le tout!

(Parlant de serviettes – Depuis un an ou deux, tous les hôtels et motels américains se sont tournés vers l’environnement. Le fait de les replacer sur la barre de rangement signifie que vous voulez les conserver pour une autre journée. Vous devez les déposer par terre près de la baignoire pour en recevoir de nouvelles. Ils réalisent ainsi de grandes économies énergétiques et laissent échapper moins de produits nettoyants dans l’environnement.)

Quelques remarques sur l’hôtel Hilton de Valley Forge… On aurait dit qu’après la réservation faite par l’Agence Beltour à la réception de l’hôtel, l’avis de l’arrivée d’un groupe de 53 personnes au service aux chambres et à la cuisine n’avait pas été complété!

On nous avait bien réservé une vingtaine de chambres au cinquième étage, mais il manquait de serviettes – comme si le ménage de la chambre n’avait pas été complètement terminé et que cet étage était fermé depuis quelque temps. J’ai immédiatement avisé le service aux chambres de ce manque et au retour du souper, tout était réglé. J’ai entendu les mêmes commentaires d’autres voyageurs du groupe.

Le lendemain matin, nous avons bien entendu envahi la salle du déjeuner en arrivant tous vers 7 h 30… Pouvions-nous manger de tout dans le buffet? Pouvions-nous ravoir du café s.v.p.? Non, nous ne payons pas le déjeuner, il est inclus… Les serveurs étaient débordés et ne savaient plus où donner de la tête. Ce qui se passait? Un groupe de 53 personnes déjeunait sans pré-avis…

Le lendemain, tout avait été corrigé grâce à M. Gérard, notre guide. Nous avions notre propre buffet dans une partie réservée de la salle. De plus, ma chambre contenait le bon nombre de serviettes et un télé-horaire. Cependant, notre lavabo ne fut jamais lavé. On se contentait de rabattre les couvertures et de les replier près des oreillers. La chaîne Hilton est-elle à court de personnel?

Je suis certaine qu’à l’avenir, la direction de l’agence Beltour (qui réservait cet hôtel pour la première fois) va faire en sorte que tout soit réglé comme une montre suisse en appelant l’hôtel pour leur rafraîchir la mémoire…

Jour 1… À suivre demain!!!