Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Bulletin de mars 2011 # 87


Les projets qui continuent:

Le 3e Festival Francophone de la Poésie des Jeunes

Le 3ième Festival Francophone de la Poésie des Jeunes aura permis des rencontres fort éloquentes en cette période qui nous fait voir l’importance que des millions de personnes accordent à la libération de leur pays afin d’accéder à un pouvoir plus juste et plus représentatif de leurs besoins réels. Pendant quelques minutes, représentez-vous la dernière affiche que nous avons eu le bonheur de bâtir autour d’un poème composé par une jeune camerounaise, illustré par une jeune roumaine, accompagné de la réplique poétique d’une aînée égyptienne, avec la contribution d’une poétesse tunisienne ! On se souviendra du soulèvement populaire qui a permis à la Roumanie de se libérer d’un dictateur sanguinaire et immensément répressif, Nicolae Ceaucescu.

L’approche, bien particulière du 3ième Festival, rend possibles, de tels rassemblements qui permettent un véritable concert de cultures et le souci d’une réelle collaboration, respectueuse des valeurs de chacun et à l’écoute de la culture de l’autre.

L’apport des Amis Facebook pour ce projet suit la même orientation. Chacun et chacune, réunis virtuellement et tout à fait volontairement, apportent leur contribution généreusement, tout simplement parce qu’ils croient à la valeur et à l’importance d’un tel soutien aux jeunes du monde entier.

Ils veulent ainsi stimuler leur désir de perfectionner leur outil de communication en leur proposant un exercice hautement formateur, la poésie.

Comment se fait-il que ce soient des pays qui n’ont pas le français comme langue première, qui expriment le plus volontiers leur souhait de participer à ce 3e FFPJ ?

Comment se fait-il que ce soient des pays comme le Bénin, le Mali, le Gabon, la République démocratique du Congo, la Roumanie qui se préparent le plus fébrilement à la planification d’un tel projet et à la mise en place de comités de rédaction de poèmes parmi des groupes de jeunes ?

C’est une grande question.

Ces groupes semblent avoir saisi l’importance de se servir de l’apport des autres pays comme levier pour déployer leur propre contribution.

Déjà, au fur et à mesure que des affiches sont complétées, elles sont mises en valeur sur le site de l’ACLJ, à la disposition de tous ceux et celles qui veulent s’en servir pour montrer ces réalisations à leurs jeunes, pour préparer des expositions locales ou tout simplement pour s’enrichir personnellement de cette diversité cultuelle.

Comment participer ? Rien de plus simple : écrivez à

PROJET JEUNESSE pour préciser vos intentions.

Vous remplissez le fichier d’inscription prévu à cet effet sur le site.

Vous pouvez offrir aux jeunes de votre entourage de les soutenir dans une démarche d’écriture de poèmes ou/et d’illustrations de poèmes ; proposer de composer des répliques poétiques aux poèmes des jeunes en tant qu’aîné (plus de 30 ans) ou poète si vous avez déjà publié ; procurer à la population de votre région, de votre école ou de votre centre culturel, social ou éducatif, la possibilité de la mise en place d’un Festival Francophone de la Poésie des Jeunes.

Explications complémentaires sur le site à FESTIVAL

Section jeunes au 3e FFPJ

Plusieurs ont souhaité la participation des jeunes de douze ans et moins à ce projet de création poétique. Devant cette demande persistante, nous avons décidé d’ouvrir une « section jeunes ».

À Drummondville (Québec) un groupe d’aînés de l’AQDR (Association québécoise des droits des retraités) a déjà réalisé un projet de création de contes « Si on se racontait le Monde »et participé au 2e FFPJ .

Ce groupe très actif d’aînés a décidé d’entreprendre toute la démarche de participation au FFPJ, ‘section jeunes’.

En quoi consiste-t-elle? Ils sont une dizaine qui ont monté une équipe de jeunes dans une école de Drummondville, pour les accompagner dans une démarche de création poétique.

Ils vont ensuite leur faire illustrer les titres des poèmes. Par ailleurs, ils ont formé une équipe d’adultes qui, à leur tour, participeront à la création de répliques poétiques à celles des jeunes.

Vers la fin avril, toutes ces productions seront sur le site de l’ACLJ et un album spécifique sera réalisé.

Plus d’informations sur le site

Je me souviens pour un lendemain meilleur

« Je me souviens, pour un lendemain meilleur » veut offrir aux jeunes d’Haïti, l’occasion de tourner la page et de regarder vers l’avenir, avec le soutien et l’appui des jeunes du Québec et celui d’écrivains d’origine haïtienne.

La première étape tourne à sa fin. Des jeunes des écoles haïtiennes ont composé des contes montrant comment, par l’entraide, ils ont réussi, soit à sortir un ami ou un parent des décombres, soit à trouver à manger pour sa famille ou encore, à reconstruire son environnement, ou enfin, à s’organiser pour mieux vivre. Ces textes très émouvants, sont d’une immense richesse.

Par leur lecture, on parvient à comprendre un peu mieux la souffrance de ces rescapés qui nous ont généreusement offert leur témoignage.

Les textes, mis en page de façon à pouvoir insérer des illustrations, sont sur le site de l’ACLJ.

Celles-ci serviront à élaborer diverses expositions et à bâtir l’album qui sera envoyé dans les écoles haïtiennes.

Du 13 au 20 mars, journées de la Francophonie

Les élèves québécois sont invités à illustrer des contes en les téléchargeant à partir du site de l’ACLJ.

Nous comptons sur la participation des écoles de tout le Québec, pour illustrer plusieurs de ces textes et pour les exposer ensuite dans les classes. Nous invitons les écoles à envoyer les illustrations digitalisées, afin de pouvoir les utiliser pour réaliser un album qui sera ensuite distribué dans le plus grand nombre d’écoles possible.

Si vous avez une influence dans les écoles québécoises, les divers lieux culturels et éducatifs rassemblant des jeunes, nous comptons sur vous pour inviter les responsables à organiser des activités englobant la lecture de certains de ces textes et leur illustration.

Toutes les informations sur le site.

Vous pouvez lire la suite du bulletin et retrouver toutes les adresses en cliquant sur le lien ci-bas.

Didier Calvet
Fondateur de l’ACLJ

PROJET JEUNESSE

Didier Calvet
Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes

SITE

BULLETIN COMPLET

ACLJ CP 25 Succ. Youville, Montréal (Québec), H2P 2V2, Canada