Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->


CHAPITRE 10 – LE RÊVE

FORÊT PÉTRIFIÉE

30-03-00

Ce matin, nous quittons la région du Grand Canyon.

Après Flagstaff, nous retombons dans le désert, le dzert comme dit si bien Luc.

D’un horizon à l’autre…… le dzert!

Premier arrêt sur la 40, sortie 311, juste avant de quitter l’Arizona : La forêt Pétrifiée (Parc National).

Comme nous avions visité une foule de sites et vu du désert et des canyons à satiété, nous ne sommes pas entrés dans le parc comme tel.

Toutefois, au bureau des visiteurs du parc, vous pouvez visionner un vidéo d’une dizaine de minutes qui vous renseignera suffisamment ou vous donnera vraiment le désir d’y entrer.

Une foule d’informations sont également disponibles même en français.

Voici une courte histoire de la Forêt Pétrifiée :

Ce haut plateau aride était jadis une vaste plaine inondable, sillonnée de nombreux cours d’eau.

Au sud, de grands arbres, comme des pins majestueux grandissaient au bord des sources.

Des reptiles ressemblant à des crocodiles, des amphibiens géants mangeurs de poissons, et de petits dinosaures vivaient au milieu d’une variété de fougères, cycas et autres plantes et animaux, maintenant identifiables par leurs fossiles seulement.

Les grands arbres tombèrent et les cours d’eau gonflés les transportèrent vers la plaine inondée, puis ils furent couverts de limon, de boue et de cendres volcaniques.

Cette couverture de sédiments coupa l’oxygène et retarda la pourriture des troncs d’arbre.

Graduellement, les eaux souterraines chargées de silice s’infiltrèrent dans le bois et recouvrirent petit à petit de sédiments siliceux les tissus spongieux du bois.

Le processus continua lentement, la silice se cristallisa en quartz et les troncs furent préservés comme bois pétrifié.

Cela s’est passé il y a environ 225 millions d’années.

Maintenant les troncs d’arbres pétrifiés et les restes d’animaux et de plantes fossilisés sont exposés sur la surface du sol, donnant au PAINTED DESERT sa forme sculptée actuelle.

De nos jours, les forces toujours présentes du vent et de l’eau continuent d’enlever les sédiments.

L’érosion continue de briser les troncs géants et font remonter à la surface du sol les troncs et autres fossiles encore enterrés.

Partout, dans le parc, des sites nous parlent de l’histoire humaine dans la région qui remonte à plus de 2 000 ans.

Après avoir utilisé le bois pendant une certaine période pour en faire des souvenirs et servir à de nombreuses tentatives commerciales, les résidents du territoire réalisèrent que l’approvisionnement de bois pétrifié n’était pas inépuisable.

Des « forêts » furent réservées comme Monument National de la Forêt Pétrifiée.

Si vous circulez dans la forêt, une loi fédérale interdit la collection ou l’enlèvement du bois pétrifié de son emplacement, ou de tout autre objet naturel, archéologique ou historique.

Les concessions dans le parc et les boutiques près du parc vendent du bois pétrifié ramassé sur les terrains privés, à l’extérieur du parc.

Je vous encourage à acheter vos souvenirs dans le parc plutôt que de particuliers car l’argent ainsi recueilli sert la cause du parc justement.

Et je vous avertis, on ne rit pas avec la loi aux USA…

Le seul camping permis dans le parc est le camping dans la nature, avec sac-à-dos et équipement de couchage… Vous devez obtenir un permis gratuit à l’entrée.

PHOTOS : Carte de l’Arizona
2 cartes postales achetées au parc

Voici un site Internet à visiter :

http://www.nps.gov/pefo