Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->


CHAPITRE 11 – LE RÊVE

NOUVEAU MEXIQUE (3)

01-04-00

Que l’hiver soit avec nous! Et le froid dans notre roulotte!!!

Nous avons dû arrêter dans une halte routière… Il ventait tellement fort et la route montait toujours (6 200 pieds) que même la pédale au plancher du camion, on parvenait à peine à rouler 60 km/h.

6 200 pieds, pensez-vous! Plus haut que le Mont Sainte-Anne!!!!

La pauvre petite batterie de Charlotte ne peut suffire à la tâche. Elle n’est pas conçue pour faire du camping sauvage en hiver…. et elle s’épuise rapidement.

Donc, à 19h30, la roulotte est bien chaude, on ferme tout courant électrique car Eugénie la batterie n’en peut plus et l’on s’engouffre sous 4 couvertures.

Pour redonner de la chaleur, Luc devra aller dehors, démarrer le camion pour plusieurs minutes, ce qui redonnera du pep à Eugénie…. alors, ça va aller au petit matin…. brrrrrrr

À 20h30, j’ai mal au coeur, le vent secoue la roulotte et malgré que Luc l’ait stabilisée, je me fais bercer….

J’AI LE MAL DE MER….. SCROMEUMEU!!!! JE M’ENNUIE DE MA MAISON!!!!!

Vite du Pepto Bismol et je me recouche sur 2 oreillers…

Ça finit par passer! Fiou!!

C’est alors que deux camions-remorques s’installent de chaque côté de Charlotte.

Ils nous protègent du vent!!!

Je dormirai donc, Dieu merci! gazée au diesel sous le doux ronronnement de leur moteur en marche.

Même Kiwi s’est couchée sous les couvertures roulée en boule au creux de mon estomac…. elle qui déteste avoir le nez caché… C’est vous dire!!!!

Luc se lève très tôt. Va partir le moteur du camion. La batterie se recharge et nous avons du chauffage quand je finis par me décider à sortir du lit…

Départ à 7h30.

Les conditions routières demeurent terribles.

Notre seul espoir : nous descendons en altitude.

Au bout d’une heure, Claude et Yvan décident de rester dans la halte routière où nous venons d’arriver.


Vous pouvez voir la route sur la 3e image!!! Conduire avec une roulotte, des pneus d’été, dans de telles conditions, tout ceci conjugué te rend un ti-peu sur le gros nerf…

Au bout d’une demi-heure, Luc inspecte le ciel et décide que neige pas neige, nous continuons jusqu’à Amarillo (Texas) Comme on va en descente d’altitude, la route commençait déjà à être un peu moins enneigée.

PAS QUESTION QUE L’ON NIAISE ENCORE UNE JOURNÉE DANS UN « REST AREA », SANS EAU, NI CHAUFFAGE, LES VITRES EMBUÉES.

Nous repartons donc seuls. Les amis préférant attendre encore.
On se retrouvera le lendemain dans un Flying J, telle est l’entente…

Les amis nous regardent partir avec crainte; mais RIEN ne va retenir Luc plus longtemps ici… et je suis bien d’accord avec lui.


À 13h30, nous arrivons à Amarillo sans encombre. ENFIN!

Je peux vous dire que lorsqu’il vente sur les grandes plaines du Nouveau Mexique et du Texas; ça n’est pas une rumeur : IL VENTE!!!!

Vive le camping avec douche, électricité et CALME!!!

Yvan et moi tenions à visiter Sante Fe (sur la carte le ligne rouge qui monte vers le nord). Santa Fe se situe dans les montagnes…. Croyez-vous que nous sommes allés visiter Santa Fe dans de telles conditions????

Si vous avez répondu NON, vous avez gagné!!!

Santa Fe, je te verrai dans une autre vie!!

PHOTOS : Carte du Nouveau Mexique
Camion de Claude au petit matin
Roulotte de Claude devant nous sur la route
Le paysage du Nouveau Mexique

SITE INTERNET :

SANTA FE:
http://albuquerque.about.com/citiestowns/southwestus/albuquerque/mbody.htm?COB=home
http://4santafe.4anything.com/
http://santafenm.cu.areaguides.net/

AMARILLO :
http://www.bestreadguide.com/amarillo/
http://www.amarillotexas.com/
http://www.usaamarillo.com/