Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->


CHAPITRE 5 – LE RÊVE

LOUISIANE (3)

(New-Orleans)

Nous désirons prendre une bière dans un resto ouvert sur la rue.

On s’installe à une table.

« Une bière chacun s’il-vous-plaît, mossieur! »

« Non merci, on ne désire pas manger! »

Le mossieur arrive : 5,00 $ chacun avant pourboire…. OUTCH !!!!

Ce qui signifie 30 $ pour 6 = 60 $ la caisse de 12 en US money soit 87,60 $ en canadien AVANT POURBOIRE!!!!

« Hé mossieur! on veut pas l’acheter la table, on veut juste s’y appuyer une vingtaine de minutes….. c’est même pas l’heure de souper et ton resto, il est vide, mossieur!!! »

Pas de pitié pour les touristes!!!!

MAIS!!!! MAIS!!!! Je suis à New-Orleans!!!! YÉÉÉÉÉ!!!! )))

On déambule encore, tout en admirant les lieux et la foule.

Vers 17h00, nous décidons de nous trouver un restaurant cajun. Le choix est vaste.

Nous optons pour Père Antoine; le menu affiché nous plaît.

Très beau restaurant, serveurs guindés à souhait…. de la clâââssseeeee!

Qui dit « cajun » dit également « ÉPICÉ »!!!!

Une chance qu’on nous sert de l’eau!!!

Mon repas s’avère délicieux :

Menu typique cajun, un peu de tout pour goûter à tout…

Chicken Gombo (soupe au poulet savoureuse)

Crevettes dans une sauce rouge piquante,
Riz blanc,
Fèves rouges (style fèves au lard)
Jambalaya (riz cajun ou créole aux légumes)

Le tout harmonieusement placé dans l’assiette.

Pudding au pain, sauce au beurre.

Luc a pris un jambalaya aux fruits de mer tout aussi délicieux.

(Si je me souviens bien, environ 50 $/2 pers.US sans boisson)

Plus aucun microbe ne doit survivre en nous après le traitement que nous venons de lui appliquer.

NE PAS prendre le plat de riz blanc, fèves rouges et saucisses…..
Honnêtement, à voir l’apparence de ce plat, même le chien du voisin aurait hésité…. Bon au goût paraît-il, mais quelle déception à l’arrivée!!!
Selon moi, c’était le menu des esclaves de l’époque!!!

Après le souper, nous revenons par la rue Royale où les antiquaires font concurrence aux galeries d’art.

Retour au camping vers 20h car il fait noir et le temps rafraîchit.

Me promener sur Bourbon Street et le French Quarter m’a littéralement séduite et comblée de joie.

Je réalisais enfin un de mes rêves.

Je n’avais pas les yeux assez grands pour tout voir et tout entendre.

Toutefois, je dois vous rappeler d’être très prudents avec vos effets personnels et, à la nuit tombée, demeurez dans les rues animées car certaines ressemblent à des coupe-gorge.

PHOTOS :
Tirées du livre New-Orleans de Terrell Publishing co.
Kansas City
ISBN 1-56944-021-2
l et 2: Bourbon Street
Ken Raveill, photographe
(on a beau prendre des photos, mais elles ne sont jamais aussi bien réussies que celles-ci)

Autres adresses Internet:

Restaurants :
http://www.neworleansrestaurants.com/

Un site incroyable sur toutes les villes du monde:

http://www.thetrip.com/content/guides/index/1,1165,2-4,00.html

De tout sur New-Orleans
http://neworleansonline.com/

French market

http://www.yatcom.com/neworl/naborhud/quarter/frenchmarket/