Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->


CHAPITRE 8 – LE RÊVE

NEVADA (1)

Ce matin, Claude nous a appris que nous avions 4 jours d’avance sur notre horaire.

Grâce à ces 4 jours, il désire aller dans la Vallée de San Bernardino, banlieue de Los Angeles…. après Las Vegas….

Disons que ce fut plutôt une surprise que d’apprendre l’existence de ces 4 jours d’avance sur l’horaire….

Immédiatement, Luc et moi déclinons l’offre. Pas question d’aller plus loin que Las Vegas. La Californie nous verra dans un autre voyage ou dans une autre vie.

Yvan et Jacqueline vont y réfléchir et se décider lorsqu’ils auront visité un peu Las Vegas; selon leur état de fatigue.

Luc et moi reviendrons vers l’est lentement jusqu’à Williams ou Flagstaff, ville d’entrée du Grand Canyon et les autres viendront nous rejoindre là.

Nous poursuivons donc notre route vers le but ultime de ce voyage que nous atteindrons cet après-midi : LAS VEGAS!!!

Après quelques heures de route, nous nous arrêtons dans un Flying J pour faire le plein d’essence.

Trois motards (style Hells Angels) mettent de l’essence dans leur moto à la pompe située de biais à la nôtre.

Comme ils ne portent pas de casques et que cela fait plusieurs motocyclistes que je vois filer à toute allure sans casque, ça m’intrigue…

Je décide d’en avoir le coeur net; je m’approche et leur demande comment il se fait qu’ils puissent ainsi se déplacer sans casque?

Celui qui n’a pas de pare-brise (en plus) sur sa moto me déclare très gentiment que dans 25 États des USA, il n’y a pas de problème; il s’agit qu’ils connaissent ces États pour respecter la loi.

« Mais tu n’as pas peur de recevoir une roche ou même juste une mouche dans la figure et tomber? »

Alors, il me répond en riant : « Si je tombe, mes chums me relèveront! »

Et je rétorque tout en souriant : « C’est certain qu’il y a plusieurs façons de mourir! »

Nous partons tous à rire et nous souhaitons : « Safe trip! »

Selon moi, je viens de voir les cowboys des temps modernes; téméraires, aventuriers, un peu « épeurants ». Juste ce qu’il faut pour faire un vrai cowboy quoi!! ))

Disons que je ne leur aurait pas adressé la parole dans une ruelle noire, le soir!! )))

Marie-Marthe, qui parle à tout le monde, me dit qu’elle n’aurait jamais fait ça. Trop peur qu’ils pensent qu’elle voulait les « flirter »!

Ben wéyon donc! hi!hi!hi! Elle serait bien bonne celle-là!!! Franchement, je ne crois pas qu’ils auraient pu penser une chose pareille alors qu’ils nous ont vu tourner autour de nos caravanes…

De plus, je nous vois mal dans « Harold et Maude »!! ))))))

Moi, je ne parle à peu près pas aux gens « fréquentables » inconnus et je peux parler avec le diable. Je suis attirée par ces personnes tellement différentes de moi… en autant que je me sente en sécurité, bien entendu.

Entre me sentir en sécurité et l’être, époux-chéri dit qu’il y a une différence…. Ça se peut ! Mais, probablement que le fait d’être à l’aise à ce moment-là fait que les gens me trouve amusante, frondeuse ou sympathique et ne me veulent pas de mal….

Nous filons toujours sur la 93…. le paysage est majestueux. On n’a plus de mots pour décrire la grandeur et la beauté de cette nature.

L’Arizona demeurera toujours pour moi la beauté naturelle désertique suprême.

Sauf la route construite par l’homme, tout le reste ne demeure que le fruit de siècles de bouleversements géologiques.

Une beauté sauvage à l’état pur où les couleurs passent du beige au terre de sienne foncé à l’ocre.

Et je n’ai pas encore vu le Grand Canyon!!!

Soudain, au détour de la route, du haut d’une montagne, nous apparaît le barrage HOOVER, ainsi nommé en l’honneur de Herbert Hoover, 31e président des États-Unis.

Une construction gigantesque pour harnacher la rivière Colorado et fournir en électricité Las Vegas et les régions environnantes.

On demeure bouche bée devant cette structure inattendue.

Le barrage a formé un immense réservoir d’eau aménagé en centre touristique facilement accessible. On l’a nommé Lake Mead.

Des tours guidés du site, des excursions en bateau sur le lac sont disponibles.


Comme cette route mène à Las Vegas, un bouchon de circulation a vite fait de se former. La descente vers le barrage et la remontée de l’autre côté demande de ne pas manquer d’essence dans ce coin de la région…. Prévoir!!!!!

Luc nous a donné des chaleurs!!! ))

Nous changeons encore d’heure pour celle du Pacifique. Trois heures de différence avec la maison.

Après quelques milles, Las Vegas se montre le bout du nez entre deux montagnes….

Mais, que vois-je??? Comme un nuage jaunâtre qui enveloppe et flotte dans les airs, au-dessus de la ville!!!!

« Kossé ça???? »

ATCHOUMMM!!!!

PHOTOS :
Route 93 vers Las Vegas
2 cartes postales
2 de mes photos Hoover Dam

SITE INTERNET :

Hoover Dam :
http://www.hooverdam.com