Art et culture
Accueil -> culture -> Louise Turgeon DE TOUT DE RIEN ->

Que dire du pénible exercice qui se déroule devant nos yeux présentement, et dont l’aboutissement aux allures d’une longue agonie, trouvera son terme le 23 janvier prochain ? Dans quelques jours pour ainsi dire. Il faut pourtant en parler, puisque cela nous concerne directement. Que nous le voulions ou non.

C’est une élection fédérale, pourtant elle est conséquente pour l’ensemble des Québécois. Dans un coin, trois partis qui, légitimement, se battent pour le pouvoir de façonner un pays qui leur ressemble, et donc forcément, les rassemblent.

Dans l’autre, il y a nous, Québécois, qui sommes si différents. Nous leur servons parfois de caution pour se distinguer des Américains. Mais c’est toujours à la marge, folklorique en quelque sorte. Sur les grands dossiers, il est courant que les positions québécoises se situent aux antipodes ou du moins sont très éloignées de la vision à tendance centralisatrice des partis fédéraux.

Nous allons voter le 23 janvier. C’est bien, mais comment faisons-nous notre choix ? Posez-vous la question : Quelle est ma position par rapport à la santé, la petite enfance, l’assurance-emploi, les impôts, l’éducation, l’économie, la défense nationale, les relations avec les provinces, les armes à feu, la réforme du parlement fédéral, l’aide internationale, l’environnement ?

Si vous voulez y réfléchir, je vous suggère un petit exercice tout simple. Allez le faire sur ce site : ÉLECTIONS 2006. Je n’ai pas de mérite, c’est Vastel sur son blog qui m’en a révélé l’existence. Le site propose un questionnaire portant sur 12 sujets, justement ceux énumérés plus haut. Les choix de réponse sont basés sur des énoncés évoquant les positions de quatre des partis politiques en présence dans la présente élection : le Bloc, le parti Libéral, pour ne pas dire le parti des enveloppes brunes, le parti Conservateur et le NPD.

J’ai fait l’exercice. Résultat : sur les 12 énoncés, j’étais en accord avec le Bloc 8 fois, 2 fois avec le NPD et 2 fois avec le parti Conservateur. Aucun des énoncés libéraux n’a retenu mon attention ni suscité mon adhésion…

Comme le font remarquer les initiateurs du site proposant l’exercice : » Les résultats obtenus à la fin du questionnaire vous permettront d’identifier le ou les partis dont les positions rejoignent les vôtres en fonction des sujets. Espérons que ceci vous permettra de faire un choix éclairé lors du prochain scrutin du 23 janvier 2006. «

Je gagerais un gros trente sous que la plupart d’entre vous en arriverez à un résultat semblable au mien ou tout au moins s’y rapprochant. Si vous répondez aux questions sans préjugés, simplement à partir de votre analyse des sujets soumis, vous constaterez à quel point nous avons des aspirations propres à ce que nous sommes collectivement.

Nous sommes différents voilà tout. Et c’est peut-être tout ce qu’il y a à dire.

GILLES THÉBERGE